BIENVENUE SUR LE BLOG DE DANEEL !

En 2003 naissait le forum yahoogroupes "CULTURE NET 2013"...
Suivi quelque temps après du "FORUM 2013"...
Lequel, suite à sa pulvérisation par "l'Étoile de la mort" de l'Empire (!), fut remplacé par le forum googlegroupes :





Dans la continuité de ces sites déjà riches de centaines de discussions, d'articles et de dossiers "chauds" tous plus passionnants et édifiants les uns que les autres - :oD -... Voici donc "2013 CONTINUUM" !...


Afin que cette nouvelle année 2013
- et celles qui la suivront  (!) -
voit enfin triompher la CONSCIENCE ÉCOLOGIQUE...
POUR UNE VIE ENFIN PLUS EN HARMONIE AVEC NOTRE TERRE-MÈRE... GAÏA !




MEILLEURES PENSÉES DANEELIENNES !!!





dimanche 13 mars 2011

PERVERSE NUCLÉOPHILIE !!!

 


 J'entendais sur Europe 1 depuis hier et ce jour encore - dimanche 13 mars 2011 - un défilé des membres de notre si cher gouvernement UMP prendre le micro pour nous vanter les si incomparables mérites du nucléaire français, avec le sempiternel slogan nucléophile genre "Il est bon, il est beau, il est le meilleur notre nucléaire franchouillard... et en plus, sans le moindre danger. Tout est prévu !"...

Bon, là, pas de grande surprise, cela fait des décennies que nos braves adeptes de la religion nucléophile nous chantent ce couplet sur toutes les gammes et accords possibles...

Mais notre inénarrable gouvernement vient de trouver un nouveau refrain a ajouter à son répertoire. Voilà-t-y pas que, après avoir pourtant tenté de nous "bourrer le mou" pendant tout le week-end en poussant leurs vocalises sur le si beau et sublime "Hymne à la joie et au nucléaire français" (!)... les écologistes qui évidemment réagissent avec indignation à ce véritable Tsunami de désinformation et de mensonges éhontés.... se voient qualifier "d'indécents" (sic) à vouloir ainsi débattre de la pertinence du programme nucléaire, "alors que le Japon connaît un si grand drame sur lequel nous devrions tous nous recueillir et pleurer à chaudes larmes" (!)...

 


Avant d'entrer dans le vif du sujet - notamment par la réédition ici sur "2013 CONTINUUM" de mon vieil article "Vive la Nucléophilie !" - une brève "revue de presse" sur l'actualité brûlante des problèmes nucléaires du Japon... et de leurs répercussions "co-latérales" (!) :


La machine à étouffer l'information se met en marche !

 « ... Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Écologie, et Éric Besson, ministre de l’Industrie, ont décidé de réunir cet après midi l’ensemble des acteurs français du secteur du nucléaire... dont les industriels EDF et Areva. Il apparaît d'ores et déjà évident que le secteur nucléaire français et ses soutiens au plus haut niveau de l'État se préparent à communiquer pour sauver la crédibilité de la filière nucléaire.
Mais il ne sera pas possible cette fois de recourir au cliché usé jusqu'à la corde de l' "accident survenu sur une centrale soviétique vétuste", que l'industrie nucléaire a utilisé abondamment pour laisser croire qu'un accident nucléaire grave ne pouvait pas se produire hors d'URSS.

Il faut aujourd'hui considérer avec prudence les informations provenant de Tepco, l'exploitant des réacteurs japonais en déroute. En effet, 15 réacteurs nucléaires ont été fermés au Japon pendant des mois en 2002 et 2003, par décision administrative, après que Tepco avait falsifié des documents concernant la sécurité... »

(Cf. http://crefrance.ning.com/profiles/blogs/nucleaire-reacteurs-francais)



« ... Après les Etats-Unis (Three Miles Island), l’URSS (Tchernobyl), c’est dorénavant le Japon qui est donc touché par ces accidents dont on nous disait qu’ils étaient infiniment improbables. 

Il existe un quatrième pays truffé de centrales nucléaires. Celui dont les frontières étanches ont retenu le nuage de Tchernobyl. Dans celui-là, vous pouvez dormir tranquilles. Le gouvernement veille ! Il rassure : des bâtiments explosent, les cœurs de réacteurs nucléaires sont partiellement en fusion… mais ce ne sont pas des catastrophes, juste des incidents... »



«... Sortir du nucléaire (Rappel) :
Nous avions révélé en juillet 2007 que les centrales nucléaires françaises n'étaient pas aux normes sismiques et qu'EDF avait falsifié les données sismiques de ses centrales nucléaires pour ne pas supporter des travaux de mise aux normes trop onéreux (4). Cette situation perdure aujourd'hui !!!.

Notons que les autorités ont rejeté mercredi dernier la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Alsace), pourtant située dans une zone qui a connu des secousses sismiques de magnitude importante par le passé .

Les centrales nucléaires de bord de mer de la France ne sont pas non plus protégées des tsunamis et tout particulièrement la centrale nucléaire du Blayais qui a connu une inondation dramatique en décembre 1999... »


 


Dans un article que j’avais écrit à propos de l’explosion de la montagne Pelée, peu avant d’apprendre le meurtrier tremblement de terre au Japon (là même où l’on déclarait avoir triomphé des caprices de la Nature, dans l’une des 10 villes les plus riches du pays, et où il y avait disaient les spécialistes : “le moins de risque” (!?!))... 


(Il s'agissait du tristement célèbre séisme de Kobe survenu le 17 janvier 1995 !...
La toute première version de cet article ayant été publié en 1994 dans "ÉCHOS LOGIQUES", le journal de "Marne-Écologie" ("Confédération des Écologistes Indépendants"))

... Je citais cette phrase remarquable de Hans Ruesch, relatif à la loi morale et aux cruautés exercées sur des millions d’animaux chaque année au nom de la recherche médicale :

« Le seul meneur de jeu sur Terre est toujours la Nature.
L’homme s’illusionne en croyant que c’est lui le meneur de jeu.
C’est ce que le Philosophe a toujours compris. Le scientiste, non.
Dans son arrogance aveugle, il présume qu’il domine la terre et contrôle la nature,...
Et il a réussi à le faire croire à la foule ! »

Et je rajoutais dans cet article, intitulé La prochaine éruption de la Montagne Pelée:
« Tant et tant d’avertissements, déjà, nous prévenant de la prochaine explosion planétaire de la “Montagne Pelée”...
Et chaque citoyen en est coupable ET responsable !!!


C’est parce qu’ils n’ont pas su éliminer leur nombrilisme, leur orgueil, leur irresponsabilité égoïste et leur manque d’altruisme et de Compassion, que les 30.000 citoyens de St-Pierre ont été éliminés de la surface du globe par les forces de la Nature ! (...)

Le Volcan a détruit la ville entière... la plus riche de la région, en pleine campagne politique, quelques jours avant les élections, n’est-ce pas là encore un signe révélateur ?... »

(A voir aussi sur CULTURE NET 2023 :
http://fr.groups.yahoo.com/group/culturenet2013/message/8)

 

De Denis Delbecq, animateur du site "Effets de Terre"

« Y aurait-il péril en la demeure ?

Les huiles ministérielles françaises ont volé au secours hier de l’industrie nucléaire, expliquant que les centrales françaises ne courent pas les mêmes risques que les réacteurs japonais. Le ministre de l’industrie nucléaire Besson expliquant que « toutes les centrales françaises ont été conçues en intégrant les risques sismique et d’inondation ».

A Paris, il s’agit à tout prix de désactiver la bombe médiatique que ne manquerait pas de provoquer une catastrophe nucléaire au Japon. On n’en est pas encore là, mais on en est tout près.
Et si la situation devait s’aggraver dans les réacteurs de Daiichi endommagés par le séisme de vendredi, la secousse se propagerait à toute l’industrie nucléaire de la planète.

Pour Sarkozy, qui utilise l’Elysée comme base arrière pour jouer les ambassadeurs du nucléaire (rappelez-vous, il avait promis une centrale flambant neuve à son ex-copain Kadhafi), ce serait une nouvelle source de rejet par des français qui n’en peuvent plus de leur équipe dirigeante.
Pour Merkel, en Allemagne, qui est à la veille de scrutins difficiles, ce n’est pas plus de bon augure alors que les antinucléaires allemands ont bénéficié de la crise japonaise pour faire le plein lors d’un rassemblement prévu de longue date.

Il y a quelque chose de dérisoire dans les réactions de nos gouvernants, à commencer par l’organisation précipitée d’une réunion présidée par Nathalie Kosciusko Morizet, avec Eric Besson, Anne Lauvergeon (patronne d’Areva) et Henri Proglio (EDF).
Autant d’huiles pour débattre d’un sujet dont on ne sait rien, pour mieux affirmer ensuite des certitudes, ça ne lasse pas de surprendre.


 

Une situation confuse

A cette heure, on sait que deux réacteurs sont gravement endommagés et que les efforts pour redémarrer le système de refroidissement d’au moins un d’entre eux ont échoué. Selon le gouvernement japonais, il est très probable que les cœurs des réacteurs 1 et 3 de la centrale de Daiichi soient en fusion, au moins partielle. Et pour faire baisser la pression, et éviter que les enceintes de confinement ne soient endommagées, les ingénieurs sont conduits à relâcher de la vapeur —radioactive— à l’extérieur. Environ 160 personnes ont été exposées à des radiations, de source officielle. Plus de 200 000 personnes ont été évacuées, ce qui n’arrange pas les affaires d’un Japon qui tente se se relever du plus gros séisme de son histoire. Après analyse des données sismiques, la magnitude de la secousse de vendredi a été reclassée à 9 par les japonais.

