BIENVENUE SUR LE BLOG DE DANEEL !

En 2003 naissait le forum yahoogroupes "CULTURE NET 2013"...
Suivi quelque temps après du "FORUM 2013"...
Lequel, suite à sa pulvérisation par "l'Étoile de la mort" de l'Empire (!), fut remplacé par le forum googlegroupes :





Dans la continuité de ces sites déjà riches de centaines de discussions, d'articles et de dossiers "chauds" tous plus passionnants et édifiants les uns que les autres - :oD -... Voici donc "2013 CONTINUUM" !...


Afin que cette nouvelle année 2013
- et celles qui la suivront  (!) -
voit enfin triompher la CONSCIENCE ÉCOLOGIQUE...
POUR UNE VIE ENFIN PLUS EN HARMONIE AVEC NOTRE TERRE-MÈRE... GAÏA !




MEILLEURES PENSÉES DANEELIENNES !!!





mercredi 27 juillet 2011

LES CHRONIQUES DE KROLIK !

 


Missiles nucléaires "Pluton" 

Il y avait au cinéma "Les Chroniques de Riddick" !
(L'histoire d'un "super-criminel" dans un monde science-fictionnesque totalement ahurissant)... Il y a maintenant sur "La Toile" : "Les Chroniques de Krolik" ! (L'histoire d'un "super-atomiste" (!) dans un monde nucléophilesque encore plus ahurissant que le précédent !!!)

Voici l'intégralité des "plus de 60 commentaires" qui s'étaient accumulés en dessous de l'article "PERVERSE NUCLÉOPHILIE ", et qui consiste essentiellement en un dialogue entre "Daneel Olivaw" et le fameux "Krolik" :


- Daneel Olivaw (14 mai 2011) :
Comme on pouvait le lire dans le troisième "A-tome" de cette série d'articles très radio-actifs
LÀ OÙ LE NUCLÉAIRE PASSE...
LA DEMOCRATIE TRÉPASSE !!!


- Krolik (1er juillet 2011) :
Il y a un an Arte a proposé un documentaire de Laure Noualhat de "Libé" sur les déchets radioactifs. 
Documentaire mémorable par certains passages. 
Enquêtant sur des pollutions nucléaires dans l’Oural, sur la rivière Techa, suite à différents accidents nucléaires historiques. On voit un technicien Criirad gambader avec un compteur Geiger à la main. 
Il est sensé se balader sur un terrain fortement contaminé. Dans ce cas la moindre des choses est de porter des sur bottes en plastique et une blouse, pour que tout cela puisse ensuite aller dans les déchets nucléaires à retraiter (incinérer-ça se fait- ou laverie spécialisée) cela a surtout l’avantage de ne pas contaminer le voisinage avec ses vêtements et ses chaussures.
Point de tout cela. Il ne porte pas de dosimètre, il ne sait pas s’il se fait griller ou non. Il déplace son compteur un peu n’importe où, au sol, plus haut. Alors que lorsque l’on fait une telle mesure il y a une hauteur réglementaire à adopter de telle façon que l’on sache de quoi on parle, en principe (sauf erreur) c’est 80cm la hauteur des gonades, les parties les plus sensibles aux radiations. Son compteur grésille à fond, l’aiguille est à saturation. Lorsque l’on emploie un voltmètre, on règle le calibre sur une valeur adéquate, si l’on veut mesurer du 240 volts, on se met sur le calibre 600V, et pas sur le calibre 20V, sinon on ne mesure rien. C’est ce qu’il fait, le compteur n’a pas le bon calibre, le technicien ne peut rien mesurer. On voit que l’aiguille est dans le rouge !! Terrible, atroce.. ! Sauf que le rouge en question ça ne sert uniquement que pour vérifier la charge de la batterie de l’appareil. Enfin de l’enfumage complet du pauvre téléspectateur. 
Le technicien fait un prélèvement de terre, il faut cela à mains nues, alors que la moindre des choses serait de mettre des gants. Il met son prélèvement dans un emballage qui n’est conforme à aucun standard. Et il exporte cela de France en Russie, sans demander aucune autorisation. L’importation de déchets nucléaires est interdite en France, c’est la plus grosse amende prévue par le Code Pénal dans les 8 millions d’euros. 
Arrivé dans son labo du côté de Valence il ressort son prélèvement à mains nues pour analyses. Et là il trouve des becquerels de césium. 
Mais que devient son prélèvement ? Le remet-il à l’ANDRA comme la Loi le prévoit ? Ou ce prélèvement va-t-il constituer un élément dans un stockage pirate de déchets nucléaires hors du contrôle des autorités, ou finir dans un fossé du coin ? 

 Mais je vais terminer avec l’histoire fabuleuse du type de la Criirad qui importe des déchets nucléaires en France en provenance de l’Oural. 
Il faut savoir qu’il y a une réglementation européenne sur la radioprotection, c’est la directive de l’UE publiée au JO de l’UE le 29 juin 1996 (114 pages je peux vous la mettre à disposition), 10 ans après Tchernobyl (les rédacteurs ont fait attention à ce qu’ils écrivaient...), la synthèse de 60 années de recherches en radioprotection et de milliers d’études dans le monde. 
On peut disposer chez soi, sans déclaration particulière 10kBq de césium 137 à condition que la concentration de ce radioisotope soit inférieure à 10kBq/kg. Et comme cela il y un tableau qui donne les valeurs max admissibles, isotope après isotope. Heureusement qu’il y a une limite inférieure à la déclaration, ça permet d’avoir chez soi un réveil matin avec des aiguilles phosphorescentes, ou un morceau de granite breton. 
Si l’on reprend la vidéo de l’émission de Laure Noualhat, et que l’on estime la quantité de terre/boue prélevée, de l’ordre à vue de nez de 2 kg, avec une concentration de 4kBq/kg.. 
Soit inférieur à ce qui peut être assimilé à un déchet. 
Donc ce déchet sensé être ramené en catimini, ce n’était rien du tout ! 
C’est de l’enfumage complet du péquin moyen. 
J'aimerais avoir votre commentaire sur ce texte.



(En espérant que la Criirad - toujours très occupée sur le terrain (!!!) - prendra enfin le temps d'apporter à Krolik une argumentation plus étoffée (peut-être une fois "l'urgence de Fukushima" passée (?)), voici la brève réponse que m'a envoyé le 28 juillet dernier un Roland Desbordes de toute évidence agacé et exaspéré par ce genre de questions insidieuses, et limite "inquisitrices" (!) :
« Il suffit de regarder la vidéo du doc "déchets, le cauchemar du nucléaire".
Vous verrez que le technicien n'utilise pas un appareil avec calibres (SPP2) mais un DG5 qu'il ne manipule pas à mains nues...
Ce qui n'est pas dit dans le doc c'est comment les échantillons sont arrivés en France... ça c'est le problème des réalisateurs du film, pas de la Criirad. 
Qu'ils sont manipulés avec précaution au labo.
Que vu leurs masse ils ne rentrent pas dans la catégorie "déchets radioactifs" .....

Il y aurait encore beaucoup d'autres choses à dire ... mais désolé je n'ai pas le temps, il y a des urgences au Japon et je n'ai pas envie de me laisser détourner de ce problème majeur aujourdhui par des "enquiquineurs" comme Krolik. Comprenez bien que ce sont des manoeuvres de diversion pour ne pas voir la réalité du nucléaire au Japon. Cordialement »


- Daneel Olivaw (2 juillet 2011) :
Bonjour "Krolik" !
Travaillez-vous donc pour l'industrie nucléaire... ou du moins son "service de propagande" ??? :oD

En le découvrant, j'ai pensé que votre commentaire était spontané, mais voilà, en le "googlelisant", je l'ai notamment retrouvé mot pour mot sur le forum sur cet autre site, daté lui du 7 avril :

Cela dit, n'ayant pas eu le bonheur de voir ce reportage, je ne pourrais dans l'immédiat pas vous en dire grand-chose...
Du coup, j'ai transmis votre "commentaire-type" à la Criirad, à Libé, à Laure... et à des spécialistes du nucléaire, qui eux n'ont pas sombrés corps et âme dans la religion nucléophile !

Je ne sais si ce reportage a vraiment fait comme vous le prétendez : "dans l’enfumage complet du péquin moyen" (!)... mais même si c'était le cas - ce dont je doute -, ce ne serait que monnaie rendu à l'enfumage encore plus phénoménal que votre SI CHÈRE INDUSTRIE NUCLÉAIRE exerce si intensivement et sans répit sur les citoyens depuis plusieurs décennies !!!


- Krolik (2 juillet 2011)
Oh, ne soyez pas inquiet, des copies de ce texte ont été publiées maintes fois sur différents forums, à Laure, à la Criirad. j'attends toujours que la Criirad porte plainte pour diffamation.. Je ne suis pas difficile à trouver.
Mais l'émission de Laure Naoualhat avait provoqué maintes réactions. Il y était aussi parlé des transports d'uranium à ré-enrichir en Russie. Et Laure se complaignait d'un accident possible, du bateau qui pouvait couler..
Et tout le monde avait omis que le "Mont Louis" éperonné en 1984 avait déjà coulé au large d'Ostende, éperonné. Des mesures de pollution avaient été faites dans la Mer du Nord, on avait bien trouvé de l'uranium dans la mer.. mais des trace d'uranium naturel ramené des Alpes par le Rhin... Vraiment Laure n'avait pas pioché la question. Et le reste à l'avenant. Il serait bon que les antinucs soient un peu plus sérieux en science pour être crédibles. Ou alors l'antinucléarisme est une religion, donc dans ce cas pas besoin de science. la religion est au-dessus de cela, je peux le comprendre. @+


- Daneel Olivaw (3 juillet 2011)
Ben voyons...
Que voilà un bon petit soldat d'AREVA !!!

L'art de détourner l'attention sur des détails finalement sans grande importance ("la couleur de quelques feuilles fânées d'un arbre particulier situé à sa gauche" (!)) pour tenter de faire oublier l'incendie de forêt qui prend de plus en plus d'ampleur sur sa droite !!!

Tchernobyl, c'est probablement aussi la faute à la Criirad et aux "anti-nucléaristes" ?
Et le fait que son nuage radioactif se soit arrêté à la frontière aussi ?
Et Fukushima aussi, c'est la faute à "la religion antinucléariste" ?

Et Three Miles Island aussi ?

Et tant d'autres catastrophes qui se sont produites partout dans le monde - où ont été vraiment évitées de justesse (par miracle (!!!)) - ???

OUI, le nucléarisme est bel et bien une religion, qui ne repose exclusivement que sur le mensonge systématique, la manipulation des esprits... et un féroce dogmatisme "politico-religieux" !
Mais les antinucléaires, eux, se basent avant tout sur le respect de la vie, de la planète... et l'observation consciente de la réalité des choses.

Il serait bon que les pronucs soient un peu plus sérieux et surtout honnêtes dans leur argumentation et information pour être crédibles. Ou alors le nucléarisme est une religion, donc dans ce cas pas besoin de science, ni de débat véritablement démocratique. L'Inquisition religieuse nucléophile est au-dessus de cela, je peux le comprendre ! :oD


A propos... non seulement il convient de bien lire attentivement toute cette page - "Perverse Nucléophilie" - (et de prendre le temps d'y réfléchir).
Mais il ne faut pas manquer également les autres pages consacrées à ce problème :


Et :

Dans cet article, on y trouve notamment la fameuse "Gazette Nucléaire" de mon amie Monique Séné - PHYSICIENNE NUCLÉAIRE - et du fameux "GSIEN" :
- Groupements de Scientifiques pour l'Information sur l'Énergie Nucléaire" !...

Vous trouverez là près de trente-cinq ans d'archives :


- Krolik (3 juillet 2011)
Mais je ne vous parle que d'une "expertise" de la Criirad sur les rives de la Techa dans l'oural..
Et vous me déversez un tas de trucs qui ne sont pas dans le sujet .
Le sujet de mon post c'est : crédibilité scientifique de la Criirad !
Je vois que vous ne contestez pas leur coté pieds nickelés du nucléaire.
Et si vous les avez contacté à propos de mon message, peut-être aurez vous la chance de recevoir une explication. N'oubliez pas de la transmettre ici, je serais très intéressé. @+


- Daneel Olivaw (3 juillet 2011)
Mais oui... c'est bien ce que je disais :
"L'art de détourner l'attention sur des détails finalement sans grande importance ("la couleur de quelques feuilles fânées d'un arbre particulier situé à sa gauche" (!)) pour tenter de faire oublier l'incendie de forêt qui prend de plus en plus d'ampleur sur sa droite !!!"...

Pourquoi venir sur cette page nous bassiner avec votre histoire de prétendue expertise de la Criirad - "sur les rives de la Techa dans l'oural" -... alors que je n'ai même pas vu cette émission (et ne peux donc pas y apporter mon commentaire éclairé), et que je n'en parle même pas dans cet article, ni même je crois dans les autres !

Cela étant dit, comme je suis curieux de nature, cette affaire m'intrigue, et j'ai donc évidemment transmis votre "message-type" aux intéressés.
Bon, c'était samedi... Là nous sommes dimanche... et en plus en plein départ de vacances des juilletistes... je ne m'attends pas à des réponses rapides !


A propos, "Anonyme/Krolik", vous disiez dans votre message :
"j'attends toujours que la Criirad porte plainte pour diffamation.. Je ne suis pas difficile à trouver."

Euh...
Pour vous trouver, faudrait déjà savoir qui vous êtes.
Et juste le pseudo "krolik" n'y aide pas beaucoup !!!

J'ai juste trouvé ça sur Google, mais je ne pense pas qu'il s'agisse de vous :

Ayez-donc le courage de dire qui vous êtes !!!
(Ça aidera pour la plainte en diffamation ! :oD)



- Krolik (3 juillet 2011)
Là vous êtes un peu ridicule pour deux raisons :
- le nombre de fois où l'on a trouvé mon nom sur les forums, avec un pseudo aussi spécifique.
- sur les forums, il est dit que l'on s'intéresse aux idées, aux faits et non aux personnes.
Dans le commentaire que j'ai fait sur le numéro d'artiste de la Criirad, avec des explications accessibles par tous sans formation particulière.. simplement de la logique.. Mon nom ne change rien aux faits. Et ce sont les commentaires sur les faits dont j'espère un retour de la Criirad par votre intermédiaire bénévole, puisque vous vous êtes proposé immédiatement.
Mais vous allez trouver, pas de problème. @+


- Daneel Olivaw (3 juillet 2011)
Il n'y a rien de ridicule à demander qui se cache derrière l'anonymat d'un tel pseudo, quand ce quelqu'un clame, je cite : "j'attends toujours que la Criirad porte plainte pour diffamation... Je ne suis pas difficile à trouver."

Le fait que l'on retrouverait souvent votre pseudo sur les forums (Ah bon ?) ne répond nullement à la question de l'identité d'un pseudo anonyme qui se glorifie "d'attendre une plainte en diffamation" !!!


- Krolik (4 juillet 2011)
Cher Daneel Olivaw, je doute que ce soit votre nom...
Mais que vous vous appeliez Olivaw ou John Doe, ça ne change rien au problème.
Mais vous aurez mon nom à la réception de la réponse argumentée de la Criirad.
En sus vous pourrez demander la Criirad de faire des analyses de bouteilles d'eau de Badoit, Vichy St Yorre et St Alban. En juillet 2008, lors de la fuite d'uranium à Socatri, ils poussaient des cris d'orfraies avec des teneurs de 25µg/l d'uranium dans l'eau.. Alors que les eaux minérales gazeuses citées, originaires du Massif Central, en contiennent plus..
Je leur ai proposé de payer des analyses, ils connaissent bien le "truc", ils ont refusé sous prétexte que les eaux minérales sont des eaux médicinales donc tombent sous une réglementation "médicale", alors que l'eau de conduite n'est redevable que des réglements de "consommation". 
Mais on peut continuer longtemps sur les conneries racontées par la Criirad...


