BIENVENUE SUR LE BLOG DE DANEEL !

En 2003 naissait le forum yahoogroupes "CULTURE NET 2013"...
Suivi quelque temps après du "FORUM 2013"...
Lequel, suite à sa pulvérisation par "l'Étoile de la mort" de l'Empire (!), fut remplacé par le forum googlegroupes :





Dans la continuité de ces sites déjà riches de centaines de discussions, d'articles et de dossiers "chauds" tous plus passionnants et édifiants les uns que les autres - :oD -... Voici donc "2013 CONTINUUM" !...


Afin que cette nouvelle année 2013
- et celles qui la suivront  (!) -
voit enfin triompher la CONSCIENCE ÉCOLOGIQUE...
POUR UNE VIE ENFIN PLUS EN HARMONIE AVEC NOTRE TERRE-MÈRE... GAÏA !




MEILLEURES PENSÉES DANEELIENNES !!!





vendredi 31 décembre 2010

CLIMATO-SCEPTIQUES : CHEVALIERS DE L'ORDRE DE LA TERRE PLATE ?



- « Charlatan ! »
- « Démon ! »
- « Affabulateur ! »

A qui s'adressaient donc ces doux qualificatifs ? ....
Pas à moi cette fois, non.
Ni à l'un de mes contradicteurs....
Ni à un "négationniste" - ou un propagandiste (!) - du Big-Bang, du réchauffement climatique ou des chemtrails.
Ni même d'ailleurs à un farouche partisan de la terre creuse... ou même de la terre plate (eh oui, il en existe encore de nos jours !!!)...

Bien au contraire, ces qualificatifs étaient imprimés il n'y a pas si longtemps - à la fin du siècle dernier - par ces brillants théoriciens de "La Terre Plate", dans un tract de la société "Flat Earth". En effet, comme on pouvait par exemple le lire dans "Les égarements de la science" (Ed. Time-Life, 1992) : « Pour Charles et Marjory Johnson, animateurs du mouvement, tous les scientifiques plaidant en faveur de la rotondité de la Terre (que celle-ci soit creuse, convexe ou concave !) sont : "des charlatans, des démons et des affabulateurs" (sic). Ce couple de Lancaster, en Californie, les accuse même par surcroît "D'IGNORER LES ÉVIDENCES" ! (re-sic) (...)

Vers le milieu du siècle dernier, un Anglais nommé Samuel Birley Rowbotham prétend justifier par la science cette illusion ancienne. Non content de citer divers passages de la Bible ("l'Ancien Testament" !) laissant penser que la terre ne pouvait pas être ronde, il se livre à une expérience qui doit, dans son esprit, prouver définitivement la véracité des traditions religieuses juives : l'oeil collé à un télescope fixé à l'arrière d'un bateau, il suit le cours rectiligne sur 10 kilomètres du canal d'Old Bedford Level, entre les ponts d'Old Bedford et de Welney. À aucun moment, proclame-t-il, il n'a perdu de vue la moindre partie du pont d'Old Bedford, alors que si la Terre avait été ronde, quelque sept pieds de sa base auraient dû disparaître sous l'horizon...
Cette expérience va faire du canal d'Old Bedford Level un pélérinage consacré des partisans de la Terre plate, et rallier à Rowbotham un clan d'adeptes qui affronteront courageusement ce qu'ils appellent le "verbiage" des scientifiques : « d'autres avant nous n'ont-ils pas été brûlés au nom de la vérité », se répètent-ils volontiers. Ils se baptisent "ZÉTÉTICIENS"... suivant le titre d'une brochure éditée en 1849 par leur guide spirituel : "l'Astronomie zététique, description de plusieurs expériences prouvant que la mer est parfaitement plane et que la Terre n'est pas un globe". (...)