Car les japonais restent très avares d’informations.
Que ce soit par souci de non transparence, ou par incompétence, les autorités ne communiquent qu’au compte-gouttes. Et le commentateur notera que dans cette industrie nucléaire où tous les risques sont calculés (et la plus surveillée de toutes les industries), personne n’est capable de dire si les barreaux de combustibles ont ou pas commencé à fondre, et dans quelle proportion. Ça devrait rendre humble les acteurs du nucléaire.

En Grande-Bretagne, les autorités gouvernementales montrent jusqu’à présent beaucoup de prudence.
Mais évidemment, le pays n’a pas à défendre des champions du nucléaire.

N’en déplaise aux tenants de l’atome made-in-France, il n’y a que de subtiles différences de conception entre les réacteurs américains qui équipent la centrale endommagée près de Tokyo (Et essentiellement approvisionnée - comme les autres centrales japonaises -, du fameux "MOX" fourni par la France !!! (Note de Daneel)), et les 58 réacteurs de l’hexagone !...

Evidemment que le risque sismique et d’inondation fait partie du cahier des charges de nos centrales, comme de beaucoup d’autres usines. Mais l’exemple japonais montre bien que les circonstances débordent parfois largement les fourchettes établies par les ingénieurs.
Ça n’aurait pas du arriver au Japon, mais c’est pourtant arrivé.
En France, la centrale de Blaye avait connu quelques soucis, sans gravité, lors de la tempête de 1999, parce que la mer avait grimpé plus haut que la normale.
Evidemment, vu qu’on ne sait rien ou presque, on apprécierait aussi de la mesure dans les réactions des antinucléaires.  Finalement, chacun à leur manière, nucléocrates et anti-nucléaires français semblent jouer à se faire peur depuis hier.
Catastrophe nucléaire ou pas catastrophe nucléaire? On peut jouer sur les mots, même si de nombreux médias ont choisi la démesure. La vraie catastrophe, c’est pour le moment les conséquences humaines et économiques dramatiques du séisme, alors que plane la crainte d’une nouvelle secousse de grande ampleur.
Ce qui est sûr, c’est que la tragédie japonaise relancera partout le débat sur le nucléaire.
A commencer par l’Italie où Berlusconi devra affronter un référendum d’ici cet été pour valider ses plans de nucléarisation du pays. »

Denis Delbecq - 13 mars 2011


 

COMMENTAIRES DE DANEEL (publiés sur "Effets de Terre") :
- « Il y a quelque chose de dérisoire dans les réactions de nos gouvernants, à commencer par l’organisation précipitée d’une réunion présidée par Nathalie Kosciusko Morizet, avec Eric Besson, Anne Lauvergeon (patronne d’Areva) et Henri Proglio (EDF). Autant d’huiles pour débattre d’un sujet dont on ne sait rien, pour mieux affirmer ensuite des certitudes, ça ne lasse pas de surprendre…. »
Merci de ta réaction Denis…

Depuis hier sur Europe 1 – et certainement beaucoup d’autres médias – je n’ai cessé d’entendre les membres de notre cher gouvernement UMP nous vanter les incomparables mérites de notre non moins « très cher » nucléaire !
Plus que le drame qui se passe au Japon, c’est vraiment le genre de truc à se faire poser de sérieuses questions sur la réalité du nucléaire français !!!
(Mais on sait bien que dans ce domaine, tout ne repose que sur du mensonge éhonté et de la propagande de l’industrie nucléophile !)


- Oui.. laissons l'idéologie des nucléophiles au placard... et réfléchissons objectivement :
"L'énergie nucléaire par fission - à la base des centrales nucléaires actuelles - est une énergie sale, dangereuse et limitée !...
De fait, les réacteurs qui la produisent ne sont pas à l'abri d'un emballement pouvant dégénérer, comme à Tchernobyl ; elle engendre des déchets radioactifs dont on ne sait toujours pas trop quoi faire ; et l'uranium et le plutonium qui lui servent de combustible, outre qu'ils ne sont pas illimités, entrent dans la fabrication des bombe A, d'où le risque de prolifération nucléaire..."

Quand à l'énergie nucléaire par fusion :
"Si ça marche, ce sera dans très longtemps. Et ce n'est même pas sûr !"

 
EH OUI... TOUT EST DIT LÀ.
Pourquoi vouloir continuer alors à en faire la promo ?
Simple :
Pour continuer à attirer des milliards de subventions des contribuables... et continuer à faire croire au brave citoyen lambda que le nucléaire a encore de l'avenir... et qu'il doit donc encore continuer à payer très grassement les technocrates du nucléaire, ainsi que leurs politiciens qui ont déjà perdus leur âme et leur conscience depuis longtemps !!!

 


(BONUS 
EXTRAIT DES COMMENTAIRES ("Effets de Terre") :
- Torquemada - 13 mars 2011 à 18:21 - : Quand vous serez capable de ne pas tout amalgamer et quand vous saurez comment ça se passe réellement dans les centrales on en reparlera.


- Daneel Olivaw  - 13 mars 2011 à 20:50 - :
Je constate que Torquemada se regarde toujours dans son miroir !
Aucun intérêt d’en parler avec vous ; en bon « nucléophile patenté », vous n’y connaissez RIEN de toute évidence, vous contentant de fustiger les écologistes et de médire sur tous les vrais scientifiques non rémunérés par cette industrie qui ne sait que mentir, mentir encore et mentir toujours depuis des décennies !!!…

PS. A propos : tout ce que j’ai cité là - en rouge - est publié dans le SCIENCE ET VIE de ce mois-ci !
Si vous êtes pas d’accord avec ce que disent Vincent Nouyrigat et Mathieu Grousson, allez donc en parler avec eux.
:oD

- Torquemada -13 mars 2011 à 21:15 - : Ben oui, vous amalgamez tout, et vous êtes hors-sujet; la fusion ce n’est pas pour demain ni après-demain et je ne vois pas ce que ça vient faire dans le problème que rencontre le Japon. anata wa bakarashii desu…

- Daneel Olivaw -13 mars 2011 à 22:16 - :
Décidément... vous avez toujours la comprenette aussi obtuse cette année que l'année dernière !
(Ça doit être l'âge ! :oD)

La fusion ne faisait en tout qu'une ligne dans le message...
et montrait juste qu'elle n'était en aucun cas la solution de rechange à la fission... qui elle s'avère des plus négatives et obsolètes comme solution énergétique !!!

- Torquemada - 13 mars 2011 à 22:44 - : Daneel @ Vous préférez le charbon au nucléaire ?

- Daneel Olivaw - 14 mars 2011 à 13:40 - :
Torquemada, cessez de jouer à l’imbécile !…
L’année passée, on s’est déjà assez férocement querellé pendant des mois à ce sujet… et vous savez parfaitement ce que je préfère.
Vous, il est clair que vous préférez le nucléaire, la bidoche, la chimie, les vaccins… et finalement tout ce qui pollue et intoxique notre planète et notre pauvre humanité…
Moi, je préfère nettement protéger la vie et veiller à la bonne santé, tant de l’Homme, que de son environnement !!!

- Torquemada -14 mars 2011 à 15:54 - : Daneel @Vous ne pouvez pas vous passer de mentir….
Au sujet du nucléaire j’ai toujours dit que de deux maux il faut choisir le moindre donc le nucléaire est pour l’instant utile si on veut lutter contre les émissions de GES. - FAUX... LA FILIÈRE NUCLÉAIRE AUSSI EST TRÈS ÉMETTRICE DE CO2... SI ON L'ÉTUDIE ÉVIDEMMENT AVEC SÉRIEUX ET COMPÉTENCE : DEPUIS L'EXTRACTION DU MINERAI.... JUSQU'À L'ENFOUISSEMENT DES DÉCHETS !!!  (Sans oublier la construction et le démantellement des centrales elle-mêmes !) (Daneel) -
Nous sommes des omnivores et la viande en quantité raisonnable est indispensable à l’homme (c’est d’ailleurs la consommation de viande qui lui a permis de développer son cerveau). - TROP MARRANT CETTE PHRASE !... Moi je crois qu'elle a plutôt l'effet inverse : elle intoxique tellement les neurones qu'elle rend idiot et méchant !!! :oD -
Aucune étude médicale sérieuse ne remet en cause le fait de manger de la viande (pas trop)
La chimie lorsqu’elle est bien utilisée est utile vous consommez d’ailleurs du chimique tous les jours….
Les vaccins sont la seule et unique manière d’éradiquer les maladies virales.
Fin du hors sujet. Gardez vos opinions pour vous ou apportez des preuves scientifiques.
Protéger la vie, ne me faites pas rire…

- Daneel Olivaw - 15 mars 2011 à 19:06 - :
Ah… pauvre "Torquemada" ; je vous retrouve bien là à m’accuser de mentir, alors que c’est vous qui depuis des années racontez tellement n’importe quoi que vous avez vous-même fini par croire à vos propres mensonges !!!
Les preuves scientifiques sont impressionnantes pour démontrer la justesse de mes engagements en faveur de la dénonciation de vos si dogmatiques religions que sont : le viandisme, le vaccinalisme, le chimisme… où même le nucléophilisme !
Vous passez votre temps à défendre le nucléaire, la bidoche, la chimie et les vaccins ; là encore vous le répétez… je ne vois donc pas en quoi ce serait mentir que d’observer : « qu’il est clair que vous préférez le nucléaire, la bidoche, la chimie, les vaccins… et finalement tout ce qui pollue et intoxique notre planète et notre pauvre humanité !!! »…

A propos :


 - Tilleul - 13 mars 2011 à 22:43 - : "Toujours la bonne vieille technique de ne pas prendre en compte les victimes de l’extraction d’uranium…"

- Torquemada - 13 mars 2011 à 23:51 - Tilleul @ sources svp ? et pas des infos sortis de sites antinucléaire, mais des études médicales….