- Daneel Olivaw (5 juillet 2011)
Evidemment que "Daneel Olivaw" n'est pas mon nom... comme d'ailleurs "Voltaire" n'était pas non plus le nom de Voltaire... Ni "Molière" le nom de Molière ! :oD
(La différence avec le pseudo "krolik", c'est qu'on ne trouve pas votre identité sur le net... alors qu'avec "Daneel", c'est très facile d'arriver à mes divers sites et forums (même sur celui-ci d'ailleurs je suis facilement repérable, et il y a même plusieurs photos de moi !))

Bref... pour en revenir avec votre "quasi-obsession" sur la Criirad (vous remarquerez que je n'évoquais même pas son existence dans cet article, ni d'ailleurs dans les autres que j'ai consacré à ce sujet (sauf une très brève référence dans "Pour une France rayonnante")), j'ai retrouvé - mais toujours pas regardé - le reportage que vous critiquez avec tant de verve :

Cela dit, toujours pas de nouvelles de la Criirad... je les ai invité à venir vous répondre directement.
Après tout, cela les concerne directement, vu que vous semblez mener votre guerre perso avec eux...

Pour ma part, n'ayant dans aucun de mes articles fait appel à leurs prétendues "conneries" (qui est votre opinion toute personnelle des choses et que je ne partage pas (!)), vos problèmes avec eux ne m'intéressent pas vraiment. Désolé...


- Krolik (5 juillet 2011)
Qui ne dit rien, consent..
C'est la même réaction que lorsque j'ai placé le même texte sur le blog de Noualhat.. Disparue sur la pointe des pieds..
Ce n'est pas une guerre spécifique contre la Criirad, mais contre les déformations et truandages qui est fait de la science par des "experts" autoproclamés mais qui sont invités dans les médias régulièrement..
Des images, par d'analyse, et tout de suite une conclusion pour Mme Michu.
C'est la méthode (géniale d'accord) de Leni Riefensthal, le spectateur a tendance à applaudir directement aux images, sans chercher ce qu'il y a derrière.
Il y a comme cela des photos d'enfants nés avec une malformation, et bien évidemment on attribue ces mlutations génétiques à Tchernobyl, mais il n'y a jamais le commentaire d'un généticien, jamais une recherche sur l'origine effective des gamins dont on sait seulement qu'ils sont Ukrainiens. mais l'Ukraine c'est grand et il y a des zones qui n'ont jamais vu le "nuage". Jamais de recherche sur les parents;  jamais de statistiques sur les naissances monstrueuses. Des malformations génétiques il y en a plein les bocaux du Musée Dupuytren rue de l'Ecole de Médecine.. Et qui remontent aux XIXème, à une époque où il n'y avait pas de nucléaire. Avec la DGXII (radioprotection à Bruxelles) on a beaucoup enquêté sur ces sujets.. Le résultat a été pour le moins "renversant" !! Mais je l'ai publié maintes fois sur différents forums, ce ne serait qu'un "copier-coller". @+


- Daneel Olivaw (6 juillet 2011)
Seriez-vous donc un défenseur du nucléaire ? ;o)
Détracteur invétéré de tous ceux qui tentent d'alarmer les consciences tellement gavées et saturées de la désinformation continue de tous nos technocrates nucléophiles depuis déjà trop de décennies !!!...

A vous entendre, sous prétexte que dans la longue "Histoire de l'Humanité" on ait trouvé des "monstres" ici et là, Tchernobyl ne serait qu'un épisode anodin où la radioactivité n'aurait jamais été plus dangereuse qu'ailleurs et où la vie est belle et tous les enfants en excellente santé...
Youpi, tout va très bien madame la Marquise !!!

Ben voyons...
Aveuglement caractérisé de nucléophile patenté !
:oD

Cela dit... j'ai enfin eu une touche (le responsable de la Criirad qui m'a répondu en perso... pas encore en vacance... mais qui est très occupé à autre chose "de plus important" (!))...

Voilà un extrait de sa réponse :
- "Bonsoir, je suis allé jeter un coup d’œil ...
Mais il y a trop de choses à traiter me semble t-il, Krolik parle des eaux minérales, du site mayak, etc.. je n’ai pas le temps de répondre à tout cela.
En effet pour faire des réponses sérieuses, donc argumentées, il faut du temps et je travaille sur Fukushima, ce qui me semble plus utile que de répondre à un détracteur invétéré.
En attendant recommandez lui d’écouter l’émission sur l’affaire de la contamination à St Maur des fossés !
Lien permanent vers l'émission :

Le reportage commence à 10min19s. Il dure environ 45 min.

Cordialement
Bruno CHAREYRON
Ingénieur en physique nucléaire
Responsable du Laboratoire CRIIRAD"


- Krolik (7 juillet 2011)
Forcément si vous envoyez tout pêle-mêle à la Criirad, ça donne une occasion d'en faire une pirouette. Le problème de mayak et des eaux minérales était complètement séparé.
Maintenant je vais vous faire un copier-coller sur les effets teratogènes spécialement dans le cas de Tchernobyl.
A l’époque de l’URSS, il ne naissait aucun enfant avec malformation génétique, impossible de trouver la moindre trisomie 21 sur toute l’URSS.
Pour la simple et bonne raison que du fait du dogme de la priorité à la production il fallait que chacun puisse travailler.
Les naissances se passaient dans des maternités fermées, la parturiente était rasée, aseptisée, et aucune visite autorisée, pas même le mari ; fenêtres hermétiquement closes. Le mari pour voir le bébé devait téléphoner à son épouse, elle lui donnait par téléphone le numéro de la chambre affiché à la fenêtre, et lorsque le mari venait il envoyait des gravillons contre la fenêtre pour attirer l’attention de sa femme. A ce moment l’épouse nouvelle mère pouvait lui faire voir le bébé par la fenêtre (sans l’ouvrir bien sûr).
Alors comment surveiller ce qui se passait à l’intérieur des maternités !!!!

Mais à partir de la chute de l’URSS en 1991 les méthodes ont changé, les toubibs se sont mis à ranimer tous les nouveaux-nés.
Et là ils ont commencé à en avoir beaucoup, et plus que chez nous !
Pourquoi plus que chez ? Tout simplement parce qu’à l’Ouest au troisième mois il est pratiqué une première échographie, si cette échographie conduit à un doute grave, il est pratiqué une amniocentèse sur le génome du fœtus. Et là les parents sont mise en face de leurs responsabilités.
Personnellement j’ai eu à connaître deux cas proches qui se sont terminées par des IVG.
Mais en ex-URSS ils n’ont pas le matériel de suivi, échographie, amniocentèse, donc ils on plus de cas « monstrueux » que chez nous.
Nous sommes mal équipés pour recevoir ces enfants, mais eux ne l’étaient pas du tout du fait de non antécédents historiques expliqués plus haut.
Alors ils ont tout mis sur le dos de Tchernobyl.
Et l’on a vu des collections de photos sortir.
Les occidentaux se sont laissés attendrir dans un premier temps et puis des recherches ont été entreprises et l’on est arrivé aux conclusions que je viens de vous donner.
Alors qu’en plus il y ait des malformations dues à des intoxications aux métaux lourds c’est très possible…
Dans le même style on peut se pencher sur le cas de la Roumanie. Là, la politique de Ceausescu était de vouloir multiplier la population roumaine par quatre en 20 ans, il avait fait passer une loi en 1977 qui se devait d’obliger les ménages à avoir cinq enfants !! Les accoucheurs avaient des primes pour toutes les naissances « vivantes ».
Et à la chute du « Danube de la pensée » il a été trouvé 100 000 enfants atteints de malformations croupissants dans des orphelinats-mouroirs. L’horreur la plus complète. 
Et il n’a jamais été dit que le « nuage » ait atteint la Roumanie. Le « nuage » est passé au Nord et à l’Ouest mais pas au Sud sur la Roumanie. qu’en Roumanie aussi la pollution par métaux lourds soit importante c’est évident également....

J'ai suivi le conseil et je suis allé écouter le reportage sur la pollution de St maur des Fossés.
Bien monté pour coller de la frousse si vous n'en aviez pas avant. la musique, des chansons.. tout ce qu'il faut pour impressionner Mme Michu.
Maintenant le gars de la Criirad aurait pu donner quelques chiffres comparatifs de radiotoxicité, tires par exemple de la Directive Radioprotection de l'UE, JO de l'UE du 29 juin 1996.
Pour recevoir une dose efficace (dégât) de 1mSv, dose très acceptable et sans aucune conséquence, il faut soit ingérer :
- 800 becquerels de polonium 210 (polonium que l'on trouve naturellement sur le sol à raison d'au moins 5000Bq/m2)
- 55 millions de becquerels de tritium.
Donc dans une atmosphère polluée à raison de 450Bq/m3 d'air, combien de temps faut il en respirer et en capter pour que l'on accroche quelque chose de significatif ???
J'ai connu un Russe qui avait dans les années 70 respiré un grand coup de tritium, quelques dizaines de milliards de becquerels.
Le centre où il travaillait s'en était aperçu car il s'était mis à perdre ses cheveux à poignées. (A priori à St Maur,personne n'a perdu ses cheveux, question qui aurait pu être posée aux voisins). le gars allait claquer.
Alors ils ont organisé un échange de l'eau de son corps en faisant une circulation d'eau extérieure dans le péritoine pendant trois semaines.
Et le gars s'en est sorti, puisque j'ai pu discuter avec lui 25 ans après.
Ce qui aurait été intéressant cela aurait été la référence à une publication dans une revue "à comité de lecture".. Et pas une émission de radio sur le mode de la manipulation à la Léni Riefensthal. Applaudissez, pleurez, applaudissez,  pleurez, ah c'est tous des salauds.
mais pourquoi la Criirad ne publie rien dans des revues à comité de lecture, anglosaxonnes ou autres, pas forcément françaises, le choix est large ?..

Alors comme cela dès que l'on pose des questions, dès que l'on fait des remarques, on est taxé de "nucléophilie" ???
@+


- Daneel Olivaw (7 juillet 2011)
Une brève réponse à vos assertions...
- "Forcément si vous envoyez tout pêle-mêle à la Criirad..."
Euh non, je n'ai rien envoyé moi, je leur ai juste conseillé de venir voir VOS commentaires sur cette page ! :oD

Oui, vous êtes de toute évidence un "nucléophile patenté" (!)... parce que vos questions pernicieuses sont visiblement orientées dans le seul et unique but de démolir ceux qui, justement, posent des questions sur la manipulation et le mensonge constant des nucléocrates qui nous manipulent avec des données "arrangées" à leur sauce, et des arguments spécieux... comme les vôtres justement !!!

(Vos fameux "comités de lectures", ils sont tous infiltrés ou soudoyés par le lobby industriel nucléaire, qui brasse des milliards et n'hésite devant rien pour désinformer l'opinion publique.....
Pas étonnant que les travaux "trop gênants" de la CRIIRAD n'y soient pas publiés !
(C'est comme les travaux eux aussi trop gênant des médecins ou chercheurs anti-vaccinalistes pour le lobby de l'industrie pharmaceutique, ceux-là aussi sont "personna non grata" pour ces si chers "comités de lectures" prétendument scientifiques !!!

Enfin bref, en prenant la défense de l'industrie nucléaire, vous défendez de toute façon une très mauvaise cause, et tous les arguments que vous pourrez inventer ou imaginer pour tenter de discréditer les opposants à "cette énergie de l'avenir qui appartient déjà au passé" (!) ne sont franchement pas en votre honneur...
Je vous suggère d'utiliser plutôt votre temps libre à lire le récent article de Jérémy Rifkin dans "SCIENCE FRONTIÈRES" :
PS. A propos des "enfants de Tchernobyl", dont vous tentez - comme les négationnistes de la Shoah (!) - de nier la réalité historique sous un tas de "brillants arguments" à faire pâlir d'envie ces si agités révisionnistes de l'Histoire (!!)...
Quelques liens :

(Tiens, un extrait qui rappelle quelque chose :
"... Le reportage montrait tous ceux qui voient et étudient sur place les effets de la catastrophe...
Au-delà des statistiques, le reportage a montré des images... Un orphelinat rempli d'enfants abandonnés à la naissance parce que non-viables.
Et là, j'ai vraiment vu des horreurs.
Des bébés dont le crâne était anormalement gros, dont les veines ressortaient, dont il manquait une partie de cerveau, qui ont des grosseurs (de certainement + d'1kg) dans le dos ou sur leurs petits jambes, des enfants complètement déformés de la tête, de la mâchoire et j'en passe (mon cerveau a dû dire "stop" a un moment)... Un vrai cirque Barnum... Et à côté de cela, l'agence internationale du nucléaire qui minimise les conséquences... A vomir !")


Et aussi :

Et encore :
- ...
Le choix est large ! :oD
MEILLEURES PENSÉES !!!


- Krolik (7 juillet 2011)
Ah, la comparaison avec les négationnistes de la Shoah.. lorsque l'on fait référence à Hitler et à sa clique c'est que l'on n'a plus d'argument et l'on gagne un "point godwin"; point que je vous accorde bien volontiers.
Je ne suis pas nucléophile comme vous dites, je suis seulement pour une énergie abondante, à un prix raisonnable, fiable et le plus propre possible. le reste, que ce soit nucléaire ou pas, rien à faire.
Un congrès de toubibs à Paris sur le thème "santé et énergie" a conclu que :
"Ce qui est le plus dangereux pour l'homme, c'est le manque d'énergie."
(DANEEL : QUEL CONGRÈS ? OÙ ET QUAND PRÉCISÉMENT ?? ET OÙ DONC EST LE DOCUMENT OU SERAIT ÉCRIT CE GENRE D'INEPTIES ??? (Il est vrai que l'humanité s'est passé de l'énergie nucléaire pendant des millénaires, et beaucoup de peuples s'en passent aujourd'hui encore, et s'en portent pas plus mal, bien au contraire, que bon nombre de citoyens russes ou japonais !...))

Maintenant que l'on falsifie la science pour nuire à une énergie, il est clair que ça ne me laisse pas indifférent.
Il devrait être déclaré que l'antinucléarisme est une religion, ce qui réglerait bien des problèmes de compréhension. Une religion n'a pas besoin de la science pour justifier de son existence. Le gars de la Criirad n'aurait pas besoin de faire une pirouette pour ne pas donner d'explication.

Pour en revenir aux effets potentiellement tératogènes des rayonnements ; tous les sites que vous donnez, sont des sites journalistiques, mais pas d'enquête de généticien, pas de fiche signalétique pour mentionner les origines familiales, géographiques. Enfin aucun travail sérieux.
Oh, à propos vous savez qu'en occident lorsqu'un gamin hydrocéphale est détecté, on lui place un catéther entre la base du crane et le péritoine ce qui empêche la montée en pression dans la boite cranienne, et au fil des années on peut supprimer le catéther, et la vie peut revenir quasiment normalement. Donc lorsque l'on voit la photo d'une malheureuse gamine, une fois le haut le coeur de passé, on peut dire que la science médicale soviétique était nulle.. mais ils avaient des excuses puisqu'ils n'avaient aucune naissance avec anomalie génétique comme expliqué précédemment. @+


- Anonyme (8 juillet 2011)
Dans n'importe quel bouquin d'embryologie, figurent des "monstres" de "cirque Barnum" (je vous cite ) et meme pire que ceux décrits plus haut.. (l'astuce consiste à essayer de lire le texte et à zapper les photos )
Je crois avoir vu des planches d'Ambroise Paré sur les anomalies foetales... chercher documents sur la tératogénie et la classification des "monstres"...
Le surdosage ou le sous dosage en vitamine A,D les pesticides, les métaux lourds, certains médicaments,les maladies infectieuses contractées pendant la grossesse ( la rubéole donne de beaux dégats ),la grippe, ou meme une simple fiévre urinaire de 3 jours.. peuvent donner des atteintes embryologiques dont des anomalies neurales.. un fautif trés connu aussi : l'alcool...
Montrer un orphelinat rempli d'enfants malformés, n'est pas une preuve des effets de la radioactivité que je sache. Anne
 Ici : un attrayant pdf donnant quelques étiologies de malformations avec photos.