Rowbotham, chef des zététiciens, est très habile à faire concorder ses résultats avec le dogme, même en dehors de ses expériences...
Il pratique à un haut degré l'art d'esquiver les pièges que lui tendent les scientifiques orthodoxes. Si un contradicteur le pousse un peu trop dans ses retranchements au cours d'une réunion, il répond poliment que la question a pris trop de temps dans sa formulation et donne la parole a un autre intervenant. En fait, il est si cauteleux et calme qu'on raconte qu'il avait fallu retenir un de ses contradicteurs de le rosser à coups de canne.
L'un des partisans les plus fanatiques de Rowbotham, est un certain John Hampden, qui est à ce point convaincu que, en 1870, il offre 500 livres à quiconque lui prouvera que la Terre est ronde !
À court d'argent, et voyant là un moyen facile d'améliorer ses finances, le naturaliste évolutionniste Alfred Russel Wallace relève rapidement le gant. Le 5 mars 1870, les deux adversaires se rencontrent pour trancher le différend sur le lieu des exploits de Rowbotham, l'Old Bedford Level Canal. Le témoin de Wallace est un chirurgien local, également astronome, et Hampden a choisi un partisan de la Terre plate.
Wallace installe un disque témoin à 4 mètres au-dessus du niveau de l'eau à mi-chemin entre les ponts de Welney et d'Old Bedford. Deux autres sont placés à la même hauteur à chacun des ponts. Selon lui, en visant le témoin central à partir de l'un des deux autres, celui du pont opposé devra paraître plus bas de 1,50 mètre environ si la Terre est ronde. Dans le cas contraire, les trois points seront parfaitement alignés.
L'expérience faite, il apparaît clairement que la ligne horizontale indiquée par le réticule du télescope placé à 4 mètres du niveau de l'eau sur le pont de Welney passe déjà au-dessus du témoin intermédiaire, et plus encore au-dessus du témoin du pont d'Old Bedford, à dix kilomètres de là.
Ce que Wallace interprète évidemment à juste titre comme une preuve que la surface du sol s'est incurvée avec l'éloignement, et donc que la Terre est ronde...
MAIS, NIANT L'ÉVIDENCE... HAMPDEN AFFIRME QU'IL N'Y A LÀ QU'UN EFFET DE PERSPECTIVE, ET QUE LES RÉSULTATS PROUVENT, AU CONTRAIRE, QUE LA TERRE EST BIEN PLATE !!!

Bien entendu, les deux témoins ne sont pas non plus d'accord sur l'interprétation de l'expérience, et il faut faire appel à un tiers.
Celui-ci ayant finalement fait accorder la somme du pari à Wallace, Hampden crie à l'injustice. Rowbotham lui-même ne lui manifeste aucune compassion, et lui reproche amèrement de s'être mis à la merci d'un "rusé scientifique". Acariâtre et obstiné, Hampden importunera Wallace jusqu'à la fin de ses jours, réclamant le remboursement de ses 500 livres à celui qu'il traite de voleur et de "satané menteur" dans des lettres injurieuses envoyées aux journaux ou au domicile du naturaliste. Son acharnement lui vaudra quelques séjours en prison, mais il ne récupérera jamais le moindre penny.

Pourtant, Wallace a, d'une certaine façon, perdu lui aussi. Les procès en diffamation intentés en vain contre son adversaire et le stress causé par ces persécutions pèseront en définitive plus lourd que les 500 livres acquises.
Pire encore, l'expérience du canal a laissé inébranlables les partisans de la Terre plate. La longue polémique a même sans doute nourri le mouvement.
De 1900 à 1904, une riche lady, Elisabeth Anne Mould Blount, fait éditer une revue dédiée à la cause, publiant des articles enflammés et des photos "prouvant indéniablement la non-globularité de la Terre". Ces prises de vues et quelques autres éléments suffisent à conforter la foi de quelques survivants du mouvement, tels les Johnson (vous savez, ceux qui traitaient encore récemment de "charlatans, démons et affabulateurs" tous ceux qui plaidaient en faveur de la rotondité de la Terre). Bien qu'ils habitent dans le voisinage de la base Edwards, principal site d'atterissage des navettes spatiales de la NASA, ils ne sont nullement impressionnés par les photos et les données numériques prises de l'espace. Le programme spatial dans sa totalité n'est, d'ailleurs, pour ces croyants en une Terre plate qu'un attrape-nigauds élaboré par un gouvernement hypocrite au service de la globularité.

Quant à l'excursion de Neil Armstrong sur la lune en 1969, ce n'était qu'une mise en scène des plus holywoodiennes pour impressionner les imbéciles !

S'ils admettent que l'abondance des prises de vues montrant une Terre ronde rend leur mission plus difficile, ils sont aussi certains que les zététiciens d'autrefois d'avoir raison contre tous ! »




LA CONCLUSION DE DANEEL :
On pourrait évidemment se gausser de ces personnages.... mais nos propres concitoyens en notre ère technologique et informatisée à outrance sont-ils donc plus matures et intelligents ?...
Je ne crois pas, quand je constate combien certains - même parmis ceux à qui j'offrais mon amitié et ma plus profonde estime -, sont si farouchement accrochés à leurs croyances si diverses et variées que je me suis employé à démythifier ces dernières années, que cela concerne le domaine médical, ou le domaine historique, ou le domaine spirituel, ou encore les vastes domaines scientifique et philosophique....