- Daneel Olivaw - 14 mars 2011 à 14:31 - :
Si on doit juste sortir les infos des sites "nucléophiles", on ne risque évidemment pas de trouver des infos pertinentes !

Comme le dénonçait déjà Jacques-Yves Cousteau en novembre 1990, présentant "La Faillite de l'Énergie Nucléaire" (l'ouvrage de son ami Henry Kendall, alors professeur de physique de la matière au prestigieux Institut de Technologie du Massachusetts - et Prix Nobel de Physique pour ses travaux sur la structure des noyaux d'atomes (!) -) :
« LA VÉRITÉ A TOUJOURS ÉTÉ SOIGNEUSEMENT CENSURÉE OU MAQUILLÉE ! »

Et JYC d'ajouter encore :
« TOUT EST PERMIS POUR RENFLOUER L'AFFAIRE NUCLÉAIRE... MÊME LES PLUS SORDIDES MANIPULATIONS !!! »

 

Le "Calypso-log" de janvier 1993 y ajoutant encore l'édifiant témoignage d'un retraité de l'industrie CEA-COGEMA, où l'on pouvait lire notamment (Note : Cousteau était alors en pleine campagne de pétition pour la "Déclaration des Droits des Générations Futures") :

« Quel sera le Droit des Générations Futures ?

Elles auront le droit de vivre dans un environnement contaminé et radioactif.
Cela à cause du silence de ceux qui savent et se taisent devant des "manipulations scientifiques" de l'opinion, bien plus graves que toutes les manipulations politiques réunies de ce siècle !... »



 

En conclusion ?
Peut-être ce que je publiais déjà il y a plus de 16 ans, notamment dans le journal "La Tempérance" (trimestriel n°12, octobre 1994) :
- « Qui ne sait pas que "certaines" entreprises dépensent une fortune - publicité ; propagande ;... - (*) pour nous mentir, et qu'elles vont même jusqu'à organiser pour leurs "meilleurs" agents : des stages de communication !...
Sommet de l'hypocrisie dont l'objectif inavouable est de passer maître dans l'art de la désinformation, de la manipulation de l'opinion, et de l'annihilation de nos consciences, déjà bien atrophiées et malmenées !

L'industrie du nucléaire toute entière vante ainsi ses mérites, son humanisme et son "écologisme" ; cette industrie de malheur et de destruction (n'oublions pas que l'énergie nucléaire a été surtout développée pour approvisionner en matières premières les bombes et armements du même nom) évoque "le monde merveilleux et radieux" (SIC) qu'elle est censée nous préparer...

La vérité ?
Accepter tout de même l'évidence ; ne nous faisons pas plus aveugles et sourds que nous le sommes déjà :
L'avenir de l'énergie nucléaire c'est un monde où nos chères générations futures auront le droit d'ingurgiter de l'air, de l'eau et des aliments radioactifs... Elles auront le droit de vivre dans un environnement irrémédiablement contaminé dans des sites naturels défigurés, des carrières d'extractions contaminant et tuant régions entières et populations environnantes ; pas encore la population française, mais déjà les populations indiennes du Canada, aborigènes d'Australie, ou indigènes d'Afrique...

Combien de temps encore parviendrons-nous à nier notre responsabilité ?

Le tri du minerai multiplie encore la pollution radioactive et dissémine ses poussières dans toute l'atmosphère terrestre ; à cela s'ajoute encore la pollution chimique de la région concernée.
Partout, des "incidents" (!) et des accidents presque quotidiens surviennent...
Mais heureusement, les "Cadres en Communication" veillent et rassurent et endorment notre conscience qui ne demande pas mieux !


(*) (N’oublions pas que ce texte était publié en 1994 - il y a donc plus de 16 ans déjà -...
Dans le récent numéro de “Sortir du Nucléaire” - printemps 2011 -, on peut lire encore cette toute aussi consternante information, commentaire d’un ouvrage de Jean-François Notebaert et Wilfrid Séjeau “Écoblanchiment... Quand les 4x4 sauvent la planète !” :
« Les militant-e-s antinucléaires connaissent bien l’écoblanchiment, une pratique visant à donner une apparence écologique à des entreprises dont l’activité est au contraire extrêmement polluante. Monsanto et Total, l’industrie automobile et la grande distribution, font partie de ce tableau des imposteurs que proposent les auteurs, où l’industrie nucléaire figure aussi en bonne place :
EDF qui se paye une campagne à 10 MILLIONS D’EUROS
(Plus que son budget annuel de recherche et développement dans les renouvelables !)
... pour “témoigner” (?) de son engagement en faveur  des énergies “vertes” !...
Tandis qu’AREVA abuse de slogans “propres” ...»)

"Nous aurons le destin que nous aurons mérité" disait Albert Einstein...

"Notre pays a une chance sur cinq de perdre une province entière" !


 Qui le dit ?
Moi, un simple "amoureux de la vie" ?
Non ! Ce sont les propos des scientifiques de l'Équipe Cousteau ; ceux aussi de l'organisation mondiale Greenpeace ; ou encore ceux des physiciens atomistes du "Groupement de scientifiques pour l'Information sur l'Énergie Nucléaire" (GSIEN)...

Le rejet constant de "radio nucléides" par les centrales, même en fonctionnement normal, est dangereux.
De graves effets cancérigènes, génétiques, biologiques et même neurologiques sont passés sous silence ! (...)

Et tandis que des sommes colossales s'envolent pour hypothéquer gravement le monde de demain, d'autres recherches de première importance piétinent lamentablement, faute de crédits !
(Quand on ne met pas carrément des bâtons dans les roues des chercheurs !)...
Ce sont toutes les recherches concernant les économies d'énergie, les éoliennes, les piles photovoltaïques, et, d'une manière générale, toutes les énergies douces, renouvelables et non-polluantes....... »




- Toxymoron - 14 mars 2011 à 9:47 - « Pour l’instant, quasiment tous les morts sont dus aux effets catastrophiques de l’eau, et pas aux effets sismiques, ni à la catastrophe nucléaire en cours.
La route réclame chaque annéedes milliers des morts et des centaines de milliers de blessés et d’infirmes pour le reste de leur vie. Pourtant, quasiment personne ne remet en cause l’usage du véhicule privé. »

- Daneel : « Euh, cher toxymoron… tu exagères quand-même un peu pour "la route".
Certes, on ne remet pas en cause l’usage de la bagnole – quoique (!) -… mais il y a quand-même eu de nombreuses campagnes de prévention pour augmenter la sécurité des routes, des véhicules, limiter les vitesses, tenter de responsabiliser l’automobiliste, etc.
Et puis, en ce qui me concerne, je roule depuis plus de 25 ans, des dizaines de milliers de kilomètres, et jamais un accrochage…
Sauf si un chauffard bourré ou drogué me rentre dedans, je suis de plus seul responsable de ma conduite et d’accident éventuel…
Mais si la centrale nucléaire que m’a imposé le gouvernement sans la moindre consultation démocratique a un pépin… ce n’est pas moi le « seul responsable » de la radioactivité que je risque de subir !!!
De quel droit des individus qui s’en seront mis au passage plein les poches avec cette industrie nucléaire décident à ma place du risque de contamination que je dois subir ??? »

-------------

- Daneel Olivaw - 13 mars 2011 à 22:31 - :
Pour mieux laisser vos propres idéologies au placard et réfléchir enfin objectivement :

Pour en savoir plus je vous conseille également l’excellent livre de Hubert Reeves « Le mal de Terre »
Ou :
« Comment on peut devenir pour, puis, après des recherches, contre ! »…
;o)
 



A propos... trop top ce qu'on peut lire dans SCIENCE ET VIE sur "la fusion nucléaire" (ITER) :
« Si ça marche, ce sera dans très longtemps...
Et ce n'est même pas sûr ! »

EH OUI... TOUT EST DIT LÀ.
L'actuelle système "à fission" est une énergie "sale, dangereuse et limitée" (Dixit "Science et Vie", que l'on ne peut pourtant pas prendre pour une revue écolo anti-nucléaire (!))...
Tandis que le "futur" système dit "à fusion", non seulement c'est pour dans un avenir lointain indéterminé... mais en plus il n'est même pas certain d'exister un jour !!!

Pourquoi vouloir continuer alors à en faire la promo ?

Simple :
Pour continuer à attirer des milliards de subventions des contribuables... et continuer à faire croire au brave citoyen lambda que le nucléaire a encore de l'avenir... et qu'il doit donc encore continuer à payer très grassement les technocrates du nucléaire, ainsi que leurs politiciens qui ont déjà perdus leur âme et leur conscience depuis longtemps !!!
(13/03/2011 13:13)

Pour ne pas oublier : " un enfant de Tchernobyl " (1)

Pour ne pas oublier : " un enfant de Tchernobyl " (2)

VIVE LA NUCLÉOPHILIE !!!