- Daneel Olivaw (8 juillet 2011)
"Anne Honyme" ? :oD
Non seulement vous ne me citez pas - vu que c'était déjà là une citation sur un forum (dûment référencé !) -... Mais en plus, je ne vois pas en quoi le fait que des "monstres" aient existés par ailleurs seraient une preuve que la radioactivité de Tchernobyl serait finalement innocente des cas de monstres qui se sont si nettement démultipliés là-bas depuis ce "minime incident qu'il faudrait vraiment oublier" (à en croire les nucléophiles qui s'échinent à minimiser ce terrible accident nucléaire depuis quasiment le début, niant même à l'époque que la radioactivité puisse être préjudiciable à la santé !!!)

Oui oui, anonyme "krolik", vous racontez vraiment n'importe quoi en m'accordant un "point godwin" dont de toute évidence vous ne connaissez pas la signification !!!...
Je ne vous ait pas accusé de faire partie d'un groupe néo-nazi ou d'un parti fasciste... mais j'ai simplement fait remarquer, ce qui est malheureusement la triste réalité, que, notamment sur le problème des malheureux enfants irradiés de Tchernobyl, votre argumentation tendancieuse "hyper-critique" est identique à celle des historiens dits "révisionnistes", qui, par le même genre d'arguments hyper-critiques et tendancieux, tentent eux-aussi de minimiser, voire même de nier, la réalité de ce problème, en évoquant toutes sortes d'autres explications et possibilités ....


Vous prétendez ne pas être "nucléophile" - pourtant tout votre comportement le hurle !!! -, et au contraire pour :
- "Une énergie abondante, à un prix raisonnable, fiable et le plus propre possible !"

Ben moi aussi voyez-vous...
"FIABLE"... et "LE PLUS PROPRE POSSIBLE" !
Déjà deux critères qui excluent irrémédiablement l'énergie nucléaire !

Quand à la prétendue "ABONDANCE" et "AU PRIX RAISONNABLE", là encore, le nucléaire s'en trouve exclu, quand on songe par ailleurs que la matière première, l'uranium, se fera elle aussi comme le pétrole : rare et cher !

Et c'est là même pas un écolo qui le dit, mais l'Agence Internationale de l'Énergie Atomique elle-même, qui a déclaré que nous ferons face à un déficit en uranium entre 2025 et 2035, comme pour les 400 centrales que nous possédons... Et que le prix de l'uranium - qui n'existe pas sur le sol français !!! (Qui déjà parlait d'indépendance énergétique ?) - va encore augmenter, augmenter, augmenter... jusqu'à "exploser" (!) (Comme à Tchernobyl ou Fukushima :oD) dans seulement une quinzaine d'années !!!

Il existe 443 centrales nucléaires dans le monde aujourd'hui. Elles sont vieilles, et ne représentent que 6% de toute l'énergie que nous produisons.
Pour avoir un impact minime sur le changement climatique - le grand credo actuel des adeptes de la religion nucléophile (OUI OUI, LE NUCLÉARISME EST BEL ET BIEN UNE RELIGION... CONTRAIREMENT À "L'ANTINUCLÉARISME" QUI SERAIT PLUTÔT UN APPEL À LA RAISON, ET À LA LIBERTÉ FACE À CE GENRE DE JOUG ESCLAVAGISTE AUXQUELS LES INQUISITEURS NUCLÉOPHILES VOUDRAIENT BIEN RÉDUIRE TOUTE L'HUMANITÉ !!!) - au moins 20% de notre énergie devrait être "nucléaire"...

Ce qui est complètement irrationnel pour la renaissance de ce secteur ; cela voudrait dire que nous devrions remplacer les 443 anciennes centrales, en construire un millier, et avoir environ 1.500 centrales en service pour les 25 prochaines années. Pour des milliards et des milliards de dollars... tout en sachant que l'uranium viendra déjà à manquer pour le parc actuel dans les 20 ans à venir !!!

Existe-t-il vraiment des inconscients irresponsables pour s'obstiner à croire que ça va marcher ?
(Oui peut-être chez les "nucléophiles", où leur religion du "Dieu Atome" tient lieu de raison !!!)

 

Enfin bref...

Les "nucléophiles" commencent vraiment à me soûler grave avec leurs argumentaires bidon et souvent malhonnêtes...
Si vous ne savez vraiment pas quoi faire de votre temps, allez donc plutôt vous cultiver l'esprit avec la revue "Sortir du Nucléaire" !
Le numéro 50 vient tout juste de sortir !
Vous devriez vraiment le lire attentivement, ça vous ferait peut-être évoluer ! :oD


A propos...
Un passionnant article à découvrir :

L’examen de l’histoire de l’uranium, en France et dans le reste du monde, fait apparaître que le mensonge, la dissimulation et le secret sont consubstantiels au nucléaire.
Comme une tare qui marque avec une telle force sa carte génétique que ses acteurs ne parviennent jamais à s’en débarrasser.
Comme pour conjurer les dangers qu’ils nient depuis des décennies....

MEILLEURES PENSÉES !



- Krolik (8 juillet 2011)
En ce qui concerne une pénurie possible d'uranium. C'est curieux que vous vous préoccupiez d'un possible problème du "lobby" comme vous dîtes...
La génération 4 qui va passer en développement avec ASTRID consommera de l'uranium appauvri. Il se trouve qu'il y a un stock en France suffisant pour faire fonctionner un parc de réacteurs équivalent à l'actuel pendant plusieurs milliers d'années. Alors où est le problème du combustible ?
Lorsque Lionel Jospin ayant décidé de la fermeture de SPX il a invoqué des problèmes économiques uniquement et il a soutenu l'idée de continuer les études sur cette filière. D'ailleurs EDF ne s'est pas battu pour conserver SPX dans la mesure où ils avaient récupéré un max d'informations pour la suite. Les études ont souvent cette particularité de devenir projets et réalisations. Il faut lire la réponse de Jospin à la question posée par Alain Peyrefitte dans le JO du 13 Mai 1999. Enfin la Gauche et la Droite sont d'accord, il n'y a pas de problème. Mais merci de vous poser la question des resources. @+

- Krolik (9 juillet 2011)
A propos des futures élections de l'année prochaine et des "primaires" notamment chez EELV, vous allez certainement pouvoir me renseigner.
Au programme de EELV il y a la sortie du nucléaire dans le futur proche ou à moyen terme. Ca c'est clair.
Mais lorsque l'on est président de la république, on gère le futur, mais on reprend aussi le passé que l'on ne peut zapper.
Donc sur le problème des déchets, dont les écolos disent qu'il n'a pas de solution, qu'est-ce que EELV propose dans son plan d'action. 
je n'ai pas réussi à trouver. Mais vous devez avoir des idées ?
Sur un autre forum, ayant réitéré la question plusieurs fois, finalement il m'a été répondu que ce serait la moins mauvaise solution, c'est à dire l'enfouissement profond des déchets vitrifiés. Alors dans ce cas qu'est-ce qu'il est prévu pour faire accepter aux meusiens / lorrains cet aménagement ? il leur est enseigné par camp de vacances leur intérêt bien compris ? Ou alors le / la présidente EELV envoie les CRS ?
Vous devez avoir des idées claires sur la solution proposée. @+


- Daneel Olivaw (9 juillet 2011)
Le fait que le PS soit nucléophile comme l'UMP n'est pas un scoop !
C'est d'ailleurs pour cela que je n'ai jamais soutenu ni la Droite ni la Gauche... ni même EELV qui est encore trop sous sa dépendance !!!

Et pour le problème des déchets, posez donc plutôt vos questions à la con aux intéressés : ceux qui nous imposent anti-démocratiquement le nucléaire depuis des décennies, et qui comme vous veulent encore nous l'imposer pour "plusieurs milliers d'années" (!!!), sous le fallacieux prétexte que les nouvelles centrales qui n'existent encore qu'en rêve ne consommeront que de l'uranium appauvri que : "la France possèderait en abondance" !
(Il y a 50 ans, les nucléophiles voulaient déjà nous faire croire qu'avec l'énergie nucléaire on reverdirait le Sahara et on fournirait de l'énergie gratuite et illimitée à toute la population mondiale... Toujours dans le même délire aujourd'hui à ce que je constate !)

Enfin bref...
Comme je le disais plus tôt, le bla-bla-bla intarissable des nucléophiles - les "négationnistes du danger nucléaire" me soûle ! (hic) ...
Exactement comme le baratin des climato-sceptiques : les "négationnistes du réchauffement climatique" !!!
Ces défenseurs acharnés d'une si mauvaise cause me fatiguent et m'exaspèrent...
Ces nouveaux "Chevaliers de l'Ordre de la Terre Plate" (!) n'ont-ils donc rien de mieux à faire de leur vie que de la gâcher à perdre ainsi leur temps et celle des autres à défendre des inepties et des chimères ???


Juste un petit rajout pour conclure cette polémique...
(Polémique où il a été démontré une fois de plus la pertinence du titre de cet article : les individus atteints par la "nucléophilie" sont vraiment capables des pires perversités...
Comme tenter de remettre en cause les conséquences pourtant avérées du si terrible accident nucléaire de Tchernobyl, et vouloir faire croire à l'opinion publique que ses malheureux enfants contaminés par la radioactivité n'auraient jamais existé... ou en tout cas pas à cause de Tchernobyl mais de tout un tas d'autres choses, qui n'ont surtout rien à voir avec un quelconque problème nucléaire !!!
Ben voyons... à ce stade de "TOTAL DÉNI DE LA RÉALITÉ", ce n'est même plus de l'hypocrisie ou de la bêtise caractérisée... mais une véritable "FOLIE MENTALE" !!!)


Je rappelle brièvement ici un article publié dans "Sortir du Nucléaire" n°49 :
- "Tchernobyl : un million de morts !
Quand l'OMS dira-t-elle enfin la vérité ?"

Extrait : "Alors que L'OMS et l'AEIA - Agence Internationale de l'Énergie Atomique - estiment les victimes des retombées de Tchernobyl à seulement une cinquantaine de mort parmi les liquidateurs et à peine 4.000 décès à terme par cancer... 
L'Académie des Sciences de New-York a publié en décembre 2009 un ouvrage sur les véritables conséquences sanitaires et environnementales de la catastrophe de Tchernobyl :
Entre 1986 et 2004, il estime le nombre de victimes à pas moins de 985.000 décès !!!

("Chernobyl : consequences of the catastrophe for people and the environment". de A. Yablokov, V. and A. Nesterenko. Il s'agit de l'analyse et du recueil les plus complets et les plus à jour de données émanant de sources scientifiques indépendantes du monde entier")

Depuis 25 ans, grâce à une opération de dissimulation organisée en haut lieu et coordonnée à une échelle internationale, le lobby nucléaire prive l'humanité d'une source unique et cruciale d'informations scientifiques sur l'accident industriel le plus grave de l'Histoire. Cette opération de dissimulation a été coordonnée par l'Agence internationale de l'Énergie atomique (AIEA), porte-parole de l'establisment nucléaire, grâce à sa capacité de diffuser et d'imposer des contre-vérités pseudo-scientifiques ! (...)

Le lobby nucléaire a fabriqué et entretenu une façade trompeuse de science respectable, sérieuse, qui fait autorité et est en réalité responsable d'une dissimulation de dimension collossale.
Les gouvernements, les autorités nationales et internationales, les institutions universitaires et de recherche et même les Nations-Unies sont tous impliqués.

Le débat sur le nucléaire en général, et Tchernobyl en particulier, est faussé depuis longtemps par la pseudo-science du lobby nucléaire, dont les failles vont du flagrant et grotesques jusqu'au subtil et mensonger.
Parmi les procédés utilisés :
- Falsification et suppression de données !
- Censure des recherches !
- Attaques contre les chercheurs indépendants  ! (*)
- Exclusion de toute étude publiée en langue slave !
- Exclusion de domaines scientifiques entiers tels que les effets sanitaires de l'irradiation chronique, interne, à faible dose !
- Exclusion de toute maladie à part le cancer, etc.

(*) (Voir justement la conclusion de cet article :



- Krolik (9 juillet 2011)
Oh, combien de morts par irradiation à Fukushima ? Pour l'instant : zéro..
Lors du séisme de mars au japon, un barrage à cédé; 1,5km3 de volume et 18 mètres de hauteur de digue. Ils ont eu de laz chance il n'y a eu que 8 morts, le village du coin étant un peu à l'écart du flux.
On n'a pas parlé de ces morts, s'il y avait 8 morts par irradiation on en parlerait toutes les heures sur France-Info.
L'hydraulique c'est dangereux, c'est bien connu, même si on ne le répète pas quotidiennement. C'est bien plus dangereux que le nucléaire, il n'y a qu'à voir les statistiques dans le monde depuis 1950.
tenez je vous conseille de jeter un oeil sur ce florilège de photo d'un accident sur une centrale russe en Août 2009. Quelques milliards de dollars de dégâts et 74 morts, plus qu'à Tchernobyl. Mais c'est une spécialité russe que de mettre les tripes de leurs centrales sur la pelouse.

Mais j'ai bien noté que malgré vos relations amicales avec la Criirad vous évitez de les citer comme référence dans votre blog.

En ce qui concerne le nombre de morts de Tchernobyl. L'Académie des Sciences de New York (à qui il suffit de payer une cotisation pour être membre)aurait pu aller plus loin et reprendre les termes de la déclaration de l'Académicien Vassily Nesterenko en Février 2008, alléguant 20 millions de morts sur les trois républiques concernées en 22 ans. Vassily est décédé en Août 2008 d'une opération à l'estomac. Son fils, signataire du papier de L'Académie des Sciences de New York a fait cela "au doigt mouillé", il aurait pu conserver le chiffre de son père, mais ça ne laissait plus de place à aucune mort naturelle.
Ce sont les vertus de la "relation linéaire sans seuil" qui permet tous les délires si on l'applique dans des zone de très basse dose, où elle n'est pas applicable.
Une explication ici sur la RLSS :

Quant aux enfants contaminés, je vous donne ici un petit comparatif à nos frontières qui ne manque pas d'intérêt : http://i17.servimg.com/u/f17/12/17/43/12/cesium10.jpg @+


- Daneel Olivaw (10 juillet 2011) 
Ben voyons "anonyme krolik" - dont il est devenu de plus en plus évident au fil de vos commentaires stériles et "stérilisants" (!) que vous n'étiez qu'un vil thuriféraire de l'industrie nucléaire (employé d'AREVA ? Grassement rémunéré pour répandre votre odieuse désinformation à la solde de cette industrie criminelle ???) -...
Après avoir tenté de démolir la CRIIRAD - avec laquelle je n'avais AUCUNE RELATION (amicale ou autre), et que j'ai juste contacté suite à vos attaques en règle via leur site internet pour attirer leur attention sur vos tentatives de démolition si bien organisée -, voilà maintenant que vous dévoilez vos véritables intentions (de "pervers nucléophile" évidemment (!) :oD) :
DÉMOLIR - y compris par la médisance et la raillerie méprisante (!) - tous ceux qui osent mettre des bâtons dans les roues de la gigantesque machinerie de DÉSINFORMATION ORGANISÉE de la Mafia nucléariste !!!

Franchement, les négationnistes des victimes des chambres à gaz, dont je comparais si pertinemment vos propres techniques argumentaires dans une précédente réponse (et que vous avez si légèrement - et surtout stupidement - qualifié de "point Godwin"), ne sont que des enfants de choeur à côté de vos méthodes !
Nier les victimes de l'accident nucléaire de Tchernobyl ne vous suffit pas, vous niez aussi les victimes de l'accident nucléaire de Fukushima.