Mais comment réussir à convaincre des gens tellement engoncés dans leurs certitudes qu'ils ne parviennent même plus à comprendre que leurs "évidences" ne sont en réalité que des croyances, de pures croyances,... et que ce qu'ils accusent si légèrement de n'être que "mes délires", sont peut-être bel et bien, eux, la réalité des choses....

Et même s'ils ne le seraient pas, qu'ils méritent tout de même un véritable intérêt scientifique, et une curiosité qui ne soit pas agressive ni médisante. Rappelez-vous ce que je racontais récemment, face à ce professeur de mathématique de l'Éducation Nationale sectateur du dogme vaccinal officiel en vigeur dans notre actuelle culture américano-européenne : son refus d'étudier les ouvrages des scientifiques, médecins et professeurs de médecine opposés aux vaccinations "PARCE QU'ILS AVAIENT FORCÉMENT TORT ET NE MÉRITAIENT DONC PAS D'ÊTRE ÉTUDIÉS ATTENTIVEMENT" (SIC) !.... 





« Le 24 Juillet 1790, une extraordinaire chute de pierres météoritiques a lieu à Juliac en Gascogne.
Un mémoire signé de trois cent témoins oculaires sera alors envoyé à " l'Académie Royale des Sciences"... qui sera scandalisée au sujet de ces "cervelles obscures qui peuvent croire sérieusement que des masses de pierres tombent des cieux" !... »

Et de nos jours, en 2011 ?...
Il existe quantité de "mémoires" et de "témoins" du réchauffement climatique (et de la pollution outrancière de la Terre)....
Et il y a toujours le même genre de "sceptiques" pour se scandaliser de ces "écologistes aux cervelles obscures qui peuvent croire sérieusement que les activités humaines industrielles puissent modifier la biosphère" (!)


POUR TOUS CEUX ET CELLES QUI PRÉFÈRENT S'INSTRUIRE ET ÉVOLUER PLUTÔT QUE DE PERDRE VAINEMENT LEUR TEMPS ET LEUR ÉNERGIE À VOULOIR CROIRE À DES CHIMÈRES DANGEREUSES POUR NOTRE AVENIR COMMUN ET À DÉFENDRE OBSTINÉMENT L'INDÉFENDABLE...

LE TEMPS DES THÉORICIENS DE LA TERRE PLATE EST RÉVOLU (Après bien des siècles de polémiques !!!)...
CELUI DES THÉORICIENS DE "LA TERRE FROIDE" (!) LE SERA AUSSI UN JOUR ! »


(Ah tiens, à propos, voir aussi ces excellents articles à ce sujet sur le site PLANÈTE-VIVANTE de mon amie Noëlle :




Quelques données pour faire réfléchir (ceux qui le peuvent encore (!)) :

- EN 100 ANS, NOUS AVONS DÉGAGÉ AUTANT DE CO2 QUE LA TERRE NE LE FAIT NATURELLEMENT EN 20.000 ANS !

PRÉTENDRE QUE CE CONSTAT "EST SANS CONSÉQUENCE SUR NOTRE CLIMAT" EST UN NON-SENS !!!
(VOIRE CARRÉMENT : DE LA FOLIE !)

- DES MILLIARDS ET DES MILLIARDS ET DES MILLIARDS DE TONNES !
Ce sont les tonnes de CO2 émises chaque année par les activités humaines liées au pétrole !…

Et vous croyez vraiment que cela ne peut pas avoir une petite influence ?!?!?


Comme je l'expliquais déjà dans mes articles antérieurs, notamment « LE FAMEUX "MYTHE DU CO2" ! »
(Voir lien précédent) :
« LE PROBLÈME DU CO2 ?... C’EST DE LA PHYSIQUE PURE : L’augmentation présumée de la température a été prédite bien avant d’être détectable dans l’atmosphère, en fait bien avant de savoir que le CO2 était vraiment en train d’augmenter. ….

La prédiction de base du réchauffement est fondée sur des principes de physique vraiment fondamentaux ayant trait à l’absorption des infrarouges par les gaz à effet de serre, à la théorie radiative du corps noir, et à la thermodynamique de l’atmosphère saturée. ….

Aucune autre théorie basée sur des principes physiques quantifiables n’a pu faire de même.