(Posté sur le forum du WWF "Planète-Attitude", par R. Daneel Olivaw le 14 octobre 2009
Cf. http://www.planete-attitude.fr/forum/topics/vive-la-nucleophilie)

Si vous avez raté hier soir - mardi 13 octobre - sur ARTE : "Déchets, le cauchemar du nucléaire"...
Ne manquez pas sa rediffusion demain jeudi 15 octobre 2009 à 9 h 55 ! (Sur ARTE évidemment)

Comme le dit l'annonce : il s'agit d'un "film événement", une enquête coup de poing de 98 mn.
La face cachée du nucléaire et son déficit démocratique à travers son point faible : les déchets radioactifs...
En pleine prise de conscience des menaces de réchauffement climatique, les industriels et certains politiques nous présentent l'énergie nucléaire comme la solution d'avenir, une énergie propre, maîtrisée, sans impact sur l'environnement et la santé. Parfois même, une énergie qui s'inscrit dans le «développement durable»....
Mais l'énergie nucléaire est-elle aussi propre qu'on nous le dit ?
(Voir des extraits vidéos et plus d'infos sur ce reportage en cliquant sur :

BON, ben moi en tout cas, j'ai vu la première diffusion : ÉDIFIANT !
A ne pas rater également : les déclarations lénifiantes de ces "responsables" - mais pas coupables (!) - et promoteurs de cette industrie de la mort... Prenez des notes sur ce qu'ils osent encore nous affirmer...
Comment ces "créatures du mensonge" peuvent-elles encore se regarder dans le miroir : aucune conscience, aucune âme, aucun coeur.... de vrais "robots-perroquets" lobotomisés et même carrément décérébrés !!! Beurk, la lie du genre humain....

Y-en a même un - le "conseiller technique personnel de Sarko-Vador" ais-je cru entendre (!) - qui a osé comparer sa chère industrie nucléaire criminelle... aux : "Bâtisseurs de Cathédrales" !!!!!!!!!!
Hallucinant, ces "MANIPULATUEURS" ne reculent vraiment devant aucune infâmie !

Ces gens sont vraiment bons à enfermer, soit en prison, soit à l'asile !

Des "Bâtisseurs de Cathédrales" ces ignobles bâtisseurs de " CENTRALES ATOMIQUES DU DIABLE " ???????

Les "Centrales atomiques du Diable", vous ne connaissez pas ?
C'est le génial scientifique et immense savant Günther Schwab qui avait écrit cet ouvrage publié par "La Vie Claire" en 1975...
Il était aussi l'auteur de l'éblouissant ouvrage : "La Danse avec le Diable", "La cuisine du Diable", et "Les dernières cartes du Diable"...

 
 Citation (Günther Schwab faisant parler le démon "Zurdis", Chef du service de l'abêtissement des populations) :
- Le Diable en personne :
« Cela vous surprend-il toujours que tout ce monde humain ne soit plus rien d'autre qu'une unique et gigantesque danse macabre, que la Vie ait été contrefaite dans toutes ses manifestations ? La Vie, c'est à dire la santé, la force, l'esprit, la sagesse, la noblesse, la bonté, la beauté, la justice et le simple et vrai bonheur d'exister (...) Grâce au progrès, la loi va s'accomplir. En s'éloignant de plus en plus de la Nature, l'homme prouve à quel point il lui est, en fait, soumis. Avec mille tentations et mille subtilités, je fais s'éloigner l'homme de plus en plus loin de la vie pour le faire entrer dans la mort. Son propre monde, qui est à l'opposé de la nature, va l'exécuter (...)
J'ai planté dans l'homme la mauvaise herbe de la pensée technico-économique. Elle foisonne autour des cerveaux et les rend imbéciles (...)
Ce n'est plus la Vie qui leur importe, mais l'économie, ce n'est plus la Nature, mais l'économie, ce n'est plus l'homme mais l'économie (...)
J'ai lâché les démons du commerce. Le commerce sert de mesure à toutes choses (...)
Il n'y a pas de remède au commerce et à la bêtise... »

(Comment ne pas penser immédiatement au "travailler plus pour gagner plus" du nucléophile Sarko-Vador !!!)
- Le Diable poursuit : « ... Avec des mots dénués de sens, je dresse les hommes les uns contre les autres, en sorte qu'ils s'affaiblissent et s'exténuent réciproquement sans remarquer que, pendant ce temps, la Vie en tant que telle leur échappe (...) Je corromps les esclaves du profit en sorte qu'ils poursuivent leurs intérêts particuliers sans ménagement, au détriment d'autrui, et sans y réfléchir... »

- « En cela réside le signe de toutes les choses diaboliques de ce monde : elles sont évidentes, nécessaires, naturelles, logiques, inévitables et, avant tout, économiques !... Pour écouler ses productions standardisées, la machine a besoin de consommateurs standardisés.
La machine est la mère de la standardisation. Elle a fait de la production de produits de qualité un défaut (...)
Déjà, le comportement machinal de l'homme l'entraîne vers la routine et la suppression de la pensée (...) L'homme est alors prisonnier de cette opinion fausse selon laquelle la seule clef du progrès véritable se trouve dans son raisonnement intellectuel... »

- « ... Les eaux situées en aval de l'usine atomique ne sont donc que très peu radio-active.
Mais le plancton présente 2000 fois plus de radio-activité que l'eau du fleuve.
Les canards qui se nourrissent de ce plancton présentent une radioactivité 40.000 fois plus grande, quant à celle des poissons, elle est 150.000 fois plus grande. De jeunes hirondelles qu'on a nourries d'insectes du fleuve se sont révélées 500.000 fois plus radio-actives. Le jaune des oeufs d'oiseaux du fleuve 1 million et demi de fois plus.
Savez-vous ce que cela signifie ?... »

- « Le mensonge est la première puissance du monde. Car il est complaisant et flatte l'orgueil. Il sait s'infiltrer et se rendre agréable.
Ce n'est donc pas étonnant qu'on laisse entrer le Diable et qu'on l'écoute (...)
La vérité est en effet souvent choquante pour les civilisés que nous sommes, parce que, comme le prouvent les faits et la réalité, nous nous en sommes considérablement éloignés (...) Il faut bien compter entre 80 et 100 ans pour qu'une erreur scientifique fermement enracinée puisse être détrônée... » 

- « Le Diable rit :
Vous devez comprendre que notre adversaire le plus dangereux c'est l'esprit, l'esprit de l'homme, sain, simple et créateur (...)
La mentalité commerçante est aux antipodes de la Vie. Le commerce réussit à détruire la nature et l'homme. Celui qui se livre à un trafic sordide abandonne l'esprit (...) Presque tous les peuples de la Terre travaillent sans repos et avec fierté à la destruction de leur âme pour se transformer en troupeaux (...) La nouvelle société sera composée seulement de petits groupes qui vont profiter du désordre social, et des masses léthargiques qui se laissent conduire et exploiter par eux, tant que leur vie matérielle sera assurée. Exactement comme l'homme élève des vaches pour les traire.
Ceux qui se sentent repoussés par la bassesse de la masse et qui essaieront de s'élever plus haut seront regardés comme des individus malades ou antisociaux" (...) Quel suicide ils se paient, ricana le Patron. Absolument. Lorsqu'il s'agit de leur propre destruction, ils sont toujours généreux... »

- « C'est de la folie ! J'ai déjà dit que la soif du profit est une maladie mentale.
Le destin du monde serait-il donc entre les mains de fous ?
De fous et de criminels, oui !
Que peut-on faire contre cela ?
Contre cela, rien du tout, mais pour cela, tout.
Passez du coté du Diable, prenez une profession orientée vers la décadence, et je vous ferai riche... »

- « Quand la fin arrivera-t-elle (plus d'air, plus d'humus, plus d'eau) ? demanda Bob
Des chercheurs prudents du monde des hommes ont calculé l'an 2400. Je suis plus optimiste, et j'espère arriver au but bien plus tôt... » 


Quand donc nos "démocraties" mettront un terme définitifs à ces industriels verreux - et leurs thuriféraires "démoniaques" - qui mentent comme ils respirent, et nous débitent avec le sourire leurs odieux mensonges par trains entiers de wagons radioactifs ?????

 



Dans mon article du 29 avril 2007 - Message n° 640 sur Culture Net 2013 -, on pouvait lire aussi (entre autres) :
Les Français ont-ils donc déjà oublié que le candidat à la présidence de leur pays est probablement le PLUS GRAND MENTEUR de toute son histoire ?
Oui... Sarko-Vador : celui qui - avec d'autres complicités évidemment - a réussi à faire croire à toute la nation (provoquant ainsi un nombre incalculables de graves pathologies chez ses citoyens) que le fameux nuage de Tchernobyl n'avait jamais passé la frontière, n'hésitant déjà pas à l'époque à user des plus ignobles malversations "scientifico-politico-médiatiques" !!!! (*)

Ce prétendant au plus haut poste de l'Etat se contrefiche pourtant totalement de la santé de ses citoyens : on connait déjà ses farouches positions pro-nucléaires... il en est de même avec les OGM !!!
Nicolas Sarkozy dans un entretien au bimensuel M.A.G.Cultures daté du 15 au 28 février a déclaré :
« Je considère que la France doit se réserver la possibilité de s'engager, lorsque les conditions de sécurité seront pleinement remplies (?????????????), dans la culture des OGM. J'estime donc indispensable de poursuivre la recherche. La destruction sauvage des travaux développés par des sociétés ou par des organismes de recherche n'est pas admissible, dès lors qu'ils ont été « légalement » (?????????????) autorisés. Ce que les Français veulent, c'est un débat sur les OGM et non des actes de délinquance », a-t-il ajouté. (.....)

(*) Dans un courrier daté du 26/04/07 ("Tchernobyl, Il y a 21 ans... J'AI FAIS UN RÊVE !"), Daneel Olivaw avait aussi écrit :
« Le 21 ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl sera noyé par les élections présidentielles... J'ai fait un rêve : nos médias allaient dire la Vérité aux Français !
Naturellement, il était difficile de ne pas parler du mensonge d'État français de l'époque : le nuage est bien passé au dessus de notre pays, mais dans un pays où il n'y a ni responsable ni coupable, on ne s'attarde pas sur ce sujet.
Il y a 21 ans, les Français ont été victimes d'un mensonge d'État !
Est-il important, entre ces deux tours d'élection présidentielle de rappeler que l'un des candidats Nicolas SARKOZY, était Chargé de mission pour la lutte contre les risques chimiques et radiologiques au ministère de l'Intérieur ?