Bref, vous ne faîtes que NIER LA RÉALITÉ...
Et en plus, jouer aux abjectes révisionnistes de l'Histoire, en tentant de faire croire que le nucléaire n'a jamais tué personne (pas plus par "hautes doses" que par "faibles doses" (!)), et que finalement tous les courageux scientifiques qui ont l'audace de ne pas se laisser dominer par LA DICTATURE NUCLÉOPHILE - qui a érigé le MENSONGE en valeur absolue - , ne seraient que des "incompétents notoires qui se contentent de payer une cotisation" (!!!)...

(Evidemment, n'est compétent pour un nucléophile que celui qui paye sa cotisation à AREVA - ou l'AIEA - en lui faisant acte d'allégeance !!!)





Bref... un autre extrait du texte cité précédemment ("Tchernobyl : un million de morts ! Quand l'OMS dira-t-elle enfin la vérité ?") :

- ÉVALUATION OFFICIELLE : UNE MINIMISATION CRIANTE DES PROBLÈMES DE SANTÉ !

L'évaluation officielle des problèmes de santé (morbidité et mortalité) dans les régions affectées par Tchernobyl diffère d'un facteur de 100, voire même 1.000, par rapport aux évaluations de divers chercheurs indépendants !

(Note de Daneel : Voir d'ailleurs ce que je disais déjà dans cet article - PERVERSE NUCLÉOPHILIE - à propos du fameux site nucléaire de Hanford, et du travail d'Alice Stewart, qui avait mené une étude s'étendant sur 42 années, auprès de 35.000 personnes !)...

Ces différences énormes - bien au-delà des marges d'incertitude scientifique habituelles - rendent impérieuse une enquête indépendante, transparente et responsable devant les citoyens. Les écarts reflètent parfaitement la source de la "science", à savoir si elle émane soit de l'establisment nucléaire (y compris les institution universitaires et de recherche qu'il contrôle), soit de chercheurs indépendants des intérêts industriels et militaires !...

Pour citer un des exemples les plus flagrants :
Entre 600.000 et 800.000 liquidateurs ont participé aux travaux de décontamination.
Beaucoup ont reçu, souvent sans protection, des quantités effroyables de rayonnements et de particules minuscules fortement chargées en isotopes de l'uranium.
En 2005, l'OMS, l'AIEA et le PNUD annonçaient toujours un bilan de l'ordre de cinquante décès...
Alors que le médecin hygiéniste en chef de la Fédération de Russie a signalé en 2001 que 10% de ses 184.000 "liquidateurs" étaient déjà morts. L'Ukraine a fourni des chiffres similaires !

(Mais évidemment, nos pervers nucléophiles vont s'obstiner à nier la réalité, et prétendre avec leur aplomb si coutumier que ces pauvres Russes ne sont pas morts à cause da la radioactivité, mais du tabac et de la vodka !!!
Ben voyons... Et pourquoi pas aussi à cause des si terribles bactéries des tomates, concombres et autres graines germées de "fenouil grec" ?!? :oD)


Les conclusions générales peuvent être résumées comme suit :
Des milliers d'études indépendantes en Ukraine, au Belarus et dans la Fédération de Russie et de nombreux autres pays contaminés, à des degrés divers, par des radionucléides de Tchernobyl, ont établi qu'il y a eu une augmentation significative de tous les types de cancer, des maladies des voies respiratoires, des affections cardio-vasculaires, gastro-intestinales, génito-urinaires, endocriniennes, immunitaires, dans les systèmes lymphatiques et nerveux, dans la mortalité prénatale, périnatale et infantile, des avortements spontanés, des malformations et anomalies génétiques, des perturbations ou retards du développement mental, des maladies neuropsychologiques et de la cécité....

Il ne s'agit pas ici d'augmentations négligeables, de quelques % comme le prétend le "Forum de Tchernobyl", et elles ne peuvent pas être balayées.
Les taux de de certaines maladies ont doublé, triplé, quadruplé et plus encore parfois....
Et la santé des enfants continue à se détériorer, y compris bien sûr celle des enfants nés depuis l'accident, de parents qui ont subi une contamination radioactive...

(Texte extrait de : "Health Consequence of Chernobyl". "The New York Academy of Sciences publishes an antidote to the nuclear establisment's pseudo science". "International Journal of Health Services", Volume 40, Number 4, 2010, par Alison Rosamund Katz)

-------------

Un autre site conseillé (en plus de tous ceux déjà mentionné dans mes commentaires, ainsi que dans l'article "Perverse Nucléophilie", et les deux suivants "Pour une France rayonnante" et "Petit histérique du nucléaire" !) :

(On y parle aussi notamment de Vassili Nesterenko et Yuri Bandazhevsky )


A LIRE :


Et encore... 
A VOIR :
"La Bataille de Tchernobyl !"

"Nucléaire... La Filière du Silence !"

(Essais NUCLÉAIRES dans le monde du premier à aujourd'hui)

(Fukushima : Message d'un père de famille Français au Japon)

(Fukushima : message d'un expatrié français ! (15/06/2011))

(Japon Fukushima - mensonges nucleaire - 07 07 2011)



- Krolik (10 juillet 2011)
En ce qui concerne les "enfants de Tchernobyl", l'association initiale alsacienne ; j'ai bien suivi l'affaire. D'ailleurs ma secrétaire ukrainenne a épousé un Alsacien dans la manip d'assistance locale.
Mais les correspondants ukrainiens de l'affaire avaient tendance à s'acheter des mercédès avec les fonds envoyés. Et question des enfants d'apparatchiks favorisés par des vacances gratis en France : Mais comment cela vous n'avez pas de piscine dans votre maison ?

J'ai voulu tester moi-même de quoi il retournait, alors j'ai choisi une association qui m'a semblé mieux gérée et moins souteneur d'apparatchiks : Espoir à Tchernobyl dirigée par une toubiba.
Je me suis inscrit pour 30 euros à l'association , et l'on m'a envoyé un nom d'un gamin à inviter. Donc procédure d'obtention d'un visa. Il faut aller voir la mairie, justifier que vous avez les moyens, la surface pour recevoir une personne supplémentaire, et que vous vous engagiez à ré-expédier l'étranger à la fin du séjour. Il faut la signature du Maire sur tout cela, en général vous obtenez cette signature en deux à trois semaines, mais si vous arrivez avec un dossier "enfant tchernobyl" tout le monde se remue dans la mairie et l'on va sortir le maire de réunion pour qu'il signe illico!! J'en suis resté pantois. Est-ce que c'est le même enthousiasme pour une invitation d'un enfant malien ?
Finalement nous allons chercher Vassily un soit à la gare routière de la porte de Bagnolet. 
On nous donne Vassily avec l'étiquette "nanisme", 13 ans il a la stature d'un enfant de 8 ans.
Le lendemain direction le toubib. Conclusion du toubib :
- Vassily est de petite taille, mais aucun caractère de nanisme, les rapports taille sur hauteur de la tête.. rien à voir avec "Joséphine Ange gardien".
De fait Vassily est un petit Rom, qui vient d'un orphelinat Biélorusse où il a été mis là suite à une décision de justice relevant ses parents de la puissance parentale pour cause d'alcoolisme...
Qu'est-ce que tchernobyl a à voir la-dedans? Un cas malheureux mais classique.
J'ai posé la question à d'autres familles recevant des enfants entre 8 et 15 ans, et ce sont toujours des cas très similaires où tchernobyl n'a rien à voir.
mais payer des vacances à des enfants déshérités pas besoin de chercher bien loin, il y en a en France aussi.
Enfin Vassily n'y était pour rien, et nous avons rempli notre rôle de grand-parents gateaux pour un mois. Il a découvert la mer entre autres choses.
je vous ai donné mon expérience vécue de ma relation directe avec un enfant affublé du qualificatif "tchernobyl". Alors quel est votre expérience personnelle en la matière ?

Je n'ai pas tenté de démolir la Criirad, qui se porte très bien, simplement de les ramener à leur niveau réel de compétence. Et l'argumentation que j'ai donnée peut être comprise par tout le monde, il suffisait de voir le document.
En ce qui concerne Bandazhevki, je vous signale cette page du site géré par le webmestre du ministère de l'environnement, ça remonte à quelques années déjà, mais ça a toujours de l'intérêt.
@+


- Daneel Olivaw (10 juillet 2011)
Whaou... quel poignant "témoignage/reportage" !
A faire pleurer dans les chaumières...
Franchement, ce que vous reprochez aux autres - notamment à la Criirad et à tous les scientifiques opposés à la religion nucléophile -, ce ne sont pas finalement vos propres défauts ?
(Il paraît nous disent bon nombre de psychologues que "l'on ne voit chez les autres que le reflet de soi-même"... et que "tout ce que nous raconte Pierre sur Jean, nous en révèle en vérité plus sur Pierre que sur Jean" ! :oD)

Votre si édifiant reportage sur "les enfants de Tchernobyl" et "Espoir à Tchernobyl" n'a franchement rien à envier à ce que vous reprochiez dans votre message du premier juillet dernier à l'égard du reportage de Laure ... ou encore 7 jours plus tard avec votre critique de l'émission radiophonique de la Criirad :
- "un témoignage sur le mode de la manipulation à la Léni Riefensthal. Applaudissez, pleurez, applaudissez, pleurez,... ah c'est tous des salauds." ???

De toute façon, comme vous vous cachez derrière votre pseudo anonyme, vous pouvez parfaitement raconter toutes les histoires imaginaires possibles sans jamais rien prouver !!!
(Je remarque en tout cas que vous avez attendu 3 jours - et rédigé entre temps 4 messages (!) - pour me sortir la triste histoire de l'association "les enfants de Tchernobyl"... que je ne citais que comme exemple parmi d'autres !

(Ah oui, il y a aussi "Espoir à Tchernobyl", que je ne connaissais pas.... vous auriez quand-même pu mentionner leur site : "http://espoiratchernobyl.perso.neuf.fr/")


Donc, même si ce que vous racontez est vrai (articles de presse dénonçant cette arnaque ? Non ? Bizarre tout de même !)... cela ne peut qu'être une exception, ou du moins une rareté dans la mobilisation sincère et honnête de tous ces gens qui se dévouent pour ces enfants victimes de la radioactivité nucléaire de Tchernobyl... dont vous-même d'aileurs passez votre temps à nier l'existence !
(Tout en vous occupant pourtant d'aider des victimes de cette association "les enfants de Tchernobyl" ?
Bizarre aussi ça !
Où vous n'avez franchement pas la moindre logique et cohérence... où vous nous racontez vraiment n'importe quoi du moment que ça peut nuire aux opposants aux nucléaire !!!)

A propos... pourquoi allez rechercher ce "vieux truc poussiéreux et incompréhensible" sur Youri Bandazhevki (géré par le webmestre d'un ministère de notre gouvernement à 200% nucléophile (!!!))..
Alors que l'on pourrait plutôt donner ces références là :

Bref... je ne sais pas si vous avez réellement remis la Criirad à son "niveau réel de compétence" (!?), mais le vôtre de toute évidence est excessivement nul (en tout cas : TRÈS NÉGATIF !!!)... 
Allez, vous avez bien mérité quand-même vos appointements par AREVA, ne serait-ce que pour tous vos efforts à démolir ceux qui osent critiquer sa désinformation si bien organisée ! :oD

Ne manquez pas la passionnante découverte de ce site : "http://tchernobyl.verites.free.fr/"
Notamment l'article consacré aux
"
NÉGATIONNISTES DE TCHERNOBYL" !!!

- Krolik (10 juillet 2011)
Oh vous savez, cela est très simple. J'avais un bureau à Kiev dans les années 90 avec une secrétaire ukrainienne bilingue. J'ai rencontré des Français qui ramaient localement pour une "mission humanitaire", je n'ai pas cherché plus loin et en vertu de la confraternité française j'ai autorisé ma secrétaire à passer du temps pour les aider.
- c'est comme cela qu'elle a trouvé un mari français.
- c'est comme cela que par elle j'ai suivi les vicissitudes des "enfants de Tchernobyl" en Ukraine. Le fric qui arrivait aux corresponbdants ukrainiens était converti en "bien immatériels" au bénéfice des représentants locaux, et des enfants d'apparatchiks.
Lorsque je suis passé à la retraite et que l'on me rabattait les oreilles avec des histoires abracadabrantes sur des enfants avec étiquette "Tchernobyl", je me suis dit que rien ne valait la connaissance pratique. je connaissais une extrémité de la chaine côté Ukrainien, mais pas la fin de la chaîne en France.
Alors j'ai cherché une association qui me semble plus proche au moins de la réalité locale. "Espoir à Tchernobyl" recrute des enfants dans un orphelinat du côté de Minsk. Faire un petit plaisir à un gamin dans un orphelinat, à priori c'était éviter les enfants d'apparatchiks; pour le reste c'était "à voir" ce que je vous dit sur l'état de santé de Vassily.
mais si vous avez une autre expérience personnelle sur ce genre de sujet, je suis preneur.
Mais dans ce genre de manip je suis surpris de la légèreté avec laquelle on vous confie un gamin, aucune enquête... L'année passée j'ai récupéré un chien à la SPA et bien un questionnaire et quelques mois après la visite d'une personne assermentée pour voir les conditions de vie du chien... etc.. La SPA c'est sérieux. Mon message précédent nécessitait quelques précisions, vous les avez eues. Mais je ne vois pas le rapport avec le commentaire que j'ai fait sur l'exhibition de la Criirad dans l'émission de Noualhat ???

En ce qui concerne le fameux Bandazhevski, il faut dire que sa méthode d'utilisation de la pectine de pomme comme chélatant du césium a été refaite par l'IRSN. Les conclusions de l'IRSN sont claires : pas d'effet de la pectine, au contraire plutôt à éviter. Par contre le chélatant connu et toujours valable c'est le bleu de prusse.
Mais des pseudo scientifiques post-soviétiques qui vous racontent ce que vous voulez entendre pour un bénéfice immédiat. C'est ce qui raconté sur le site adminet que vous avez trouvé être une vieillerie. Mais parler de tchernobyl sans rien connaître de la société post soviétique c'est vraiment raconter n'importe quoi.. La Criirad s'est faite piéger?... et ils n'en parlent plus. Sic transit... @+


- Daneel Olivaw (11 juillet 2011)
Ah... un heureux retraité ! (qui a donc bien plus de temps que moi à consacrer au net ! :oD (Vous avez pas un site ou un blog à vous ?))
(Retraité de l'industrie nucléaire ?)

Bon, il est vrai que les magouilles que vous racontez n'encouragent guère à la générosité...
Mais pourquoi donc ces arnaques là ne sont pas dénoncées par la Presse ???????

Et puis, c'est vrai qu'il y a des escrocs partout (même dans le BIO (Grrrrrrrr)), mais ce n'est pas parce qu'il y a ici ou là de viles profiteurs que tous sont sur le même modèle. Votre message semblait généraliser ce fait... comme avec votre première critique du reportage de la Criirad, vous généralisiez aussi assez cavalièrement la globalité de son travail.
(Reportage que je n'ai toujours pas vu - peut-être pendant les vacances si j'ai vraiment rien de mieux à faire ;o) - et dont je ne peux évidemment pas donner mon avis. Cela dit, il ne s'agit que d'une émission télé, avec évidemment de "la mise en scène" par les caméramens pour que le message ne soit pas trop ennuyeux, et tienne le spectateur réveillé ! :oD
(Le recours, donc, à quelques libertés avec la rigueur scientifique expérimentale ne me semble donc pas ici indispensable.
Ce n'était pas me semble-t-il le but de cette émission télévisée)

En ce qui concerne l'asso "Espoir à Tchernobyl", et le fait que "votre" enfant ne soit pas une victime directe des radiations, il y a probablement l'explication sur leur site même :
- "Fondée en 1990, l’association ... a pour but d’apporter une aide humanitaire et médicale aux personnes irradiées et contaminées, suite à l’accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl. 
Elle vient en aide également aux enfants résidant dans les zones contaminées ou les zones touchées économiquement par la catastrophe !..."
Donc, pas forcément "irradiés" ou "malades"... mais : "PAUVRES" !