Si quelqu’un arrivait avec la brillante idée que, disons, "le réchauffement global est dû à la pluie de Phlogistique tombant de la Lune", cela n’effacerait pas d’un coup tout ce que l’on sait sur la thermodynamique, sur l’absorption des infrarouges, l’équilibre radiatif.…. »



 On pouvait lire notamment dans le "Biocontact" de novembre 2010 - le n°207, intitulé "Pour un monde durable" -, cet article signé par Gaël Derive (auteur notamment du film "L'ODYSSÉE DU CLIMAT", et du livre du même nom publié aux éditions "Terre Vivante") :
« L'effet de serre est un processus naturel. Le physicien français Joseph Fourier a été le premier, en 1824, à comprendre que l'atmosphère piège le rayonnement infrarouge et entraîne une augmentation de sa température. C'est d'ailleurs ce même physicien qui a nommé ce phénomène de la métaphore d' "effet de serre". Le scientifique suédois Svante Arrhenius est allé plus loin, en 1896, en avançant que les activités humaines - liées à l'époque à l'utilisation du charbon - provoqueraient un réchauffement de la planète.
Mais à l'époque, l'activité industrielle apparaissait comme une solution technique bénéfique pour repousser la prochaine période glaciaire. (...)

Cependant, la preuve directe de l'impact de l'homme sur l'atmosphère n'a été mise en avant qu'au milieu du XXe siècle par le scientifique américain Charles David Keeling, qui a mesuré la concentration du dioxyde de carbone sur le volcan Mauna Loa à Hawaï.
Il s'est aperçu très vite que le taux atmosphérique de ce gaz montait régulièrement d'une année sur l'autre.
Sa concentration était de 315 ppm (parties par million) lors des premières mesures en 1957-1958, et grimpait de quelques ppm chaque année.
Sa valeur, en 2005, est désormais de 379 ppm ! (379 molécules de gaz à effet de serre par millions de molécules d'air sec)...

L'irréfutabilité de ces observations a rapidement marqué les esprits et entraîné les premières véritables inquiétudes scientifiques !

Les observations réalisées par les scientifiques ont mis en avant une hausse de la température mondiale de 0,7° au cours du XXe siècle.
Pendant la seconde moitié de ce siècle, les températures moyennes de l'hémisphère Nord étaient vraisemblablement les plus élevées des 1300 dernières années.

De plus, le réchauffement planétaire s'accélère au fil des années :
La vitesse du réchauffement au cours des cinquante dernières années (0,13° par décennie) est environ le double de la vitesse moyenne au cours des cent dernières années.

La dernière décennie du XX siècle a notamment été la plus chaude jamais enregistrée par l'homme.
Onze des douze dernières années figurent au palmarès des douzes années les plus chaudes depuis qu'on dispose d'enregistrement de la température de surface (depuis 1850)....

Ces quelques petits dixièmes de degrés ont mis la plupart des voyants dans le rouge :
Le niveau des océans - notamment par effet de dilatation (plus l'eau est chaude, plus elle prend de place) - s'est élevé conjointement de 17 cm au cours du XXe siècle.

Et là encore :
L'élévation du niveau moyen des océans s'effectue de plus en plus vite !
La hausse était de 3,1 mm par an dans les années 1990, alors que la moyenne des quatre dernières décennies était proche de 1,8 mm...

La quasi-totalité des glaciers de la planète reculent, et cela également de plus en plus rapidement, notamment lorsqu'ils se situent à basse altitude, entre 1500 et 4000 mètres. C'est le cas des glaciers continentaux, que ce soit dans les Alpes, les Andes ou l'Himalaya.
La banquise arctique a également perdu le dixième de sa superficie et 40% de son épaisseur depuis les années 1960, tandis que le Groenland et l'Antarctique de l'Ouest connaissent une fonte marquée et accélérée. Au total, plus de 89% des observations scientifiques montrent des changements cohérents avec le sens du réchauffement climatique planétaire (qui se traduit sur d'autres parties de la planète par des "dérèglements climatiques", pouvant donc au contraire produire plus de froid que "la normale" ! (ndD))...