Certains journalistes reconnaissent à présent qu'on leur a demandé de donner de faux bulletins météorologiques, certains précisent que l'on afait de fausses cartes de météo afin de ne pas inquiéter les Français.
Mais aujourd'hui, leur dit-on la Vérité aux Français ?
Pour ce 21 ème anniversaire, a t-on rappelé que des Français sont malades des conséquences du nuage de Tchernobyl ? ... »

(A propos de ce grand mensonge d'Etat : www.jeanmicheljacquemin.com)



 



Le 25 Août 2003, dans le message n°119 de Culture Net 2013 "Nucléaire et Santé : la voie de l'alimentation saine !", on pouvait aussi lire (parmis une foule d'autres informations toutes plus édifiantes les unes que les autres ! (Cf. Culture Net 2013)) :
... Pour la plupart des Français, la catastrophe de Tchernobyl, survenue le 26 avril 1986, appartient à l'Histoire.
Mais les mieux informés d'entre eux savent que les autorités françaises de l'époque ne leur ont pas dit toute la vérité et que les retombées de l'immense nuage radioactif ne se sont pas miraculeusement arrêtées à nos frontières. (...) Or, les conséquences de cette tragédie, non seulement sont bel et bien présentes, et pas seulement en Ukraine, mais il est à craindre qu'elles envahissent de plus en plus notre avenir. Nous avions déjà consacré un grand article au livre de Jean-Michel Jacquemin "Ce fameux nuage... Tchernobyl" (Ed. "Sang de la Terre"), dans lequel est parfaitement analysée et démontrée l'impardonnable rétention d'information dont se rendirent coupables les autorités françaises à tous les niveaux, en cachant à nos concitoyens le danger des radiations émises par le nuage au-dessus de notre territoire (...). Ce qui avait eu pour conséquence gravissime qu'aucune mesure de sécurité ne soit prise pour préserver les français de ces retombées ...

-------------

(Et s'il n'y avait que "la rétention" d'information, ce serait un moindre mal.
Notre dossier "Énergie Nucléaire : Entre Mensonges et vérité" *, démontre indubitablement qu'il y a aussi une terrifiante désinformation organisée où tout n'est que mensonges éhontés.

Dans La Lettre de l'AGNVS du 17 octobre 1998, nous écrivions même :
« Qui ne sait pas que "certaines" entreprises dépensent une fortune - publicité, propagande - pour nous mentir et qu'elles vont même jusqu'à organiser pour leurs "meilleurs" agents des stages de communication, sommet de l'hypocrisie, dont l'objectif inavouable est de passer maître dans l'art de la manipulation, et de l'annihilation de nos consciences, déjà bien atrophiées et malmenées ?!...

L'industrie du nucléaire tout entière vante ainsi ses mérites, son humanisme, son "écologisme" et évoque "le monde merveilleux et radieux" qu'elle est censée nous préparer.
La vérité ? (...) C'est un monde où nos chères générations futures auront le droit d'ingurgiter de l'air, de l'eau et des aliments radioactifs... elles auront le droit de vivre dans un environnement irrémédiablement contaminé dans des sites naturels défigurés, des carrières d'extractions contaminant et tuant régions et populations environnantes. (...)
Le rejet constant de "radio nucléides" par les centrales, même en fonctionnement normal, est dangereux.
De graves effets cancérigènes, génétiques, biologiques, sont passés sous silence, de même que des effets "neurologiques" (...)

Le tri du minerai multiplie encore plus la pollution radioactive et dissémine ses poussières dans toute l'atmosphère terrestre, à cela s'ajoute encore la pollution chimique de toute la région concernée.
Partout, des "incidents" et des accidents presque quotidiens surviennent... mais heureusement, les "cadres en communication" veillent et rassurent et endorment notre conscience qui ne demande pas mieux ! ... )

 


... Dans les régions françaises les plus touchées, les médecins ont constaté une augmentation alarmante de certaines pathologies, notamment des cancers de la thyroïde (...)
Aujourd'hui, les enfants contaminés ont grandi, leurs pathologies se déclarent et c'est à un véritable raz-de-marée de cancers que nous risquons d'assister. (...)
Jean-Michel Jacquemin, après une enquête minutieuse, vient de publier un nouveau "pavé dans la mare" aux Éditions du Rocher, sous le titre "Tchernobyl : Aujourd'hui les Français malades".
Lisez-le et faites-le lire toutes affaires cessantes.
Il est en effet capital que la vérité éclate au grand jour ! (...) »

l'OMS elle-même est infiltrée par des "experts" à la solde des industriels du nucléaire, et gèle donc les études trop dérangeantes sur les nocivités extrêmes - mais cachées - des diverses filières de l'industrie nucléaire, et notamment celle, dite : de "l'uranium appauvri" !... :
« Le public ne peut pas imaginer qu'on puisse lui mentir à ce point, à un si haut niveau !!! » (...)


 

Extrait du Dossier "Énergie Nucléaire : Entre Mensonges et vérité" :
... Rarement cités au débat, ces travaux dignes de foi mettent en lumière les nombreux mensonges des militaires et des techniciens du Commissariat à l'énergie atomique (lié à EDF et COGEMA) (...)
Les autorités s'appuient sur les rapports des missions indépendantes Tazieff (1982), Atkinson (1983) et Cousteau (1987) pour prouver l'innocuité de ces expériences sur les populations et l'environnement naturel. A les lire attentivement, ils affirment pourtant presque le contraire !...

Haroun Tazieff a rendu publique ses conclusions plusieurs semaines avant les annexes, qui sont extrêmement critiques ... La mission Atkinson s'est fondée sur des données fallacieuses fournies par les militaires pour écarter l'influence des essais sur le cancer en Polynésie ; quant au commandant Cousteau, il a découvert des fuites radioactives, déploré "qu'aucun document scientifique ne lui ait été communiqué au cours de son séjour ou après", et dénoncé : "les falsifications, les retards et les censures" ...

Le contrôle médical de la population civile exercé jusqu'en 1985 par les militaires a entraîné l'absence d'études fiables sur le cancer en Polynésie. Une étude du "Forum de Pacifique Sud" classe pourtant le territoire parmi les pays ayant la plus forte mortalité imputable au cancer .
On retrouve même une coïncidence troublante entre le taux de cancer et la carte des retombées majeures provenant des expériences atmosphériques (on se souvient que les autorités, dont le Président Chirac lui-même - qui présidait en novembre 1998 le grand Congrès Mondial pour la Nature à Fontainebleau - nous affirmait, afin de continuer ses essais nucléaires, que l'air de Polynésie était encore moins radioactif que l'air de Paris !!! (Bigre, serait-ce à cause de la centrale atomique de Nogent/Seine que les parisiens sont si exposés à la radioactivité ?))

Les autorités, elles, imputent cette incidence au fait que les Polynésiens fument beaucoup (???) ...
Difficile d'en savoir plus : aujourd'hui, les fiches de santé des militaires et des 20.000 Polynésiens ayant travaillé pour le Centre d'expérimentations du Pacifique relèvent toujours du "secret défense" !...»


 

Déjà, en 1986, une chercheuse indépendante, Alice Stewart, après avoir mené une étude s'étendant sur 42 années, auprès des 35.000 personnes travaillant sur le site de fabrication de bombes nucléaires de Hanford (aujourd'hui fermé), démontrait que :
« Les risques de cancer liés aux FAIBLES radiations, sont beaucoup plus grave qu'on ne le croit !... »

Dix ans plus tôt, Alice Stewart avait déjà présenté des conclusions qui allaient dans ce sens au département de l'énergie qui lui avait alors demandé de compléter son étude initiale. Quand Alice Stewart présenta les mêmes conclusions avec son "étude complétée", celui-ci les rejeta, puis lui coupa les financements et lui interdit toute communication de données concernant l'état de santé du personnel de Hanford.
C'est seulement en 1990, une fois l'usine fermée, que ce voile a pu être levé ...

Mais que de "voiles" encore à lever pour nos actuelles centrales nucléaires et leurs dépôts de déchets nucléaires !...
Savez-vous que chaque centrale nucléaire rejette en permanence des "radio-nucléïdes" dans la nature ?
Et que le fameux seuil de radioactivité au dessous duquel le danger serait inexistant, n'est encore qu'un monstrueux mensonge de plus de la part de ces "criminels envers l'humanité" ?
En réalité, c'est le seuil lui-même qui est inexistant !!! ...