Que l'IRSN ait soi-disant refaite la méthode du Dr. Youri Bandazhevki, et ne soit pas arrivé à ses conclusions ne m'étonne même pas (ce serait plutôt le contraire qui aurait été étonnant ; autant demander à l'Institut Pasteur ou Mérieux de confirmer les travaux de milliers de médecins dans le monde qui démontrent que leur si chers vaccins sont au mieux inutiles, et au pire toxiques !
(Évidemment, eux aussi ne confirmeront pas ces conclusions !!! :oD))

(On y lit notamment :
Le Professeur Vassili Nesterenko cite une expérience ayant porté sur 64 enfants du district bélarus de Gomel, très contaminé par les retombées de Tchernobyl.
Ces enfants ont passé un mois dans un sanatorium où ils n’ont consommé que de la nourriture non contaminée. Un groupe-témoin a pris de la pectine matin et soir ; l’autre, un placebo.
Après un mois, les enfants du groupe pectine ont vu leur taux de césium 137 diminuer de 62,6 %.
Dans l’autre groupe, le césium n’a baissé que de 13,9 %.

Le Pr Nesterenko a comparé les comprimés effervescents ukrainiens de pectine de pomme à des algues connues pour leur capacité de fixer le césium (spiruline), ainsi qu’à une préparation développée à Minsk, tirée des résidus séchés de pomme, obtenus après l’extraction du jus. Les experts du Centre de Recherche de la Commission Européenne à Ispra ont analysé cette préparation et noté qu’elle contient 15 à 16 % de pectine. Mélangée à de l’eau ou du lait, cette forme galénique est mieux acceptée et tolérée par les enfants et au moins aussi efficace que les tablettes effervescentes d’Ukraine, et beaucoup plus efficaces que la spiruline.
Ces résultats ont justifié le développement par l'Institut BELRAD de cette poudre enrichie de vitamines et d’oligoéléments, sous le nom de Vitapect®. Vitapect® a été enregistré en Biélorussie et donné aux enfants de villages fortement contaminés, pour des cures de 3 à 4 semaines.
Environ 200 000 enfants de Biélorussie ont reçu cette préparation, avec un contrôle radiamétrique du Cs137 incorporé, avant et après la cure.

Nesterenko a aussi démontré que 3 à 4 cures de 4 semaines de pectine par an, distribué aux enfants dans les écoles de villages hautement contaminés, parvenaient à maintenir la charge en Csl37 au-dessous du seuil de 50 becquerels par kilo de poids (Bq/kg), seuil à partir duquel Bandajevsky observe des lésions irréversibles au niveau du cœur, de l’œil, du système immunitaire et endocrinien, ou d’autres organes.

L’Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest a également en France trouvé que des enfants ayant reçu de la pectine lors de leur séjour en France ont vu leur contamination au césium 137 baisser de 31 % en moyenne contre seulement 15 % chez ceux qui n’en ont pas reçu hors la part naturellement présente dans l’alimentation. ...)
(ON PEUT AUSSI VOIR CE LIEN TRÈS INTÉRESSANT SUR LE SUJET :
- "Pourquoi la pectine de pomme ?")

Enfin bref...
Je suis pas à la retraite moi, - ni même en vacance - et j'ai donc encore beaucoup de travail qui m'attend.


Un dernier lien pour entretenir votre passion de la lecture - :oD -

("Pourquoi le gouvernement fait le choix d’une électricité chère et dangereuse".
Par CORINNE LEPAGE Euro-députée (26/04/2011))

Extrait :
Tchernobyl ne fait que commencer
A l’heure où tous les regards se tournent (ou plutôt devraient se tourner vers Fukushima si la machine à désinformer n’étaient pas en route), les 25 ans de Tchernobyl nous rappellent à la réalité.
Certes, le lobby nucléaire mondial, mené par l’AIEA, a réuni une conférence à Kiev pour se congratuler de la qualité des efforts consentis depuis Tchernobyl en terme de transparence (sic!) et de sécurité (resic!!).

Certes, au cours de cette conférence, l’OMS dont la faiblesse insigne, voire l’inexistence est patente, a admis 10 000 victimes (après avoir défendu durant des années la thèse de 42 morts, puis de 4 000) et demandé des fonds pour faire des études sur les cohortes de liquidateurs qu’elle a ignorées pendant 25 ans, jugeant utile des études sur les effets à long terme de la catastrophe de Tchernobyl.

Mais l’essentiel n’est évidemment pas là, si ce n’est le sentiment pour les auditeurs de la conférence dont j’étais, d’assister à un théâtre d’ombres de personnages hors des réalités, dont la confiance absolue en eux même et en leur technologie n’avait d’égale que leur arrogance et leur mépris du reste de l’Humanité. Cet état d’esprit est d’autant plus abominable voire criminel que « Tchernobyl » ne fait que commencer. (...)

Les conséquences sanitaires actuelles :
Commençons par le drame des populations : pas seulement de celui des familles vivant dans le rayon de 30km qui ont été exilées, qui ont tout perdu et dont beaucoup ont été irradiées en raison de leur éloignement tardif ; mais surtout des populations vivant dans les zones contaminées, soit 10% du territoire de l’Ukraine auquel s’ajoute celui de la Biélorussie et la Russie.

Or, le drame est que non seulement les adultes souffrent de maladies cardiovasculaires qui ont augmenté d’un facteur 4 mais aussi de cancers avec un taux de croissance de 500% dans la région de Gomel (Biélorussie).
Le taux d’incidence augmente avec le temps et les invalides issus de Tchernobyl sont plus nombreux aujourd’hui parmi la population vivant dans les territoires contaminés que parmi les liquidateurs (dont il est vrai beaucoup sont morts).

Mais le plus grave est ce que le Professeur Bandajevsky décrit comme un « génocide lent ».
D’une part, la baisse démographique dans tous les territoires contaminés. Une baisse de natalité de 9,3 pour mille et une hausse de mortalité de 14,2 pour mille a conduit à une baisse démographique de 4,9 pour mille en 1999 pour monter jusqu’à 5,9 en 2002 et 5,2 en 2005. Entre 1990 et 1999, le taux de mortalité a augmenté de 32%. Entre 1994 et 2008, la population de Biélorussie a diminué de 600 000 personnes soit 6% de la population. En Ukraine, la baisse a été encore plus importante: 5 400 000 personnes soit 8% de la population.

Cette baisse démographique s’accompagne d‘une situation alarmante de la santé des enfants.
La morbidité pédiatrique a augmenté dans la région de Gomel de 100% entre 1986 et 1996.
Le nombre de tumeurs chez les enfants a été multiplié par 2 entre 2001 et 2008.
Dans le district d’Ivankov où je me suis rendue pour visiter l’hôpital, sur 5600 enfants (nés entre 1993 et 2011, soit bien après Tchernobyl) seuls 40 n’ont pas le statut de victimes de Tchernobyl.
Le taux de malades ne cesse de progresser en raison en particulier d’une alimentation contaminée en Cesium 137 et en Strontium.
En conséquence, 25 ans après la catastrophe, les conséquences sanitaires continuent non seulement à se manifester mais à croître pour ces enfants !...


- Krolik (11 juillet 2011)
Oh vous savez j'ai quitté l'industrie nucléaire juste après Tchernobyl. j'avais même été envoyé juste après proposer au 1er secrétaire de l'ambassade d'URSS à Paris de les aider. mais le gars n'en avait strictement rien à faire ; la seule question qu'il posait c'était :
- "Pourquoi est-ce que la France s'associé au programme de Guerre des Etoiles de Reagan".
Après j'ai fait du transfert de technologies exotiques et des expertises pour la CEE en URSS défaillante.
Vassily Nesterenko, sa spécialité c'était les réacteurs nucléaires mobiles pour fournir l'énergie nécessaire au démarrage des missiles intercontinentaux sur trains..!!!
Dans le style de celui ci :

Sa qualification en radioprotection... beurf.. Surtout avec sa déclaration en Fécrier 2008 sur les 20 millions de morts en 22 ans sur les trois républiques.. Il y a comme cela des annonces disqualifiantes, et le zéro est une note éliminatoire.
On se demande toujours pouquoi aucun papier publié par Belrad n'est passé dans des revues sérieuses. la science ne progresse pas par les journaux à sensation.

En ce qui concerne la Criirad, j'ai détaillé un exemple, mais j'aurais pu en détailler d'autres du même tabac. De mon temps cinq fautes faisaient un zéro.. note éliminatoire, de bonne pratique. Je l'applique.
S'occuper d'enfants pauvres de Belarus, ça n'a rien à voir avec Tchernobyl, car tout le monde est pauvre dans ce coin de l'Europe et ce n'est pas la dictature de Lukatchenko qui peut améliorer le niveau économique. Donc affubler du mot "tchernobyl" le nom de l'association cela un côté arnaque du Français au grand coeur.

Mais vous devriez être content de cette discussion, car cela anime votre blog, ce qui est bien le but recherché lorsque l'on se monte un blog. @+


- ETB (Cf. http://enfants-tchernobyl-belarus.org/) (12 juillet 2011)
Krolik est amusant. Parfait specimen de ces inquisiteurs au service de la secte atomique, rabâchant leurs arguments banals et médiocres dès qu'ils sentent qu'une information n'est pas à la gloire de leur dieu. 

N'attendons rien de scientifique : tout n'est que faux semblant.
Jamais la moindre référence pertinente à un papier publié dans une revue à comité de lecture.
Bien entendu il fait appel à des "références" de la même eau, j'y reviendrai car celle qu'il a recommandé d'aller consulter à propos de la libération de Youry Bandazhevsky en est une illustration caricaturale.

Ce n'est pas le cas des personnalités qu'il s'essaie à discréditer.
Les professeurs Bandazhevsky et Nesterenko† ont eu leurs travaux fondateurs publiés dans de telles revues.
L'Institut de radioprotection Belrad, fondé en 1990 par ce dernier, avec le concours du Prix Nobel de la Paix Andreï Sakharov, et inventeur du concept de bombe à Hydrogène avec réflecteur en uranium…, et du champion du Monde d'échecs Anatoly Karpov, a effectué à ce jour environ 430 000 mesures de radioactivité corporelle avec des matériels régulièrement vérifiés et certifiés par l'administration biélorusse.
Moitié de ces mesures avant des cures de pectine, la formulation Vitapect2™ optimisée par V. Nesterenko, (ou de placebo pour une minorité), moitié après la cure. Une partie significative des résultats est visible à l'URL et, en navigant sur le site on peut prendre connaissance de bien d'autres résultats.

Les enfants reçus en France par les soins de l'association alsacienne "Les Enfants de Tchernobyl" sont en grande majorité sélectionnés parce que vérifiés contaminés par le Cs137. Qu'il y ait eu des associations suscitées par la secte pour faire venir des enfants de copains et apparatchiki est un fait bien connu, pour donner à croire que Tchernobyl n'avait eu aucune conséquence sur la santé des population. C'est sans doute à celles-là que Krolik fait allusion en dénigrant celle-ci…

Je reviens sur le lien inséré à la fin de son commentaire, la dépêche AFP du 28 avril 2006 signée par Henri Lehn.
On cite les copains, assez influents pour disposer d'une entrée sans restriction, ni vérification, dans un service public d'information financé en partie par le contribuable. Ben voyons, pourquoi se priver ?

Henri Lehn, qui est ce perspicace détracteur d'un homme de science qui vient de passer 7 ans en prison à régime sévère pour avoir démontré que le Cs137 ne se répartissait pas dans l'organisme humain comme la bible de la "radioprotection" officielle l'enseigne à l'appui de son innocuité prétendue ?

Je vous le donne en mille :
Un des responsables du programme de missile atomique Pluton, celui conçu pour atomiser l'Allemagne de l'Est et les confins de la Pologne avec sa portée à la Boris Vian de 120 km !...

Et voilà, la boucle est bouclée : un désastre nucléaire "civil" nié par le susnommé Krolik avec la rescousse d'une autorité intellectuelle de la meilleure tenue, Henri Lehn.
Au moins ce dernier ne s'est-il pas compromis comme son grand prédécesseur en armes atomiques, Andreï Sakharov, avec des gens soucieux de venir en aide aux victimes des retombées de l'explosion et de l'incendie du Bloc 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl !


- Daneel Olivaw (12 juillet 2011)
Ne croyez pas ça "anonyme krolik" ...
Votre discussion m'a certes permis d'apprendre certains trucs (un peu !), et d'ajouter surtout pas mal d'infos complémentaires pour contrer la "perverse propagande nucléophile" (!)...
Mais j'aurais préféré ne pas devoir perdre mon temps à répondre à vos "agressions en règle" contre la Criirad en particulier, et tous les écolos en général !...

Ce n'est pas tant le fait que vous critiquiez certaines méthodes d'untel ou untel le problème d'ailleurs (après tout, si ce que vous décriviez de cette émission télévisée est vrai, il y avait effectivement de quoi critiquer (!))..., mais que vous attaquez systématiquement, sans jamais la moindre nuance, tous ceux qui s'oppose à votre "SACRO-SAINTE" énergie nucléaire, comme si vous étiez effectivement un sbire d'Areva en service commandé !!! (Cela permet peut-être d'arrondir les fins de mois de certains retraités de l'Industrie Nucléaire ? :oD)

Je ne vous ai jamais censuré parce que je suis moi-même le premier à "hurler" quand ça me touche, et donc farouchement opposé à toute forme de censure, .... mais bon, j'avoue que je me serais bien passé de cette "animation", mon blog étant déjà assez animé avec mes propres articles.... (dont je n'ai d'ailleurs plus eu de temps à consacrer depuis, mes heures de loisirs étant déjà assez restreintes !)

Bref...
MERCI à "ETB" d'avoir pris le relais ! :oD
MEILLEURES PENSÉES !!!


- Krolik (12 juillet 2011)
Oh, que ce soit "les enfants de Tchernobyl" ou "espoir à Tchernobyl", ce sont des organisations qui sont animées par des personnes qui ont des coeurs gros comme des maisons.
Le problème n'est pas là. Il y en a qui se sont fait "avoir" localement par manque de connaissance de la société post-soviétique et d'autres qui connaissaient un peu mieux le terrain. 
En ce qui concerne Bandazhevsky, le renvoi que j'ai fait concernait non pas sa libération, mais le fait qu'il s'était engagé avec la Criirad (qui ne connaissait pas du tout le caractère des autochtones) et d'un seul coup, sans prévenir ses partenaires, sans leur demander leur avis il est allé batifoler à Clermont-Ferrand.
Le problème des travaux de bandazhevski c'est qu'ils ne sont pas reproductibles ailleurs, l'IRSN avait espoir qu'une découverte très intéressante avait été faite, mais ce fut la déception. Aux USA aussi des essais de duplication ont été tentés, mais les espoirs ont été déçus. Une technique qui n'est pas duplicable en d'autres lieux par d'autres opérateurs, ça ressemble étrangement à de l'artefact. That's the problem..

Quant à Sakharov, le fait qu'il soit Nobel de la paix ne lui donne pas de compétence particulière en matière de radioprotection. En fait Sakharov, avant qu'il ne soit dissident croyait en l'application intégrale jusqu'à des valeurs infimes de doses efficaces de la "relation linéaire sans seuil" RLSS, et il a milité pour l'arrêt des essais atmosphériques, et il a été écouté localement d'autant que cela rejoignait la préoccupation d'autres scientifiques occidentaux. Il faut dire qu'un nuage de Tchernobyl par mois pendant 100 mois, ça commençait à "cuber" fortement.
C'est en 2002 que l'Académie de Médecine a émis une note mettant en garde contre l'application abusive de la RLSS à des très basses doses.
Et c'est dans cette foulée que Vassily Nesterenko annonçait ses 20 millions de morts en 22 ans. Rien qu'en prenant la radioactivité naturelle il aurait pu arriver à ce résultat, et au résultat que l'humanité ait disparu depuis longtemps.