Le dioxyde de carbone (CO2) est le principal gaz à effet de serre responsable du changement climatique actuel.
Ce gaz contribue à plus de la moitié du réchauffement observé. (...)
Au fil des années, la quantité carbonique s'accumule donc inéluctablement dans l'atmosphère, au rytme actuel de 1,9 ppm par an.
Depuis le début du XXe siècle, la concentration de dioxyde de carbone a augmenté d'environ 35%, pour atteindre 379 ppm en 2005, dépassant largement les valeurs naturelles qui existaient au cours des 650.000 dernières années (180 à 300 ppm)... »



EH OUI... LES FAITS SONT LÀ :

1 - Notre planète se réchauffe, c'est un fait que peu de gens osent encore sérieusement contester aujourd'hui, même parmi les plus farouches de nos "climato-sceptiques" !
(Selon certains d'entre-eux, ce serait même à cause de notre soleil "plus intense que jamais"... et qui réchaufferait même TOUTES les planètes de notre système solaire !!!) (*)

2 - Le CO2 est un gaz à effet de serre, c'est scientifiquement et irréfutablement démontré !
Prétendre nier ce fait pourtant indéniable ressort du même état d'esprit que nos zététiciens du siècle dernier qui niaient avec beaucoup de zèle la rotondité de la Terre et tous les travaux scientifiques qui pourtant le démontraient....

3 - Notre activité industrielle émet des quantités de pollutions riches en CO2 phénoménales, ça aussi c'est indéniable et irréfutable !

Et comme 1 + 1 + 1 = 3 ... et pas 3,5 ou 15 ou -9 ou je ne sais quoi d'autre...
Il est donc clair et net que d'émettre en surplus dans notre atmosphère des milliards et des milliards et des milliards de tonnes de gaz à effet de serre (on l'évalue à plus ou moins 9 milliards de tonnes par an) .... ne peut agir autrement que de faire justement augmenter l'effet de serre naturel de notre planète !

Je veux bien maintenant que pour certaines personnes "1+1+1" ne soit pas forcément égal à 3...
Si l'on veut bien tenir compte notamment de certains paramètres phlogistiques et de paradoxes quantiques spatio-temporels (!)...


Mais bon, on peut toujours certes peaufiner encore les observations et préciser toujours plus les minutieux calculs des forces en présence...
Mais les grandes lignes, elles, ne sont plus contestables !!!

Si toutes les hypothèses sur les causes capables d'influencer le climat - et c'est vrai qu'elles sont nombreuses, variées, et parfois très complexes - sont à priori respectables et méritent d'être étudiées et éventuellement prises en compte...
Il y a des causes basiques - comme "L'Effet de serre du CO2" (le fameux "forçage radiatif dans l'atmosphère du gaz carbonique") - que l'on ne peut raisonnablement pas rejeter d'un revers de manche, sous prétexte que les "rayons cosmiques ou cosmologiques" ou "Nibiru" avec ses "nuages électromagnétiques", ou même le remarquable "rayonnement phlogistique de la lune" excerceraient eux-aussi une influence sur la hausse de la température globale de la Terre !

On peut en discuter, étudier et analyser toutes ces causes potentielles du réchauffement climatique, mais quelque soit l'impact supposé, fictif ou réel de toutes ces paramètres complémentaires, l'effet de serre causé par ce CO2 que nous rejetons chaque année par milliards et milliards de tonnes - en sus des rejets naturels de la planète ! -.... est bel et bien une réalité incontournable qu'il est vain de s'obstiner à nier... ou "ignorer" !!!


(*) Comme je le disais également dans un précédent message :
 « Après avoir tenté de nous embrouiller avec du baratin scientiste pour tenter de nous démontrer que le réchauffement planétaire n'était surtout pas lié aux pollutions industrielles (du pétrole, de la bagnole, du transport aérien, de la chimie et de la bidoche)... mais plutôt "au basculement radiatif de l'axe de rotation terrestre" (!)...

(Dans la même veine, on a essayé aussi de nous "bourrer le mou" en incriminant, toujours avec un splendide baratin scientiste, "les changements du champ magnétique terrestre" (ben voyons))...

... Il y-en a maintenant qui prennent le relais en tentant cette fois de nous démontrer avec le même genre de baratin scientiste que le réchauffement planétaire n'est surtout pas lié aux activités humaines polluantes (voir liste ci-dessus), mais plutôt à :
- "La rotation du Système Solaire dans la Voie Lactée" !...

Whaou !...
A quand la faute de galaxies ennemies qui seront accusées à leur tour d'être la cause de ces millions et millions de tonnes de pesticides et de gaz à effet de serre que nous relâchons si ALLÈGREment sur notre pauvre planète à l'agonie ??? (...)



Ah là là... combien ces "climato-sceptiques" s'enfoncent davantage chaque année dans l'absurde le plus total pour continuer à nier l'indéniable :
Ils ont d'abord tenté de nous faire croire que la planète ne se réchauffait pas... et que toutes les constatations écolos n'étaient que délires de paranos...