Dans "Calypso-log" de Janvier 1993 (l'Organe d'Information de l'Equipe Cousteau), Pierre Vacherot, un retraité de l'industrie nucléaire CEA-COGEMA déclarait même :
« Quel sera le Droit des Générations Futures ?!...
Elles auront le droit de vivre dans un environnement contaminé et radioactif.
Cela à cause du silence de ceux qui savent et se taisent devant des "manipulations scientifiques" de l'opinion, bien plus graves que toutes les manipulations politiques réunies de ce siècle !... »

Et de rajouter encore un peu plus loin :
« Il y a une conjuration du silence face au lobby électro-nucléaire, très puissant en France, donc redouté.
Pendant qu'il s'ingénie à pervertir les médias et manipuler l'opinion, la Concentration Maximum Admissible ("admissible" signifiant en réalité : "administrativement et économiquement admissible", et non dans le sens où il y aurait innocuité, absence d'atteinte à la santé des populations) en radio-éléments augmente lentement mais sûrement dans l'atmosphère et toute la chaîne alimentaire...
Ceci par les rejets de radio-nucléïdes faibles (pour chaque centrale), mais quasi-permanents en fonctionnement normal, sans incident !...
Les incidents s'ajoutent ! »


Au début de 1980, dans le livre de Haroun Tazieff, "Ouvrez donc les yeux", Claude Mossé nous parlait déjà d'Alice Stewart, pionnière de l'épidémiologie du cancer : « Selon ses travaux, le nombre des cancers chez les enfants est en relation directe avec les radiations reçues par leurs mères enceintes, lors de radiographies médicales... Les résultats s'aggravent encore chez les enfants asthmatiques irradiés avant leur naissance : le taux de leucémie est alors multiplié par 50 par rapport à la normale.
Une autre étude américaine menée par Mancuso, Stewart et Kneale, sur les travailleurs de Hanford, montre que l'effet des faibles doses est de 10 à 25 fois plus élevé qu'on ne le pensait quand on a fixé les normes internationales (...)
On a créé un "Conseil de l'Information" sur l'électro-nucléaire, mais son rôle est seulement celui de vérifier que les informations qui circulent sur le nucléaire sont ... "correctes" !!!.. » (???????)
(Politiquement correctes en fait... mais certainement pas "scientifiquement" correctes, ni "humanitairement" correctes !... Comme ce dessin-info ci-dessous par exemple  :oD)

 


Mais plus tôt encore, en 1971, dans l'ouvrage de Michel Remy (rédacteur de la revue La Vie Claire), "L'homme en péril", on pouvait déjà apprendre que 
« ... Le phénomène de concentration d'une substance toxique le long des chaînes alimentaires a été également mis en évidence dans un cas encore plus grave que celui des pesticides, pourtant très nocifs : dans le cas des substances radioactives disséminées dans la biosphère, notamment par les essais de bombes atomiques et les accidents de réacteurs.

Dans "Le Diable t'emportera demain", Günther Schwab [dont "La Vie Claire" d'Henri-Charles Geffroy, lui-même auteur en 1975 d'une remarquable brochure dénonçant les mensonges de la mafia nucléaire (...), a traduit et publié certaines de ses oeuvres passionnantes ("Les Centrales Atomiques du Diable", "Révolte pour la Vie" ... )] rapporte à ce propos : "Albert Schweitzer avait déjà attiré l'attention sur ces dangers en avril 1957, dans son appel à l'humanité, à propos des eaux de refroidissement du centre atomique américain de Hanford. Les recherches avaient alors montré que la radioactivité des eaux de la rivière Columbia n'était pas particulièrement élevée - en dessous de la limite autorisée pour les eaux de boisson -, mais que celle du plancton qui y vivait l'était 2.000 fois plus, celle des canards qui s'en nourrissaient 40.000 fois, celle des poissons 150.000 fois, celle des hirondelles 500.000 fois ... et celle du jaune d'oeuf d'oiseaux aquatiques 1.000.000 de fois !" » ...

Plus loin dans le même ouvrage, on pouvait également apprendre que :
« Un des aliments qui se sont révélés capables de concentrer les poisons radioactifs est malheureusement le lait de vache, qui exerce une influence déterminante sur la santé de l'homme, puisqu'il est universellement utilisé comme aliment, à l'âge où l'alimentation a la plus grande importance pour le développement du corps et des organes (lire à ce sujet le remarquable travail de R. Daneel Olivaw, "Les produits laitiers sont-ils vraiment nos amis pour la vie ?", proposé dans "LES DOSSIERS DE L'AGNVS" sous le titre "Alimentation et produits laitiers")...

C'est peut-être ce qui explique le fait rapporté par Günther Schwab dans "Révolte pour la Vie" : "Une américaine, Mary H. Weik, dénombra, d'après les statistiques officielles, les cas de leucémie, de malformation congénitales et de fausses couches, et établit formellement que dans les régions étudiées, comme dans toutes les régions où se trouvent des réacteurs nucléaires, les chiffres étaient très au-dessus de la moyenne américaine. Plus précisément : à proximité des installations atomiques et nucléaires, les cas de leucémie s'élevaient de 100 %, le nombre de décès par leucémie de 40%, le nombre de malformations congénitales de 50% et le nombre de fausses couches de 300% par rapport à la moyenne ..."» ............. >>




- Voir également sur Culture Net 2013, le message n°22, intitulé "Le Discours de la Méthode, annexe 2" :
A VOIR AUSSI :

Et un édifiant dossier "historique" en fichier joint pour agrémenter toute cela : la "Campagne" menée en 1975 par LA VIE CLAIRE ("Campagne 75 de La Vie Claire" en pdf à retrouver notamment sur :

Le commentaire est ici exagéré : "Sarko-Vador" n'est pas gros ! ;o)
On pourrait dire éventuellement "
P'tit con français"... voire même "Pauv'con français".  :oD
Vivement qu'il dégage avec toute sa bande de clowns nucléophiles !!!


- COMMENTAIRE de R. Daneel Olivaw le 13 mai 2010 à 20H22

Un petit extrait de ce pdf à télécharger :

Le 11 février 2009, France 3 diffusait un édifiant reportage d’Elise Lucet « Uranium : le scandale de la France contaminée... »...
Le reportage qu'AREVA a tenté de censurer !
Car Elise Lucet et l'équipe de “Pièces à conviction” ont menée l'enquête sur ce scandale, au coeur des campagnes et des villes françaises : déchets et pollutions laissées par l'exploitation des mines d'uranium françaises qui ne sont plus en activité depuis plusieurs années...

Des millions de tonnes d'uranium ont ainsi été dispersées dans toute la France : en toute discrétion, dans nos campagnes, à proximité des villages ou des villes, des déchets radioactifs extrêmement dangereux ont été disséminés, ou ensevelis méthodiquement, depuis des dizaines d'années.
Pire encore, ils ont parfois servi à construire des routes, des parkings, et même des logements, des écoles ou des aires de jeu pour les enfants, sans aucune mise en garde sur les risques encourus...
Au total, selon les enquêteurs du magazine, entre 1945 et 2001 plus de 300 millions de tonnes de déchets radioactifs (résidus des 210 mines exploitées en France), ont été abandonnées sans mesure de protection ou de surveillance particulière. L'enquête fait également état de liens étroits entre ceux qui sont officiellement chargés de mesurer la radioactivité dans la nature et les anciens pollueurs.

Négligence ou véritable “omerta” des pouvoirs publics ?

En 1994, c’est dans des reportages scientifiques “écologiques” que la si chère industrie nucléaire tentait, par la télévision, de nous faire croire que la vie sur Terre n’a pas été affectée par la présence, il y a environ 2 milliards d’années, d’une centrale nucléaire “NATURELLE” (!) découverte à Oklo, au Gabon.
Or, il est évident que la vie ne pouvait être “affectée” par ces déchets radioactifs... puisqu’il n’y avait alors pas la moindre vie sur Terre... Laquelle n’apparaîtra que des centaines de millions d’années plus tard... au fond des océans !...
Détail qui n’a cependant pas empêché nos brillants scientifiques du nucléaire de déclarer : “La vie a-t-elle été affectée par la présence de ces matériaux naturels hautement radioactifs ? Autant d’indications inscrites dans la mémoire d’Oklo, où les chercheurs étudient les analogies entre ce lieu exceptionnel et nos futurs sites de stockage de déchets nucléaires” (sic))...

On pouvait déjà lire dans “La Lettre de l’AGNVS” du 17 octobre 1998 :
« Qui ne sait pas que “certaines” entreprises dépensent une fortune - publicité, propagande - pour nous mentir et qu’elles vont même jusqu’à organiser pour leurs “meilleurs” agents des stages de communication, sommet de l’hypocrisie, dont l’objectif inavouable est de passer maître dans l’art de la manipulation, et de l’annihilation de nos consciences, déjà bien atrophiées et malmenées ?!...
L’industrie du nucléaire tout entière vante ainsi ses mérites, son humanisme, son “écologisme” et évoque “le monde merveilleux et radieux” qu’elle est censée nous préparer.
La vérité ? (...) C’est un monde où nos chères générations futures auront le droit d’ingurgiter de l’air, de l’eau et des aliments radioactifs... elles auront le droit de vivre dans un environnement irrémédiablement contaminé dans des sites naturels défigurés, des carrières d’extractions contaminant et tuant régions et populations environnantes. (...)
Le rejet constant de “radio-nucléides” par les centrales, même en fonctionnement normal, est dangereux. De graves effets cancérigènes, génétiques, biologiques, sont passés sous silence, de même que des effets “neurologiques” (...)
Le tri du minerai multiplie encore plus la pollution radioactive et dissémine ses poussières dans toute l’atmosphère terrestre, à cela s’ajoute encore la pollution chimique de toute la région concernée. Partout, des “incidents” et des accidents presque quotidiens surviennent... »

On croit généralement que le premier souci des gouvernements est la sécurité des populations et la couverture de leurs besoins essentiels. Ce n’est pas toujours le cas.
En réalité, ils sont souvent manoeuvrés par des puissances invisibles qui tentent de les utiliser pour faciliter leurs trafics, et réussissent d’autant mieux que, souvent, elles ont avec eux des liens familiaux ou autres...