"La Beauté du Diable" ?
 Oui, c'est bien ce que pensait Günther Schwab !
Maintenant l'énergie nucléaire n'a rien de "sacro-saint", son avantage est de produire de l'énergie en grande quantité "à la demande" et pas au rythme des jours , des nuits ou des saisons. La continuité de la fourniture est au moins aussi importante que le volume fourni.
Le patron de "British Grid" (le RTE britannique) a déclaré en Février dernier : Il faudra que les gens s'habituent à utiliser l'électricité lorsqu'il y en a.. Fermez le ban !
Est-ce que l'on est prêt à subir des coupures de courant aléatoires ?
Il y a des pays où l'on s'y habitue.
Mais c'est à Dakar qu'il y a eu des émeutes récemment pour protester contre la faiblesse de la fourniture et des coupures à rallonge..
Que l'on soit contre le nucléaire, je l'admets, mais ce n'est pas le peine d'aller chercher des pseudos scientifiques du type Criirad pour justifier cette position, ça la dévalorise. Un peu comme si l'on prenait en référence les miracles de Lourdes pour justifier scientifiquement le christianisme. C'est voir le problème par le gros bout de la lorgnette.

Je pense que je vais vous laisser, j'en ai assez écrit pour les "taiseux" qui passent par hasard. Merci de votre hospitalité.
Ah je vous signale Laure Noualhat vend le DVD de son émission sur son blog.. @+


- Daneel Olivaw (13 juillet 2011) 
Ah décidément, la Criirad est devenu pour vous une vraie obsession !
Heureusement que je n'avais basé aucun de mes articles sur leurs travaux... ni d'ailleurs sur ceux de Bandazhevsky et Nesterenko...
:oD

A propos, vous dites "Le problème des travaux de bandazhevski c'est qu'ils ne sont pas reproductibles ailleurs, l'IRSN avait espoir qu'une découverte très intéressante avait été faite, mais ce fut la déception. Aux USA aussi des essais de duplication ont été tentés, mais les espoirs ont été déçus. Une technique qui n'est pas duplicable en d'autres lieux par d'autres opérateurs, ça ressemble étrangement à de l'artefact. That's the problem.."
Qu'est-ce donc précisément qui ne serait pas reproductible ?
Quels essais de duplication auraient été menés ?
Où ? Quand ? Comment ?

(C'est bien beau de discréditer un gêneur en affirmant "on a essayé et on a pas réussi"...
L'Académie de Médecine raconte les mêmes conneries pour l'Homéopathie ; et pourtant, malgré leur déni persistant depuis des décennies, les thérapies homéopathiques guérissent bel et bien (même les jeunes enfants et les animaux absolument pas sensibles à "l'effet placebo" (!!!))... tandis que les thérapies vaccinalistes et allopathiques si chères à cette "Académie de la pseudo-médecine chimique" envoient elles de plus en plus de gens à l'hôpital... ou à la tombe !...)

Bref... Quant à la légende que "sans nucléaire" la France n'aurait plus d'électricité, il n'y a plus guère que les "lobotomisés" d'AREVA et autres malheureuses victimes de la propagande nucléophile pour y croire encore !...

Il est certain que si l'on voulait passer du jour au lendemain à une électricité 100% non nucléaire en France, ce serait impossible :
Mais non pas parce que cette technologie est indispensable pour nous fournir de l'électricité, mais seulement parce que par un choix politico-militaire aberrant et dogmatique depuis plusieurs décennies, la France a mis "tous ses oeufs dans le même panier" (ou "les deux pieds dans le même sabot" (!) :oD)...
Et du coup, ben... on est vraiment dans la merde - radioactive - jusqu'au cou !

J'ai des amis - la famille Baronnet - qui vivent en autonomie énergétique, avec une électricité 100% NON- NUCLÉAIRE !
Et pourtant, ils bénéficient de tous le "confort moderne" : télévision, ordinateur, etc.
Voir justement leur site :


Ah... un récent article qui devrait vous plaire !
(On y parle du laboratoire de la Criirad - qui malgré tout ce que vous pouvez en dire, se montre quand-même bien plus sincère et honnête que les labos "aux ordres" de la mafia nucléophile !!! - :oD)
MEILLEURES PENSÉES !!!



- Espoir a Tchernobyl (14 juillet 2011)
Bonjour à tous et à M. L., alias Krolik.
Etant la Présidente de l'Association "Espoir à Tchernobyl", je remercie Daneel Olivaw d'avoir vérifié nos statuts et souligné le type d'enfants accueillis.

Effectivement, cela répond bien aux commentaires de Krolik disant que cet enfant n'avait pas de relation avec Tchernobyl.

La catastrophe de Tchernobyl ayant eu lieu il y 25 ans, nous avons évolué et depuis plusieurs années, nous aidons aussi des enfants qui ne sont pas directement touchés par la catastrophe de Tchernobyl, comme nous le disons aux familles d'accueil. 
Cependant, leurs parents ont pu être déplacés des zones touchées, le traumatisme psychologique de la population est réel, et même si certains ne présentent pas les pathologies graves d'il y a quelques années, leur santé reste précaire.
Et nous poursuivons l'aide aux enfants directement touchés, comme ceux présentant des cancers de la thyroide.

Cette évolution au fil des années (l'association existe depuis 1990) s'est faite pour répondre aux besoins, privilégiant les enfants les plus nécessiteux, sur le plan médical ou social.
Certaines choses se sont améliorées en Biélorussie, mais la santé et les soins dentaires restent très différents de ceux dispensés en France.
De même pour la nourriture, peu variée, pauvre en vitamines et encore contaminée.

Notre association accueille depuis 20 ans soit des enfants venant de régions contaminées (celle de Gomel surtout), soit des enfants d'orphelinats.
En mars dernier, nous avons accueilli plusieurs enfants soignés pour des cancers de la thyroide,leucémies ou lymphomes, venant de la region de Gomel.
Malgré les critiques, nous savons que le travail effectué est utile et change parfois la vie de ces enfants, que nous revoyons ensuite.

Quelques précisions concernant l'accueil décrit par Krolik :
Dans le dossier médical de Vassili, c'est un retard de croissance qui était noté et non un nanisme, d'après mes archives.
C'était un garçon de 15 ans, dont les parents avaient été déchus de leurs droits et qui vivait dans un orphelinat dans la campagne biélorusse.

Quant à vérifier les familles d'accueil, nous le faisons, même si ce n'est pas visible...
Enfin, depuis plusieurs années, nos familles d'accueil n'ont plus besoin de faire des attestations d'accueil en mairie, notre association bénéficie (après enquête officielle) d'un statut qui l'en dispense.

Et pour conclure :
Au fil des 20 ans d' "Espoir à Tchernobyl", quelques enfants ont été opérés, des greffes de moëlle osseuse ont été possibles, des médecins ont été formés, certains enfants ont bénéficié de soins dentaires, des orphelinats ont été aidés, des locaux mis à neuf et aux normes d'hygiène, des malades ont repris espoir et le goût de vivre, des parents ont été touchés par la solidarité exprimée, bref le monde a été un peu plus beau grâce au temps passé par nos bénévoles.

Voici ce que je voulais dire aujourd'hui.
Et je vous invite à consulter le blog de l'association, tenu à jour par Véronique,

Cordialement.
La Présidente d'Espoir à Tchernobyl.


- Krolik (15 juillet 2011)
Passant par hasard, je lis avec intéret la réponse que la Présidente d'Espoir à Tchernobyl vous a faite, présidente dont le dévouement ne peut être mis en cause.
Je constate que nous sommes d'accord globalement.
Sauf un point qui me semble intéressant :
- comment des enfants de moins de quinze ans, donc nés 10 ans après Tchernobyl sont sensés présenter des cancers de la thyroïde du fait de l'iode 131 dont il n'y avait plus de trace 2 mois après l'accident.
Il doit y avoir deux ou trois ans, j'avais relevé que cette association avait fait arriver du côté du Mans une dizaine d'enfants dont il était dit qu'ils avaient un cancer de la thyroïde. Information lue dans Ouest-France. Il était donné le nom du responsable local de la venue de cette cohorte. J'ai pris l'annuaire, j'ai trouvé le numéro de téléphone de la personne que j'ai appelée. Et je lui ai demandé si ces enfants prenaient beaucoup de médicaments.
La réponse a été : "Oh non ils ne prennent rien."
la question qui vient ensuite est de savoir comment l'on peut vivre sans thyroïde sans prendre quotidiennement du lévothyrox ??
Que les enfants soient contents de leurs vacances en France, aucun doute. Que les parents soient contents, très certainement. Mais de là à aller coller une étiquette tchernobyl sur ces gosses.. je trouve que cela vire à la manipulation. Que l'on veuille faire plaisir à des gosses déshérités, en difficulté, je le comprends, mais le monde en est rempli, et à notre porte. Il n'est pas impossible que j'en redemande un pour des vacances, histoire de me remettre à l'oreille des phonèmes slaves. Quant à Vassily, j'avais réalisé une vidéo de son séjour et il est reparti avec un DVD en souvenir plus pas mal de choses dans sa valise.
Au passage vous avez eu la première lettre de mon nom. Maintenant c'est trop facile..
La présidente tient de bonnes archives malgré l'incendie du bureau, mais comme il a été dit plus haut, c'est une association "sérieuse". @+


 
- Daneel Olivaw (16 juillet 2011)
D'autres articles qui devraient vous plaire cher "anonyme L. krolik", retraité apparemment nostalgique de l'industrie nucléaire ! :oD
Bref, comme je le disais déjà le 10 juillet dernier :
Je ne sais pas si vous avez réellement remis la Criirad à son "niveau réel de compétence", mais le vôtre de toute évidence est excessivement nul (en tout cas : TRÈS NÉGATIF !!!)...
Allez, vous avez bien mérité quand-même vos appointements par AREVA, ne serait-ce que pour tous vos efforts à démolir ceux qui osent critiquer sa désinformation si bien organisée ! :oD


- Krolik (16 juillet 2011)
@Mr Olivaw,
Vous dîtes que mes arguments sont nuls, mais personne n'est venu contre carrer mes commentaires sur la Criirad, à part un grand brâme antinuc formel sans explication.
Qui ne dit rien consent est-il dit.
Donc je note votre accord sur mon point de vue. Vous parlez de désinformation organisée de la part d'AREVA, alors j'aimerais que vous me citiez une émission de télé à la gloire d'AREVA, alors que les émissions antinucs sur FR2-FR3-ARTE abondent. Idem dans les journaux qui donnent des pages complètes à des talibans du style Lhomme. @+


- Daneel Olivaw (16 juillet 2011)
Vous démontrez bien là "cher monsieur nostalgique retraité du nucléaire" - et certainement encore à la solde d'AREVA ou thuriféraires (!) - votre total DÉNI DE RÉALITÉ en faveur de votre RELIGION NUCLÉOPHILE...

Hyper-criticisme révisionniste contre tout ce qui ressemble de près ou de loin à un opposant à la folie nucléocrate... Mais laxisme exacerbé doublé d'aveuglement chronique pour tous les délires et comportements absolument abjectes et anti-démocratiques de votre si cher lobby nucléaire... qui dépense chaque année en propagande mensongère sur la télévision publique des dizaines de millions d'euro !!!

Comme je le disais déjà sur cette page :
«... EDF qui se paye une campagne à 10 MILLIONS D’EUROS (Plus que son budget annuel de recherche et développement dans les renouvelables !)... pour “témoigner” (?) de son engagement en faveur des énergies “vertes” !...
Tandis qu’AREVA abuse de slogans “propres”)... »

Et là, sur la page "Pour une France rayonnante" :
«... Dans ce "vieil article" de 2006, on peut notamment lire ces données édifiantes qui prennent une nouvelle dimension avec l'actualité récente de 2011 : « Le contexte est le suivant : la recherche nucléaire sera financée à hauteur de 2,7 milliards d’euros entre 2007 et 2013 dans le cadre du FP7 ; auxquels s’ajouteront les 4 milliards d’euros déjà prévus entre 2007 et 2011 par le programme Euratom – soit environ deux tiers des crédits consacrés à l’énergie au cours des prochaines années.
Aucun budget spécifique n’est attribué aux énergies renouvelables.... »

Et après, sur nos divers sites, blogs et forums, on voit ces "pervers nucléophiles" railler les écolos et les éreinter de leurs médisances sournoises, sous le prétexte que l'on ne peut se passer de nucléaire car les énergies renouvelables "n'existent pas" (!)...

On aurait donné aux chercheurs "non-nucléaire" autant de pognon que l'on en a donné à ceux qui ont signé un "PACTE FAUSTIEN" avec Areva, Edf et compagnie... notre "Douce France" aurait vraiment mérité ce si bel hommage de Charles Trenet !... »

Enfin bref...
Voir notamment :





Et bien d'autres encore...


 
A propos de votre fameux reportage de la Criirad que vous aimez tant dénoncer (un beau nonos à ronger pour les "pitbulls nucléophiles" :oD), je vous ai déjà donné mon avis précédemment...
Et en ce qui concerne la Criirad, voilà la réponse que m'avait envoyé Roland Desbordes : « Oui on "connait" ce Krolik. Il intervient dans plein de forums. Ce doit etre un ancien du nucléaire il a de bonnes infos ...qu'il arrange bien-sûr selon ses opinions ; il n'est donc pas facile à contrer. 
Je n'ai pas envie de passer du temps à lui répondre surtout par personne interposée.
S'il a des critiques à formuler sur la Criirad pourquoi n'écrit il pas à la Criirad (ce qu'il n'a jamais fait à mon avis ... en tous cas pas sous le pseudo de Krolik) avec des questions précises et pas des allusions comme il peut le faire à une tierce personne qui n'a pas les éléments pour répondre... »


- Krolik (16 juillet 2011)
Desbordes a la mémoire courte, j'ai posé la question directement dans le cadre d'un article envoyé par Criirad sur Agoravox (en l'occurence ce devait être Corinne Castanier qui tenait la plume) et là pas de réponse , le trou noir..
Mais avec de bonnes infos c'est difficile à contrer..
Mais je vais arrêter là car les attaques personnelles sont en principe exclues de blogs où l'on s'intéresse aux faits et aux idées. Mais de soutenir que je suis payé par AREVA et de le répéter, c'est lassant. D'autant que je n'ai jamais travaillé pour AREVA, mais majoritairement il y a bien longtemps pour l'Union Européenne.
A ce propos je vous signale que les fonds communautaires affectés au nucléaire, le sont pour ITER et pas pour les réacteurs à fission. Il semble que certains écolos aiment bien cette idée d'énergie infinie comme le Soleil.. Sauf que le Soleil c'est propre parce que c'est loin.
Mais si vous avez la copie d'un bordereau de virement sur mon compte bancaire, je suis preneur..
Mais sortir de telles âneries, essayer de décrédibiliser l'adversaire avec des peaux de banane de ce niveau.. c'est que l'on n'a plus d'argument à se mettre sous la dent. Ce n'est pas en multipliant les liens vers des brûlots antinucs que l'on donne de la crédibilité. Une réflexion simple mais puissante est largement suffisante.
En ce qui concerne les pub EDF ou AREVA, elles m'indiffèrent car pendant les pubs en général j'en profite pour aller pisser. Ce qui est important ce sont les émissions de 55 à 90 minutes. Et là sur FR2-FR3-Arte, ils ne font pas de l'information, ils font seulement de l'antinuc à loisir. Bye. @+

(NOTE DE DANEEL : "Krolik" profite peut-être des pub d'AREVA pour aller pisser (!)... mais franchement, si ce genre de publicité tapageuse n'avait pas d'autre effet que celui-là, on pourrait vraiment se demander pourquoi nos si chères industries du Nucléaire (que ce soit "EDF", "AREVA" ou n'importe quelle autre...), s'obstinent ainsi d'année en année à dépenser pour elles des dizaines de millions d'euros ???)