Puis, devant l'évidence, ils ont alors cherchés à nous faire croire que la planète se réchauffait parce qu'elle avait basculé un peu sur son axe de rotation...

Puis enfin, devant le peu de succès de cette thèse, qu'elle se réchauffait parce que le soleil était dans une activité phénoménale qui réchauffait aussi toutes les planètes du système solaire....

Alors là, succès immédiat chez une grande partie de la population dont la science n'est pas la tasse de thé...
On en a même vu qui renchérissaient sur l'idée que c'était en fait toute notre galaxie qui se réchauffait, à cause de l'approche d'un gigantesque nuage de gaz interstellaire chargé d'ondes cosmiques et spirituelles annonçant la venue de l'Apocalypse (2012 !)...

(Voir notamment : "NIBIRU ET 2012" )


QUE DE L'INTOX !!!

Maintenant que nos "climato-sceptiques" doivent de nouveau se plier à l'évidence que depuis plusieurs années déjà notre soleil est en fait dans sa période d'activité la plus basse que l'on ait jamais constaté....
Ils voudraient nous faire croire aujourd'hui qu'en fait la température tend à descendre depuis ces dix dernières années...

Alors que l'année dernière encore les mêmes tentaient de nous faire croire que le système solaire était quasiment en train de bouillir à cause d'un soleil plus chaud que jamais et que c'est seulement ce qui expliquait le réchauffement climatique !

(Et pendant que d'autres, plus malins, ne nient certes pas que le soleil est en activité minima - comme lors des précédents "minimums de Maunder ou de Dalton" -... mais que c'est justement pour ça - notamment parce que le rayonnement solaire repousserait moins le rayonnement cosmique - que notre planète se réchaufferait !!! (On se demande bien cela dit qu'est-ce qu'ils foutaient ces bons vieux rayonnements cosmiques pendant les fameux Minimum de Dalton et Maunder qui furent à l'origine du "petit âge glaciaire" entre le XV et XIX siècle !))

Mon Dieu mon dieu... heureusement que le ridicule ne tue pas... ce serait une véritable hécatombe ! » 


(En "Bonus" - ou "Malus"  :oD -... voici un petit florilège des toutes dernières réactions de mon cher "Hari Hampden" - notamment pour mon récent article "Quand la neige jette un froid sur le réchauffement !" -, farouche adepte de cette nouvelle religion du "climato-sceptisme" qui fait des ravages dans les consciences depuis déjà bien trop longtemps :
« Bravo pour le parallèle entre le tabac, l'amiante et le scepticisme. Trop trop fort. Moi , je retiens le parallèle entre les fouteurs de trouille en tout genre. Terrorisme intellectuel pur. Mauvaise foi érigée en institution, pour asseoir un pouvoir sur tout ce qui bouge.
Continue à propager tes salades au nom du Nouvel Ordre Mondial. Tu finiras peut-être au Panthéon de la dictature qui s'annonce, et que tu auras bien participé à instaurer. Méfie-toi quand-même, il y aura un Nuremberg pour les menteurs. Même les cons de bonne foi pourraient y être pendus. Ta clientèle est faite de gens simples, faciles à influencer. Tous mes correspondants sont des gens plutôt cultivés, et pas un ne gobe tes foutaises. Pas un. C'est sûrement plus difficile de les manipuler. Pourtant, aucun n'a d'intérêt commun avec les lobbies, ni rien à gagner dans cette bataille. Simplement ils ont su garder un fond de bon sens, que toi et les tiens ont perdu depuis longtemps.
 Le réchauffement anthropique est ton fond de commerce.... Ce qui te prive de toute indépendance et de tout esprit critique. Moi, je n'ai pas de fonds de commerce, et je peux réfléchir en toute sérénité et toute liberté. Je comprends que si tu te trompe, c'est tout ton édifice et toute ta vie qui s'effondrent. Cela te met en péril de manque d'objectivité. Et c'est bien ce qui se passe : tu as perdu toute mesure et tout sens critique... 
Rien, dans ce que tu affirme, ne repose sur autre chose que des modèles mathématiques. Celui qui entre les données décide du résultat qu'il veut obtenir. Je dis que c'est ton fonds de commerce parce que l'ensemble de ce que tu dis s'effondre, et que tu es complètement décrédibilisé, si l'origine anthropique du réchauffement s'avère une erreur. Je n'oublie pas les liens de ton site qui nous ramène à des sponsors divers et variés. Comme un président élu sur des subsides de touts ordres, ta survie dépend de tes sponsors. C'est l'avantage de ne pas avoir de fonds de commerce. Voilà en quoi je suis indépendant et en quoi tu ne l'es pas.
Tes faits scientifiquement démontrés s'opposent en tous points à d'autres faits tout aussi scientifiquement démontrés. Avec probablement moins de mauvaise foi chez ces derniers.
C'est sur cette base que j'ai choisi mon camp, qui n'est pas celui des pollueurs mais celui de ceux qui posent les bons problèmes et cherchent des réponses sensées. La Nature est plus intelligente que nous tous, et possède ses propres systèmes de régulation....
Et, très franchement, tu commences à nous faire chier avec ta terre plate, et ta montagne pelée.
Change de CD. De toute façon, tu es un prophète de malheur, qui se contente d'affoler les gens, sans apporter la moindre solution. La demande d'énergie ne peut que croitre, et toute idée qui ne tient pas compte de ce fait ne peut qu'être pure utopie....
Que tu persiste à expliquer, et sans rire, que le froid actuel est encore une conséquence du réchauffement anthropique me laisse sans voix....
Mais tu te garde bien de signaler que depuis 12 ans, il n'y a pas eu la moindre trace de réchauffement. Et si tu comprenais que les mécanismes de régulation sont infiniment plus complexes que ce que les hommes peuvent imaginer, et qu'aucun logiciel ne peut en introduire toute la complexité ?
Un petit pas vers un peu plus de modestie ne ferait de mal à personne.
 Un peu plus de confiance dans les plans divins non plus.
Comme les maladies, les catastrophes nous atteignent quand nous y pensons trop. Nous les suscitons à force de les craindre. C'est un des effets de la pensée collective. Les formes-pensées sont une réalité, dans un sens comme dans l'autre. Alors, quelques messages positifs serviraient mieux l'humanité. Le soleil repartira, et le ciel ne nous tombera pas sur la tête, par Toutatis...