Or le plus fructueux trafic du moment est la spéculation : « production-consommation-destruction ».
La destruction de la production, c’est-à-dire la consommation au sens économique du terme, appelle une nouvelle production, et, le « progrès » aidant, la production peut grandir sans limite immédiatement suivie par la consommation-destruction : c’est ce qu’on appelle la croissance...
Mais ce qui se prête le mieux à cette opération, c’est la production d’énergie : plus précisément les moyens de produire l’énergie, c’est-à-dire, d’une part les installations industrielles, d’autre part le « combustible ».
Ce n’est pas la vente d’énergie qui est fructueuse, mais, entre la vente des centrales et la vente du combustible, il y a pas mal de bénéfice à réaliser....

En 1974, le Premier ministre annonçait qu’on ne construirait plus de centrales que nucléaires : tous les oeufs dans le même panier, une fois de plus ! Or l’énergie nucléaire a les mêmes inconvénients que le pétrole, mais à une échelle de gravité beaucoup plus grande : Elle est coûteuse !

Immédiatement après la guerre, on affirmait qu’on allait accéder, grâce à l’atome, à l’âge d’or de l’énergie illimitée tellement bon marché que l’on ne prendrait même plus la peine de poser des compteurs !

Mais il a fallu différer la généralisation des centrales atomiques jusqu’à ce que la hausse dramatique du pétrole permette de reposer le problème de leur compétitivité.
Actuellement, les experts affirment leur supériorité dans le domaine du prix de revient. Mais ils oublient certains postes dans leurs calculs. Ils oublient par exemple que le combustible atomique est, actuellement, pour une très large part, un sous-produit de la fabrication des bombes, et que les utilisations militaires supportent une partie du prix de revient.

En outre, les prix de vente pratiqués par les Etats-Unis sont « manipulés », pour aider les Américains à conquérir le marché. On connaît l’histoire de Rockefeller qui distribuait gratuitement des lampes à pétrole aux Chinois, pour créer un besoin et le satisfaire ensuite à un prix rémunérateur. Que deviendra le prix quand il existera une forte demande ?
Et dans dix ans, quand il y aura pénurie d’uranium ? Les projets actuels exigent que la production d’uranium soit multipliée par 10 en moins de 15 ans ! On voit d’ici, dans ce cas, ce que feraient les prix !

Un autre poste « oublié » du prix de revient, est la protection de l’environnement, pour une raison d’ailleurs d’une simplicité attristante : les spéculations des spécialistes n’ont jamais fourni une seule solution acceptable qui vaille la peine d’être chiffrée. ....


- COMMENTAIRE de  R. Daneel Olivaw le 18 juillet 2010 à 15H05

Il faut se méfier des "extraits de résumés" (!)
Ainsi, on pouvait lire dans ce message daté du 13 mai dernier :
"En 1994, c’est dans des reportages scientifiques “écologiques” que la si chère industrie nucléaire tentait, par la télévision, de nous faire croire que la vie sur Terre n’a pas été affectée par la présence, il y a environ 2 milliards d’années, d’une centrale nucléaire “NATURELLE” (!) découverte à Oklo, au Gabon.
Or, il est évident que la vie ne pouvait être “affectée” par ces déchets radioactifs... puisqu’il n’y avait alors pas la moindre vie sur Terre... Laquelle n’apparaîtra que des centaines de millions d’années plus tard... au fond des océans !...
Détail qui n’a cependant pas empêché nos brillants scientifiques du nucléaire de déclarer : “La vie a-t-elle été affectée par la présence de ces matériaux naturels hautement radioactifs ? Autant d’indications inscrites dans la mémoire d’Oklo, où les chercheurs étudient les analogies entre ce lieu exceptionnel et nos futurs sites de stockage de déchets nucléaires” (sic))..."

"Il n'y avait pas la moindre vie sur Terre" peut être interprété de diverses façons.... et notamment par "la vie n'existait pas à cette époque sur toute la surface du globe terrestre, y compris au fond des mers et des océans"...

Mais ce n'était évidemment pas ce à quoi je pensais en rédigeant ces lignes en 1994 et ici résumées sauvagement.

Il y avait évidemment déjà de la vie sur notre planète... mais non seulement cachée sous des dizaines de mètres d'eau (donc, "pas SUR la Terre" ! :oD)...
Et certainement pas "ÉVOLUÉE" dans le sens où l'on commence à considérer qu'une "vie évoluée" commence à celle du stade animal...
(Vu que les nucléophiles qui nous bassinaient ici avec leur "centralenucléairenaturelle" d'Oklo tentaient de nous faire croire que leurs si inoffensifs déchets radio-actifs ne pouvaient pas faire grand mal aux mammifères évolués que nous sommes !!!)

Bref...
Ce petit détail insignifiant - en ce qui concerne le sujet de la pollution nucléaire (!) - semble pourtant revêtir une importance essentielle pour certains "nucléocrates" qui ont relevé une toute récente découverte de ce mois de juillet 2010 remettant en cause ce que l'on pensais savoir jusque-là des origines de la vie :
- - http://effetsdeterre.fr/2010/07/08/changer-denseigne-ou-mourir/

(Le sujet initial concernait le problème du pétrole - et de la fuite de la plateforme BP - .... et - comme le pétrole sous-marin :oD -, a étrangement dérivé sur celui du nucléaire et sa propre guerre de l'information !)


- COMMENTAIRE de R. Daneel Olivaw le 18 juillet 2010 à 15H47

Extrait :
C’est précisément le 14 décembre 1994, dans l’émission "ÉCOLO 6", que « l’information » reprise également par des revues TV (notamment « Télé 7 jours » dans sa rubrique « Écolovie ») nous bassinait avec la fameuse « centralenucléairenaturelle » découverte à Oklo au Gabon, là où, selon ses propres mots – ceux de l’animateur de cette émission Michel Cellier -, on a trouvé je cite « des déchets radioactifs semblables à ceux qui sortent de nos installation atomiques » ! (sic)

Et comme je le commentais alors dans mon article de l’époque (Commencé évidemment en décembre 1994, mais complété encore en 1995.... et même encore les années suivantes à chaque réédition) :
« Ce reportage nous rappelle t’il alors que la toxicité mortelle de ces déchets nucléaires seront tout aussi nocifs dans deux milliards d’années ?!
Bien-sûr que non, car en plus des autres mensonges criminels habituellement propagés par toutes ces entreprises liées au nucléaire, il déclare – en insistant bien sur le fait que c’est « la nature elle-même qui a créé cette centrale » (!) -, que la nature aurait réussi, écologiquement bien entendu, a gérer, stocker et confiner ses déchets radioactifs…

Et il ose encore déclarer : « la vie a-t-elle été affectée par la présence de ces matériaux naturels hautement radioactifs ?!… Autant d’indications inscrites dans la mémoire d’Oklo, où les chercheurs étudient les analogies entre ce lieu exceptionnel et nos futurs sites de stockage de déchets nucléaires…. » (sic)

Voilà donc – disais-je encore à l’époque, en 1994/95 – un exemple supplémentaire, parmi tant et tant d’autres, de l’odieuse DÉSINFORMATION dont sont capables les pires menteurs que l’humanité ait jamais connu (à cette époque, il est vrai que je ne connaissais pas encore nos chers « climato-négateurs » ; eux ont allègrement repris la première place !!!)…

 

Le simple bon sens peut néanmoins nous permettre de démasquer leurs supercheries : en ce qui concerne par exemple la « centralenucléairenaturelle » d’Oklo, ce que ces imbéciles de nucléophiles ont « oublié » (?), c’est que ce bon vieux réacteur naturel ne s’est éteint qu’après des centaines de milliers d’années… faute de combustible !!!
Et qu’il s’écoulerait encore des centaines de millions d’années avant qu’apparaisse la toute première forme de vie – ÉVOLUÉE ! – sur la planète… au fond des océans : les « Eucaryotes » qui n’étaient encore que de simples cellules sont apparus 520 millions d’années après… tandis qu’il a fallu attendre encore 800 millions d’années supplémentaires avant l’apparition des premiers animaux et végétaux pluricellulaires… au fond des mers !
Mis à part dans les mers donc, où l’on trouvait des sortes de bactéries, organismes unicellulaires sans noyau, les « Procaryotes », il n’y avait pas de vie sur la Terre durant les 500.000 ans qu’ont irradiés ces « réacteursnucléairesnaturels » !… Et c’est sur ce modèle là – SANS VIE !!! – que l’industrie nucléaire veut bâtir le sien… c’est effarant ! »

(Bon alors... certes. Une toute nouvelle découverte qui ne date que de quelques semaines seulement - et qui n'a donc pas encore été étudiée et validée par la communauté scientifique (!!!) - tendraient à nous démontrer que nos braves "Eucaryotes" vivaient déjà - SOUS 20 À 30 MÈTRES D'EAU - depuis plusieurs milliards d'années dans cette contrée gabonaise si exceptionnelle !....
Et alors ? Cela remet-il en cause la toxicité des déchets radioactifs ?...
Et le mensonge flagrant en 1994 de ces nucléophiles qui ignoraient forcément tout de ce que l'on pourrait découvrir au cours de l'année 2010 ?)

Dans la même veine de cette émission "nucléophile à donf", où l’on nous affirmait le plus sérieusement du monde que la « centralenucléairenaturelle » d’Oklo d’il y a deux milliards d’années avait su si bien confiner la radioactivité de ses déchets – "si semblables à ceux qui sortent de nos centrales atomiques" (!!!) – qu’elle n’y avait pas affecté la vie à l’époque….