(A propos, voilà ce que me répondait Roland Desbordes le 30 juillet.
Franchement, contrairement à d'autres (!), il est loin, lui, d'avoir "la mémoire courte" :
« Par principe ni la Criirad , ni moi, ne souhaitons participer à des blogs ! (...)
C'est le format du blog qui ne nous va pas à la Criirad ; que ce soit un lieu d'échange entre internautes... très bien. Mais la Criirad n'a rien à y faire, elle n'a pas besoin de ces canaux pour faire connaitre ses informations. 
Elle n'a en plus pas le temps à consacrer à ce genre d'exercice de coups de gueules, de défouloir pour quelques excités... (heureusement pas le cas de tous mais quand même le cas de pas mal d'intervenants !)
Si je vous ai écrit ce mail c'était par pure sympathie. Si Henri Lehn - alias Krolik - a des choses à dire à la Criirad il n'a qu'à le faire en direct... et curieusement il ne l'a jamais fait ... vous ne trouvez pas cela curieux ??? (...)
Ce commentaire de Krolik daté du 16 juillet illustre exactement le pourquoi on ne souhaite pas intervenir dans ce genre de pseudo débat :
Avez vous posé la question à "Krolik" : quel article la Criirad a envoyé à Agoravox ?...
Vous auriez découvert que la Criirad n'a jamais envoyé d'article à Agoravox !
Et donc que tout cela n'est que mensonge !!!
Alors trou noir ? Pour qui ?... »)



- Daneel Olivaw (16 juillet 2011)
Bah... si vous dépensez tant d'énergie et de temps "bénévolement" pour AREVA, vous êtes vraiment pas aussi malin que je le croyais !!! ;o)
(Un aussi bon petit soldat nucléophile que vous mériterait quand-même bien un dédommagement pour tout son travail de démolition des "écolos anti-nucléaire" ! :oD)

Vos propos - à la limite de la médisance calomnieuse (!) - ne peuvent convaincre de toute façon que les déjà convaincus comme vous que le nucléaire est l'avenir de l'humanité et que Tchernobyl et Fukushima ne sont que des incidents mineures qui n'ont jamais fait de mal à personne !!! ...

(Y-en a encore qui croient sincèrement aujourd'hui que Mickaël Jackson n'est pas mort, où que les américains ne sont jamais allés sur la lune...
Pareillement, y en a qui s'obstinent à croire tout aussi sincèrement que le nucléaire est beau, sain et sans danger...
La raison ne peut rien contre la croyance aveugle !!!)

Bref...
Un récent article pour conclure votre si stérile polémique :

Extrait :
Dans son dernier ouvrage, La vérité sur le nucléaire. Le choix interdit", la députée européenne met en avant toutes les dérogations au droit commun dont a pu bénéficier l’industrie nucléaire pour se développer dans le monde entier.
Ce qu’elle révèle dans son ouvrage, c’est la fragilité financière sur laquelle repose le nucléaire français :
Areva vit sous perfusion d’EDF qui lui donne ses déchets à retraiter alors que tous les autres exploitants européens ont cessé de le faire [...] Il n’y a plus aucun intérêt au retraitement surtout après la mise en évidence de la dangerosité du combustible MOX“. 

Après l’Allemagne, la Suisse et l’Italie qui ont pris la décision de sortir du nucléaire, l’Autriche ne se fournira plus en électricité d’origine nucléaire dès 2015 ! Après la région Nord-Pas de Calais, la région Pays de Loire s’est prononcée le 1er juillet pour une sortie du nucléaire.
La région Aquitaine s’est opposée à la prolongation de la centrale du Blayais et s’est prononcée également sur un scénario de sortie du nucléaire en 25 ans. 
Alors que le gouvernement français avait réaffirmé récemment son soutien inconditionnel à la filière électro-nucléaire française, Eric Besson a fait un virage à 180° en nous proposant une sortie du nucléaire d’ici 2040-2050. La France est aujourd’hui dans une impasse.
 Et, dans ce débat, Corinne Lepage est un atout de poids pour aider à comprendre l’imposture technique, économique et financière que représente aujourd’hui l’industrie nucléaire française. ...
Reste, en souffrance, l’épineuse question du retraitement des déchets, face à laquelle nous sommes dans l’impasse totale depuis plus de 50 ans de nucléaire civil.


- Krolik (17 juillet 2011)
Je ne tiens pas à démolir qui que ce soit. je tiens simplement à la vérité scientifique.
La Criirad raconte n'importe quoi, Wladimir Tchertkoff avec ses photos d'enfants veut faire croire à des effets mutagènes qui n'existent pas, le tout en utilisant des moyens de communication mis au point par Leni Riefenstahl dans les années 30, simplement le choc des images pour anesthésier l'esprit critique et convertir le spectateur. C'est dans la veine d'un journaliste qui parle d'une voie douce à l'oreille des grenouilles qui se prend lui-même à sa technique et pense qu'il est un politique capable de décider en toutes choses..
Les antinucléaires répètent à loisir les mêmes clameurs, c'est du ânonnement à la Haré Krishna.
Répéter, répéter sans cesse comme si les Français n'étaient pas aptes à comprendre.
Il n'a jamais été dit que l'énergie nucléaire était la panacée, il n'a jamais été dit qu'elle n'était pas dangereuse. C'est une affaire de compromis.
Comme par exemple ici un tableau donnant le nombre de morts par térawatt heure suivant les types d'énergie : gaz, pétrole, charbon, lignite, tourbe, nucléaire, éolien...
http://i37.servimg.com/u/f37/12/17/43/12/morts_10.jpg graphique issu d'une étude suédoise publiée en février dernier.
mais la technique de rabaisser l'opposant ezst pauvre : "le petit soldat"... tout est dans le signifié, et surtout ne pas aller chercher les signifiants.
Vous ai-je attaqué personnellement ? @+


- Daneel Olivaw (18 juillet 2011)
Il est vrai que, ici du moins (!?), vous ne m'avez pas attaqué personnellement (vous n'auriez alors jamais été publié ! :oD)... mais vous avez cependant "agressé" par vos insinuations sournoises et malveillantes un bon nombre de personnes, qui elles se dévouent tant bien que mal pour une bonne cause...
Contrairement à vous qui ne savez apparemment ne passer votre temps qu'à dénigrer les écologistes qui ont le courage de dénoncer les manipulations et mensonges de votre si chère industrie nucléaire !!!

La "vérité scientifique" ?
Quelle bonne blague, les nucléophiles la piétinent et la méprisent depuis des décennies !
Et ce n'est pas parce que sur les milliers de travaux de la Criirad vous avez réussi à trouver un os à ronger (avec cette émission télévisée sur laquelle vous "psychotez grave" (!)) que vous avez réussi à décridibiliser quoique ce soit...
C'est vous au contraire qui n'êtes absolument plus crédible à tenter comme vous le faites de minimiser les drames humains liés au nucléaire, notamment par vos si affligeantes négations de la toxicité de la radioactivité et des conséquences de ces si terribles accidents atomiques que furent Tchernobyl et Fukushima !!!

Cela dit, excusez moi de vous avoir rabaissé mon cher "opposant" en vous traitant si légèrement de "petit soldat"...
Vous êtes en vérité un GRAND soldat, un magnifique, un sublime guerrier au service du nucléaire...
Et AREVA devrait vraiment être fier de vous, et vous récompenser de tout votre si méritoire travail en faveur de "la vérité scientifique nucléophile" !!!
(Je fais rarement de tels compliments cher "krolik", vous devriez vraiment vous estimer privilégié :oD)


Tiens... je viens justement de recevoir ce matin ce message de mon ami "Delphinus" :
« Pour ceux qui croyent encore que nos responsables politiques, scientifiques officiels, medecins lobotomisés, journalistes vendus, sont des gens bien et les autres des comploteurs ridicules, lisez les quelques lignes ci-dessous et réfléchissez enfin !!!...
Sous le titre : "Fukushima 2012 la contamination radioactive de la chaîne alimentaire planétaire", Dominique Guillet a publié sur le site de Kokopelli un article qui résume admirablement la situation nucléaire actuelle.
Je pense que tout le monde devrait lire ce condensé qui ne pratique pas la langue de bois ambiante. En voici quelques extraits, mais il suffit d'aller sur le blog de l'Association (1) pour découvrir comment tous les sols de la planète seront inexorablement contaminés par l'irradiation quotidienne et permanente des réacteurs de Fukushima. Il en sera de même pour les océans et les nappes phréatiques.

 
- Sylvie SIMON (17 juillet 2011)
.... Aujourd'hui, cinq mois après le tsunami du 11 mars 2011, la situation des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi se dégrade inexorablement. Le 28 avril, TEPCO annonçait que la radioactivité ambiante correspond à quasiment 10 millions de fois la dose radioactive artificielle admissible en France.
TEPCO, réputé pour ses mensonges outranciers depuis le début de la crise, commence à préparer le monde entier à l'éventualité, plus que probable, de son incapacité à contrôler cette catastrophe nucléaire en 9 mois, ainsi que son carnet de route le stipulait. Certains réacteurs sont en fusion totale (depuis le premier jour), les fuites sont permanentes, les risques d'explosion sont plus que plausibles.
Alors que les émissions d'isotopes de césium 137, de strontium 90, d'iode 131, de plutonium 239... contaminent en permanence l'atmosphère et l'océan, la presse Occidentale, aux ordres de la mafia globaliste, qualifie la situation de stable, ou d'ailleurs ne la qualifie plutôt pas, afin de ne pas paniquer les foules et surtout de ne pas courroucer le gang nucléaire.

La situation est effectivement stable : la pollution radioactive de Fukushima pourrait durer de longues années à moins que de nouvelles explosions catastrophiques lui confèrent une tournure beaucoup plus abrupte. Le nord du Japon aurait déjà dû être évacué. À quand l'évacuation de Tokyo et de la totalité du Japon ?

Aux USA, le plutonium 238 et le plutonium 239 sont apparus à partir du 18 mars : en Californie et à Hawaï, ils furent respectivement 43 fois et 11 fois plus élevés que le niveau maximal répertorié durant les 20 dernières années. En mars, l'eau de boisson de San Francisco contenait 181 fois la dose admissible d'iode 131. Le 4 avril, l'eau de pluie de Boise dans l'Idaho contenait 80 fois la dose admissible d'iode 131 ainsi que du césium 137. Au début avril, le taux de césium 137 dans les sols, près de Reno dans le Nevada, était 30 fois supérieur à la dose admissible. Également en avril, on a retrouvé dans de très nombreuses régions des USA, du césium 134, du strontium 89, du strontium 90 et même de l'américium et du curium. ...

Tous ces isotopes radioactifs se sont également déposés en Europe et si on ne les trouve pas, c'est qu'on ne les cherche pas ! (...)

On sait pertinemment, depuis les années 70, que la filière nucléaire n'est pas rentable : elle consomme plus d'énergie qu'elle n'en produit et la facture n'inclut évidemment pas les centaines de milliards de dollars, ou d'euros, liés à la gestion des accidents et des pathologies permanentes qu'elle génère.

La finalité primordiale des centrales nucléaires, dans le monde entier, est de produire du plutonium et de l'uranium appauvri à des fins de destruction humaine. (...)

Toutes les centrales nucléaires émettent en permanence de la radioactivité...
En termes techniques : elles fuient !

De nombreuses études le prouvent.
Il n'est que d'étudier la carte des régions où le cancer du sein et le diabète prévalent aux USA : ces régions se situent toutes dans un rayon de 150 Km autour d'une centrale nucléaire.
Une telle étude comparative serait impossible en France pour la bonne raison qu'il n'existe pas de région qui ne soit pas sous les fuites (et donc sous la déflagration-détonation potentielle) d'une centrale nucléaire !

La France est le pays le plus nucléarisé au monde grâce à une entente parfaite entre tous les gouvernements qui se sont succédés (de toutes couleurs politiques confondues) depuis 1956 et le gang nucléaire (EDF, Cogema/Areva, CEA). ... »

 (1) A VOIR :

Un autre site également très instructif (et évidemment à l'opposé des "informations" de l'industrie nucléophile :oD) :

 

- Krolik (19 juillet 2011)
"De façon sournoise et malveillante" ??
Faire un commentaire d'une émission de télé en exposant des raisons simples de manquement aux règles élémentaires de :
- radioprotection
- de législation sur les transports de déchets nucléaires;
- de stockage de matières nucléaires.
- réglement européens sur ces stockages.
Le tout pour manipuler l'opinion à une heure de grande écoute sur une chaîne de télé qui se voudrait un peu "sérieuse".
L'incurie est-elle sournoise ou malveillante ?

Vous avez des raccourcis trop simplistes en voulant m'associer à l'activité d'AREVA.
Je vous signale qu'en 1997 j'ai produit un rapport préconisant le rapprochement du Minatom (actuellement Rosatom) avec Siemens pour un développement intégrant un peu plus les Russes à l'activité de l'Europe. Framatome et Cogema m'en ont voulu (et ils ont de la mémoire..). Il y a eu l'accord entre Siemens et AREVA qui excluait toute coopération avec Rosatom, et finalement mon rapport est ressorti des limbes, Siemens est sorti de l'accord AREVA pour potentiellement se rapprocher de Rosatom. Et Areva se souvient encore mieux de moi.
Et dans ces conditions je ferais la promotion des activités d'AREVA !!!

Je vois que le vendeur de petites graines, kokopelli doit avoir un diplôme en radioprotection pour être aussi actif dans le nucléaire.
L'émission que j'accroche sur la Criirad, et bien ce n'est pas la seule, puisque vous insistez on peut aller voir d'autres choses. Exemples :
- Sur une plage de Camargue, au lieu dit le phare de l'espiguette, la Crirad repère une activité nucléaire élevée. Aussitôt le doute est mis sur des rejets potentiels du centre de marcoule, qui pourraient venir se concentrer à cet endroit.. Et la Criirad sème l'alerte..
Sauf qu'en 1953, un géologue avait déjà détecté cette anomalie due à une concentration de monazite, minerai mixte d'uranium et de thorium; monazite que l'on trouve en de nombreux endroits dans le monde, y compris à Guarapari au Brésil. Et en 1953, ce géologue avait placé un "compte-rendu" à l'Académie des Sciences.. Et en 1953 le premier coup de pioche pour Marcoule n'avait pas été donné.
Et la Criirad est retournée à la case départ sans toucher 20 000. Mais cela est du au fait que ce ne sont pas des scientifiques, simplement des zozos, et il ne font jamais d'enquête documentaire préalable. Mais si vous continuez à soutenir la Criirad, je peux vous en sortir un tas d'autres cas. Un des derniers en date sur Fukushima, ils se sont faits "moucher" sévèrement par l'IRSN au sujet des mesures qui auraient été cachées. Et pourtant l'IRSN les a "à la bonne", et fait tout pour ne pas les maltraiter trop fort, mais ils avaient dépassé les bornes. Vous pouvez vérifier sur le site de l'IRSN.
Mais à votre disposition pour sortir d'autres cas sur la Criirad...

Je voudrais maintenant revenir un peu sur une attitude favorite qui consiste à dire :
- l'activité nucléaire de tel ou tel isotope a été multiplié par x-milliers de fois par rapport à la norme ou par rapport à l'activité naturelle.
Dans la mesure où la "norme" habituellement retenue où l'activité habituellement mesurée ont été très faible, voisine de zéro, des milliers de fois "zéro" ça ne fait toujours pas grand'chose. la division par "zéro" est refusée par les ordinateurs, mais très bien acceptée par les antinucléaires.
Donc pour que l'information soit significative il faut avoir les débits de dose mesurés et pas les augmentations relatives des activités. Chaque fois que l'on donne seulement la valeur relative de l'activité on peut être sûr qu'il y a une manipulation antinucléaire sous-jacente.