 Il n'y a pas plus de terrorisme dans ce monde que de beurre en branche.
C'est juste une trouvaille des néo-cons pour vous terroriser et vous dominer par la peur, et tous les gouvernements ont emboîté le pas à ces quelques salopards pour mieux vous entuber et masquer leur incompétence à nous rendre heureux, et tous leurs mauvais choix. On verra à la fin de ce documentaire un parallèle avec les malades du réchauffement climatique anthropique, ces illuminés nombrilistes pleins de bonne volonté qui essayent aussi d'étendre leur règne par la terreur, en partant des hypothèses les plus improbables pour aboutir à des conclusions inapplicables au nom du principe de précaution....


Je te conseille tout spécialement la fin de cette VIDÉO : elle concerne l'explication pour gogos du réchauffement, et comment ce réchauffement sert de prétexte à une destruction de tout ce qui vit naturellement par l'épandage d'alu, et la promotion d'OGM résistants à l'alu.
Comme je te l'ai déja dit, tu es le complice, l'idiot de service, d'un projet monstrueux.
Tu te bats contre le CO2 en progression de 30%, et tu ne vois pas la progression de l'alu, du baryum et du strontium dans l'air, progression de plus de 6000%.
Je suppose que ça n'est pas ton problème et que tu as mieux à faire.
A force d'être aussi aveugle et entêté, je crois que tu es aussi salaud que ces salopards.
La bêtise n'excuse pas tout.



Chemtrails : Document actuellement le plus complet sur le sujet. Des taux d'aluminium dans les eaux de pluie et de source de 61mg/l, dans des marigots en pleine montagne de 375mg/l, alors que le taux maxi admissible est de 1mg/litre. Le Ph du sol passe de 5.5 ou 6 à 6.8, tuant irrémédialement tout ce qui vit et donc enrichit la terre (un ph neutre n'est pas compatible avec la vie, l'acidité est nécessaire). Les compositions en alu, baryum et strontium correspondent précisément aux brevets de géo-ingénierie. Il n' ya pas de coïncidence ; nos gouvernements ont donné leur aval pour faire cette monstruosité.
Le réchauffement climatique sert de prétexte, ça n'a jamais été que ça : créer un problème pour faire accepter une solution. Si le problème n'en était pas un, la solution est un vrai problème. ...
Les films que j'ai passés sur les chemtrails montraient, eux, des mesures extrêmement précises du taux d'aluminium, de strontium et de baryum, sur des prélèvements dans des régions non industrialisées.
 Le taux d'aluminium était 6.000 fois la dose toxique.  Peux-tu expliquer d'où vient ce taux, et pourquoi Monsanto fabrique des semences résistantes à l'aluminium ? ....