Voici un autre exemple de ce que nos chers « scientifiques de l’industrie nucléaire » avaient également pondus à l’époque pour endormir la conscience des braves citoyens (je cite une nouvelle fois mon article de 1995 (…)) :
L’autre grossier mensonge propagé par cette prétendue émission écolo, c’est de prétendre que la quantité annuelle de déchets radioactifs ne représente que l’équivalent « d’une piscine de jardin » (sic)…
Pourquoi donc ne pas avoir rajouté aussi cette importante précision que cette surface de 200m3 devait impérativement être étendue en fine couche ? (pour éviter notamment les risques d’explosion dû à la concentration de ces trucs très dangereux !!!) (*)
Peut-être parce que ce « point de détail » n’avait pas le même impact psychologique que cette si sympathique comparaison avec l’image innocente « d’une agréable piscine de jardin » !
(Ah oui, ils sont forts les cadres en communication nucléocrates !!!)


 (*) Il est évident que cet article date un peu... et qu'il n'est même plus question aujourd'hui d'étaler tout ça "en fine couche" sur des hectares !... De nos jours, ces bons déchets "pas dangereux du tout", on les met dans des milliers de fûts "hautement sécurisés" (!)... puis dans des conteneurs type "Castor" - Cask for Storage and Transport Of Radioactive material - ; comme ceux du fameux "TRAIN D'ENFER" de novembre dernier contenant quelques 123 tonnes de déchets vitrifiés - 480 fois la radioactivité naturelle mesurée à proximité du train - et parcourant ainsi 1300 km entre la France et l'Allemagne !
(On peut rappeler en passant que les "Forces de l'Ordre" - les "Troupes de l'Empire de Sarko-Vador" ? - n'y ont pas été "de main morte" contre les manifestants pacifiques tentant de résister à cette dictature nucléophile (comme il y a 60 ans de mêmes jeunes enthousiastes et courageux tentaient de résister à la dictature nazie) :
- « LA POLICE COUPE DES MAINS POUR NE PAS TROP RETARDER LE TRAIN !!!
Tendons sectionnés et brûlures au 2ème et 3 ème degrés, nécessitant opérations chirurgicales et greffes de peau !!!... Qui donc prétend que le nucléaire est démocratique et au service des citoyens ??? »)

Cette prétendue émission écologique aurait été plus professionnelle de nous apprendre que ces braves gens de l’industrie nucléaire ont fait assassiner nombre d’inventeurs en France et ailleurs dans le monde, où quand ce n’était pas possible sans trop attirer l’attention – surtout après le fiasco du Raimbow Warrior ! – ont privé les autres des moyens nécessaires pour mettre au point leurs idées (….) Où sont donc toutes ces techniques et leurs inventeurs ? Défenestrés, écrasés, « accidentés », ruinés, volés, battus, poussés au suicide, mis en prison sur des coups auxquels ils ne comprennent rien !… (…)

Cette prétendue émission écolo aurait aussi pu nous montrer comment on approvisionnait en combustible les centrales atomiques : il faut extraire de l’uranium, et cette extraction – l’un des grands coûts cachés de l’énergie nucléaire – amène à la surface d’énormes quantités de résidus qu’on déverse sur le sol, provoquant un accroissement important de la pollution radioactive !
(Mais ça, évidemment, c’est pas grave pour les français à qui on demande de s’équiper en tout-électrique y compris pour le chauffage ; car ce sont les populations locales qui en crèvent !) (…)
Et pendant ce temps…, le nombre de réacteur augmente chaque année, et les montagnes de « résidus radioactifs » s’élèvent elles aussi jour après jour, contaminant l’air, l’eau, la terre, et tout l’ensemble de la chaîne alimentaire…


 


 
(A noter que "Le Monde" du 3 juillet 1996 publiait encore une pleine page pro-nucléophile, avec en très grosses lettres cette phrase des plus édifantes : « les déchets radioactifs sont inoffensifs » !!!)

Affligeant…
Mais heureusement, il y avait encore des consciences libres qui ne passaient pas leur temps à mentir et désinformer outrancièrement...
A la même époque (1995-1996), le Docteur Yves Daniel, président de "l’Association Internationale des Médecins pour l’Environnement" déclarait par exemple :
« Le nucléaire est la solution la plus coûteuse et la plus compliquée pour assurer la production de l’électricité. Et la plus dangereuse bien entendu….
Le choix du nucléaire découle avant tout de la volonté de se doter de l’arme atomique ; on a d’abord construit des réacteurs nucléaires…. pour fabriquer le plutonium nécessaire à la production de la bombe ! »

Tandis que l’on pouvait lire aussi dans « l’Évènement du jeudi » du 20 juillet 1995 :
« Les autorités officielles entretiennent – avec un certain succès il faut bien le reconnaître – le mythe de l’innocuité absolue des essais nucléaires en Polynésie. Pourtant, enfreignant la loi du silence imposée sur ce confetti de l’Empire, des chercheurs indépendants ont patiemment rassemblé des informations sur la question : en 1987, Greenpeace par exemple a pu recueillir de nombreux témoignages de Polynésiens ayant travaillé sur l’atoll de Mururoa – « Témoignages », Greenpeace-Damoclès, novembre 1990 - ; Quelques années plus tard, le réaliqateur Michel Daëron a tourné un documentaire poignant sur la détresse de ces populations aux vies « brisées par l’atome » – « Muruoa, le grand secret », diffusé sur Arte en novembre 1993 – ; et dernièrement, Bruno Barillot, qui s’était déjà illustré par ses révélations sur les déchets nucléaires militaires français, a réuni l’ensemble des données disponibles sur la question des répercussions du programme d’essais nucléaires sur la santé en Polynésie… Rarement cités au débat, ces travaux dignes de foi mettent en lumière les nombreux mensonges des militaires et des techniciens du Commisariat à l’énergie atomique…… »

 


A VOIR ÉGALEMENT :
...

Et encore :




 Extrait de ce dernier lien :
« Il a subi une campagne de dénigrement dans la presse locale, avec des appels à témoins qui se sont soldés par la publication de courriers unanimement – et violemment – opposés au film.
"On a fait courir des rumeurs selon lesquelles j'étais dérangée mentalement.
Plus que tout, on attaquait ma légitimité..."

Aujourd'hui comme hier, il s'agit de cacher.
Pour preuve, les attaques qu'a subies le professeur J. F. Viel à propos de son étude sur la fréquence des leucémies à proximité de La Hague, à la fin des années 1990.
Il fut même impossible de lui trouver une salle dans le Cotentin pour donner une conférence !

A Caen, les chercheurs du Laboratoire de sociologie du risque sont contraints de travailler sur Tchernobyl pour extrapoler sur La Hague.
De son côté, la Cogema (aujourd'hui Areva) fait réaliser ses propres études… qui ne sont jamais publiées, puisque le commanditaire détient la primeur de leur lecture.... »

 


ET NE MANQUEZ PAS LA SUITE :




 

5 commentaires:

  1. Vu sur le groupe Facebook "Sortir de l'atome... vite !!!"
    (Cf. "http://www.facebook.com/home.php?sk=group_185570458157968")

    Le 2 mai au soir, les premiers activistes de Greenpeace ayant participé au blocage du chantier EPR de Flamanville sont sortis de garde à vue.
    Avec un bilan plus qu’inquiétant : au moins quatre d’entre eux ont subi des violences de la part des forces de l’ordre au moment où ils ont été délogés : un militant a reçu deux décharges de Taser, trois autres ont été frappés et en portent les traces (œil au beurre noir, dent ébréchée). Alors que la gendarmerie déclarait aux journalistes que l’évacuation s’était déroulée sans incident, Greenpeace est inquiète et dénonce la violence témoignée par les « forces de l’ordre ». Deux des activistes ont portés plainte pour violence policière.

    42 personnes ont été placées en garde à vue. 26 d’entre eux sont convoquées le 16 juin pour une audience au tribunal correctionnel de Cherbourg où ils comparaîtront pour entrave à l’exercice de la liberté du travail et opposition à l’exécution de travaux publics. Les 16 autres ont été présentés devant le procureur de Cherbourg le 3 mai à midi. D’ici à leur audience devant le tribunal correctionnel, programmée le 16 juin prochain, le Parquet leur impose une caution de 1 000 euros chacun, une interdiction de territoire sur la région de Basse-Normandie et un contrôle judiciaire hebdomadaire pour les militants français.
    Le procureur de la République instrumentalise le contrôle judiciaire en mettant en place une peine avant le jugement. En 2007, pour les mêmes faits, le dossier avait été classé sans suite. Cette différence de traitement est le signe d’une volonté d’intimider les citoyens qui osent contester l’énergie nucléaire et d’étouffer tout débat sur ce sujet."

    Je suppose que vous saviez déjà tout cela, mais je pense que s'il y avait du monde à Cherbourg pour le procès du 16 juin, ce serait chouette (et puis ça fait du bien de voir que l'on est soutenu dans ces moments-là).

    RépondreSupprimer
  2. Comme on pouvait le lire dans le troisième "A-tome" de cette série d'articles très radio-actifs (Cf. "http://2013-continuum.blogspot.com/2011/03/petit-histerique-du-nucleaire.html") :

    LÀ OÙ LE NUCLÉAIRE PASSE...
    LA DEMOCRATIE TRÉPASSE !!!

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  4. Cela valait la peine de se casser les yeux jusqu'au bout..... Edifiant

    RépondreSupprimer
  5. Le 26 juillet 2011, il y avait encore ici plus d'une soixantaine de commentaires (Un dialogue entre "Daneel" et "Krolik", qui, effectivement "cassait un peu les yeux" (!))...

    Tout a été transféré - INTÉGRALEMENT (!!!) - dans ce nouvel article daté du 27 juillet :
    http://2013-continuum.blogspot.com/2011/07/les-chroniques-de-krolik.html

    Bonne lecture ! :oD

    RépondreSupprimer