Il faut avoir la trouille, c'est vital. Mais pas pour rien. Ni du terrorisme, ni de la grippe, ni du réchauffement. Ce sont trois leurres imaginés pour nous contraindre. Ce qu'il faut craindre, ce sont les dirigeants cachés du monde, et tous leurs moyens de domination, y-compris le réchauffement, et bien sûr les chemtrails, censés lutter contre. Tout ce que je te dis est parfaitement enseigné, et complètement cohérent. Comme tout cela va éclater au grand jour, tu le vérifieras bientôt....
Tu parles de la lune ? Mais oui, elle est habitée, siège de nombreuses constructions et base de nombreux Ovnis. Témoignages de nombreux astronautes proches de la retraite et qui commencent à parler de plus en plus. C'est en bonne partie grâce à ces E.T. que les fous qui nous gouvernent n'ont pas encore fait sauter la planète. Mais ça, ça va te tomber dessus dans peu de temps, et tu ne l'auras pas non plus vu venir.
Ah oui, j'oubliais : la terre est vraiment creuse... On y pénètre par les pôles !
J'ai une foule de doc la-dessus, des livres en pagaille, mais je n'en parle pas pour préserver ma crédibilité.... » (SIC))


Ouf... et dire que c'est moi qui est accusé de raconter n'importe quoi. C'est vraiment à désespérer de "l'Intelligence humaine" !...


A propos des chemtrails....
voilà quelques liens utiles sur le sujet :

UN P'TIT CADEAUX A OFFRIR OU S'OFFRIR POUR LES ÉTRENNES ; UN BOUQUIN ÉDIFIANT ET JUBILATOIRE :
- "THÉORIES CONSPIRATIONNISTES", de Jamie King, aux éditions "Music Entertainment Books", 2010)



« Deux données essentielles qu'il ne faut pas oublier quand on part en exploration dans des centaines de pages dites "climato-sceptiques" (En réalité : "climato-négationnistes", car en ce qui concerne le "scepticisme", c'est l'essence même de tous les scientifiques, y compris évidemment du Giec !!!) :

1 - Le soleil est dans son ACTIVITÉ MINIMALE depuis déjà une dizaine d'années...
2 - ET POURTANT, NOTRE PLANÈTE, ELLE, SE RÉCHAUFFE COMME JAMAIS !!!

Ce qui fait d'ailleurs la joie des "archéologues du Grand Nord", qui découvrent ainsi sous les "glaces éternelles" (qui ne le sont évidemment plus !), de nouvelles fouilles vierges depuis des millénaires...
Mais aussi des industriels qui espèrent ainsi ouvrir de nouvelles voies maritimes dans les régions polaires, et exploiter les ressources minières, pétrolières et gazières de ces terres qui étaient jusque là toujours gelées....


Et pendant ce temps, le CO2 - qui est incontestablement un gaz provoquant des réactions "physiques" dans l'atmosphère conduisant à l'effet de serre -, est de plus en plus ajouté en surplus aux si fragiles équilibres naturels... Tandis que les océans eux-mêmes s'acidifient de plus en plus perdant ainsi leur capacité d'absorption de ce CO2 en surplus...

Je n'ose imaginer ce qui va se passer lorsque le soleil retrouvera un jour ou l'autre - que ce soit dans 1 an, 10 ans ou 20 ans... - son véritable "cycle d'activité plus intense", alors que nous avons entre-temps transformé notre biosphère protectrice en véritable "FOUR SOLAIRE" !!!)... »



- Yann Arthus Bertrand :
« Dérange-t-elle tant cette vérité que nous refusons de la voir ?
La comparaison est frappante :
On dépense des milliards pour prévenir une pandémie de grippe, on prévoit des plans d'urgence et on réunit des cellules de crise.
Mais on peine à agir sur le climat.
L'imminence d'une crise climatique n'est, pourtant, pas moins certaine que celle d'une pandémie (...)
L'esprit humain semble ainsi fait que nous avons du mal à croire ce que nous savons. »

(Cf. "2 degrés de trop" - éditions de la Martinière. Novembre 2009)



A voir aussi (Sur "Planète Vivante") :
(CE QUE LES "NÉGATEURS" ÉVITERONT DE VOUS DIRE !!!)

Et le dernier en date :


ou aussi :

Ou encore :