Mais si vous voulez vous faire peur à pas cher, je vais vous donner le moyen de faire chez vous une augmentation de plusieurs centaines de milliers de fois la teneur en 239Pu de l'air.
Les rayons cosmiques à très haute énergie arrivent sur terre, certains rencontrent de l'uranium naturel, et cela fait transmuter l'uranium en plutonium. Ce qui fait que sur le territoire français continental il y a environ 9 tonnes de 239Pu répartis sur un mètre d'épaisseur. Ce qui fait aussi qu'il y a une quinzaine de becquerels de plutonium dans le moindre pot de fleurs sur votre fenêtre.
Par ailleurs il y a environ 1Bq de 239Pu / km3 dans l'air. Plutonium présent du fait des retombées toujours baladeuses des essais atmosphériques.
Donc vous prenez la terre d'un pot de fleur, soit environ 1kg, soit une quinzaine de Bq. Vous séchez bien cette terre, vous l'émiettez finement, et vous arrivez a mettre en suspension la poussière obtenue sur environ un volume de 50m3.
Vous passez ainsi localement d'une contamination de 1Bq/km3 à 15Bq/50m3.
Faites le petit ratio, vous verrez l'augmentation relative volumique d'activité du 239Pu est impressionnante...

Du coup je suis allé me renseigner sur Kokopelli. Ils me semblent aussi respectable que la Criirad :


- Daneel Olivaw (20 juillet 2011)
Comment voulez-vous cher "anonyme krolik" que je sache que vous auriez pondu "un rapport en 1997" ?
(Vous l'aviez aussi signé sous votre pseudo ? :oD)

Reconnaissez quand-même que malgré mon "antinucléarisme convaincu", je vous ai tout de même offert là une magnifique tribune libre où vous avez pu vous éclater. (Pas moins de 25 commentaires à votre actif quand-même. Bravo)

Cette page commence d'ailleurs à saturer... je pense qu'il sera judicieux de fermer les commentaires (je songe d'ailleurs tout récupérer - et donc les enlever d'ici, d'autant plus qu'ils ne concernent même pas cet article - pour en faire un nouvel article... Peut-être sous le nom "Les polémiques de krolik" ;o) (Whaou, la consécration cher ami ! :oD))
N'auriez-vous donc pas un forum à vous ? Un site ? Un blog ?
(C'est extrêmement facile de faire un blog... Vous pourriez ainsi dire tout ce que vous voulez avec même images et documents photos.
Je vous promet même d'en faire la promo ! :oD)

Je regrette cependant que vous soyez le seul à vous exprimer... si je n'étais pas là pour "meubler un peu" et entretenir la conversation, vous n'auriez fait qu'un monologue extrêmement ennuyeux... (N'est-ce pas ? :oD)

Alors, après la CRIIRAD et les asso pour Tchernobyl, vous vous en prenez maintenant à KOKOPELLI...
A quand aussi vos attaques contre GREENPEACE, et WWF, et FNH, et tous les écologistes de la planète ?

Le site que vous mentionnez d'ailleurs est dans cet mouvance "anti-écolo primaire"... très mauvaise référence qui n'intéresse évidemment que d'autres anti-écolos !
(A propos, ma prétendue "accusation" de votre solidarité avec AREVA est d'une simplicité transcendante : je m'en fous totalement de savoir si vous avez ou non commis un rapport critiquant ou félicitant l'entreprise AREVA ou COGEMA ou FRAMATOME ou ROSATOM ou TEPCO ou je ne sais qui encore.
"AREVA" est en fait le symbole français de l'industrie nucléaire... Et comme il est évident que vous êtes vous-même un grand défenseur de cette industrie... je ne vois pas ce qu'il y aurait de "simpliste" à vous désigner symboliquement comme l'un de ses dignes représentants !!!
(De toute façon, vous ne vous exprimez que dans l'anonymat ... pourquoi devrais-je respecter votre véritable identité que j'ignore d'ailleurs totalement ???)

Enfin bref...
FERMETURE DES COMMENTAIRES
(Ouvrez donc un blog sous votre véritable identité cher krolik - je transmettrais l'info, promis - et vous pourrez ainsi à loisirs débiner tous ceux qui osent critiquer votre si chère industrie nucléaire ! :oD)


 ÉPILOGUE :
"L'énergie nucléaire est par nature antidémocratique.
Celui qui tire son énergie d'une centrale nucléaire se fait couper le courant s'il ne paie pas sa facture. Cela ne peut pas arriver à celui dont l'énergie provient de capteurs solaires installés sur sa maison.
L'énergie solaire rend les gens indépendants...."

(Cf. "Enfin l'ère postnucléaire....."




Et en BONUS :oD

BONNES LECTURES !!!

- Krolik (20 juillet 2011)
Cher Monsieur, J'ai été très sensible au fait de pouvoir m'exprimer sur votre blog.
Mais vous savez, AREVA n'est qu'un épi-phénomène du nucléaire dans le monde, même si cette compagnie est bien connue en France. La compétition est vive entre les différentes compagnies, les différents pays, et je n'ai jamais soutenu de position franco-française. Vous pourriez être surpris de ma position sur ITER par exemple. Mais cette page sature, ce sera pour une autre fois

Dans les références que vous me donnez en lecture, je vois qu'il y a "La Supplication", il se trouve que j'ai pour amie la traductrice française de ce texte, Galia Ackerman, et nous avons fait ensemble des émissions de radio et de télé; car galia considère aussi que pour parler de Tchernobyl, il faut connaître le système soviétique. Amitié au-delà du problème de savoir si l'on partage ou non des positions identiques sur les conséquences de Tchernobyl. Vous pouvez toujours le lui demander, puisque vous voulez vérifier aux "sources amies" ce que j'écris.
Mais en l'occurrence vous avez pu constater que la Criirad ne me contredit pas, que je suis globalement d'accord avec la présidente de "Espoir à Tchernobyl".
Ah, si, petite remarque, si l'on reçoit de l'électricité "hydraulique" ou "charbon" et que l'on ne paie pas la facture, on se fait couper la ligne. maintenant avoir des panneaux PV, tout d'abord il faut les payer, et ça cela vaut bien la consommation de plusieurs années d'électricité, donc il faut payer les dits panneaux ce qui n'est pas un petit problème..
Maintenant que fait-on la nuit ? l'hiver avec un ensoleillement très court ? L'hiver avec 10 cm de neige sur les dits panneaux ?


 (DANEEL : Quelle magnifique rhétorique nucléophile !  :oD
Vous devriez aussi demander ça aux milliers - millions ? - de Japonais privés d'électricité parce que leurs réacteurs nucléaires sont en fusion, et que de nombreuses autres centrales sont en "baisse de forme" (!)...
On pourrait aussi poser ces questions :
"Maintenant que fait-on quand une centrale nucléaire "pète les plombs", à cause par exemple de la sécheresse ?
Ou à l'inverse à cause d'inondations ?
Ou à cause d'un "incident mineur" pas si incident que ça ???"  :oD

Mais bon, cela dit, j'ai déjà répondu plus tôt à ce genre "d'argumentation perverse" (!), en mentionnant le site de nos amis Brigitte et Patrick Baronnet : "La Maison Autonome" !
Je pourrais également y ajouter cet autre site, très intéressant lui aussi :
- "J'arrête le nucléaire !"...)

L'énergie libre et gratuite reste à inventer. Le Père Noël ne passe pas tous les jours !

Il n'est pas question pour moi de créer un blog, c'est trop de travail, je préfère m'intéresser ponctuellement à corriger quelques erreurs, à donner quelques informations, ça me suffit amplement. Cordialement. @+




- Daneel Olivaw (26 juillet 2011)
Mince alors...
On pouvait lire notamment dans le message de "ETB" le 12 juillet dernier :
"... Je reviens sur le lien inséré à la fin du commentaire de krolik, la dépêche AFP du 28 avril 2006 signée par Henri Lehn.
On cite les copains, assez influents pour disposer d'une entrée sans restriction, ni vérification, dans un service public d'information financé en partie par le contribuable.
Ben voyons, pourquoi se priver ?
Henri Lehn, qui est ce perspicace détracteur d'un homme de science qui vient de passer 7 ans en prison à régime sévère pour avoir démontré que le Cs137 ne se répartissait pas dans l'organisme humain comme la bible de la "radioprotection" officielle l'enseigne à l'appui de son innocuité prétendue ?
Je vous le donne en mille :
Un des responsables du programme de missile atomique Pluton, celui conçu pour atomiser l'Allemagne de l'Est et les confins de la Pologne...
Et voilà, la boucle est bouclée : un désastre nucléaire "civil" nié par le susnommé Krolik avec la rescousse d'une autorité intellectuelle de la meilleure tenue, Henri Lehn...."

Et voilà-t-y pas que je viens d'apprendre ce jour que le fameux "anonyme krolik" n'est autre que ce fameux "Henri Lehn" !
(Se citer soi-même, finalement, c'est pas tenter de faire croire que l'on est plus nombreux à aimer le nucléaire ?
:oD)

Eh oui, super le pedigree de HL :
"Henri LEHN, Ingénieur diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers, a collaboré directement au développement de l'arme nucléaire Pluton !..."


BEURK !!!! (*)
Un acteur de ces armes de tueries et destructions massives, qui comptent vraiment parmi les inventions les plus ignobles de l'Humanité !!!
Et là son site : http://perso.wanadoo.fr/krolik...
Eh oui... Là où notre "constructeur de missiles nucléaires" a bien dû se marrer, c'est quand, le 3 juillet, j'écrivais en toute innocence :
"... J'ai juste trouvé ça sur Google, mais je ne pense pas qu'il s'agisse de vous : http://krolik.pagesperso-orange.fr/ ..."

(EVIDEMMENT, ON PEUT CONSTATER QU'IL S'EST BIEN GARDÉ LÀ DE ME DÉMENTIR !!!)


 
Et une fois qu'on sait qui se cache derrière ce pseudo...
On trouve soudainement plein d'autres infos !
Comme celle-ci par exemple :
"Maintenant lorsque vous serez en Ukraine, pouvez-vous aller saluer de ma part le Recteur de l'Université de Donetsk qui doit toujours être Vladimir Chevchenko, et qui a du me bombarder quelque chose comme Docteur Honoris Causa de l'Université de Donetsk..."


Et là aussi, édifiant :

Ou là, passionnantes polémiques : 
Et encore là :


 Ici, une "interview décoiffante" de notre Krolik... ou l'on peut lire notamment à propos d'ITER , projet à plus de 16 milliards d'euros dont les nucléophiles aujourd'hui veulent nous faire croire que c'est l'avenir du nucléaire :
"ITER est un instrument de recherche fondamentale non destiné à produire de l’énergie.
Son successeur... peut-être !"

(Et même un site sur les extra-terrestres où je ne m'attendais vraiment pas à le trouver :
http://membres.multimania.fr/arcmap/ummo/)

Et aussi là, où notre cher "Krolik" avait déjà bien sévi...
Et s'était aussi fait brillamment rembarrer plus d'une fois :

(Un tout petit extrait de ce que l'on peut lire dans les commentaires :
"Sinon le gars il est marrant : Pour preuve la radioactivité c’est bon pour la santé en cure thermale !
Je vous jure il le dit dans la vidéo. Grandiose !"...)


(*) (Désolé M. Henri Lehn pour cette expression de dégoût... c'était du spontané.
J'ai vraiment eu un "haut le coeur" quand j'ai appris que j'avais discuté pendant près d'un mois avec l'un des responsables de ces immondes armes nucléaires destinées à détruire et massacrer.
Je ne doute pas que vous aurez de poignantes justifications à apporter en commentaires...
Mais en attendant, la nouvelle est tout même assez terrible, et profondément décevante.
(Je comprends mieux pourquoi vous préférez être discret sur votre véritable identité quand vous allez sur les divers forums du net vous moquer des écolos et tenter de les ridiculiser si impitoyablement !)

Bon, cela étant dit, j'ai bien aimé notamment votre page d'intro "http://krolik.pagesperso-orange.fr/A.html" :
"Krolik = l'innocence du lapin... QUI A TOUT À APPRENDRE"
(Malgré comme vous le dites vous-même, votre "complète immodestie" !!!
(On est au moins deux dans ce cas alors !  :oD))

Je n'ai pas d'acrimonie particulière envers vous cher Monsieur... et si vous voulez encore déposer des commentaires, ils seront également publiés...
Votre compétence est certaine et indéniable... mais plutôt que de vous comporter comme ce "scientifique complètement immodeste" illustré au début de cette page :
Votre rôle serait bien meilleur - et bien plus noble - si vous choisissiez plutôt d'aider les autres scientifiques de la Criirad - par exemple (!) ;o) - à ne pas commettre de bourdes, et à mieux faire passer leur juste et méritoire travail d'information pour dénoncer justement la gigantesque désinformation de nos gouvernements nucléophiles !...)




 "Missiles nucléaires" avez-vous dit ?
Allez, un p'tit BONUS :
"Regardons autour de nous : tous les pays qui ferment leurs centrales ou les mettent sur la touche — Italie comprise — n’ont pas de programme nucléaire militaire.
Bref, derrière les 58 réacteurs de l’Hexagone, capables de fournir de l’électricité à tout va, se pointe fièrement une puissance nucléaire militaire. Avec notre infrastructure qui marie le civil et le militaire quand ça l’arrange, on ne va tout de même pas se laisser impressionner par des civils qui voudraient changer la donne.

Avis aux populations :
Les enjeux ne sont pas é-ner-gé-ti-ques.
Arrêtons d’expliquer aux gens que les énergies renouvelables sont plus rentables.
Paris s’en fout...

Certains de nos compatriotes vantent-ils les atouts du nucléaire pour réduire le CO2 ? Soit.
Outre-Rhin, on valorise les énergies qui évitent le recours à des liquidateurs, qui nous épargnent l’anticipation subtile d’un accident majeur. Bref, des énergies pacifiques.
Mais il faut croire que la paix n’a pas les mêmes résonances ici et là...


Coup de tonnerre dans le ciel européen :
l’Allemagne en rajoute dans le principe de précaution et décroche du nucléaire.
Les Allemands se libèrent pour une raison majeure :
Ils ne sont pas plombés par la bombe, contrairement à la France !!!

Explications :
http://www.charliehebdo.fr/ecolo-actualites

 


On pouvait d'ailleurs déjà lire cet extrait des plus édifiants dans un vieux dossier du réseau "Sortir du nucléaire", en novembre 2009 :
LE DOUBLE JEU DU NUCLÉAIRE
(Comment l'énergie nucléaire favorise la prolifération de l'arme atomique)


« J'ai toujours veillé à ce que le nucléaire civil et le nucléaire militaire aillent de pair...
Ce serait la mort du deuxième
Si le premier disparaissait ! »
(Général Charles Ailleret, l'un des "pères" de la bombe atomique française)


« Dès 1945, le général de Gaulle crée le commissariat à l'énergie atomique (CEA). Cet organisme au statut d'exception chapeaute l'ensemble de la filière nucléaire, imbriquant industrie et défense nationale. Les trois réacteurs de la filière "graphite-gaz" construits à Marcoule dans les années 1950, sont présentés comme des prototypes pour la production d'électricité. En réalité, ils fabriquent prioritairement du plutonium pour la bombe !
Le gouvernement n'annonce qu'en 1958 l'existence d'un programme militaire, et le premier tir atomique français a lieu en 1960... Depuis, la France reste le parfait exemple de la synergie entre nucléaires civil et militaire, maîtrisant toutes les étapes des deux filières ! (...)
Depuis les années 1960, la France a favorisé l'émergence de programmes militaires en collaborant avec Israël, l'Afrique du Sud, le Pakistan, l'Irak et l'Iran... Une politique amplifiée depuis l'élection de Nicolas Sarkosy :
Depuis 2007, la France a signé de nouveaux accords de "coopération nucléaire" en Libye, Algérie, Tunisie, Maroc, Chine, Inde, Italie, Slovaquie, Pakistan et Brésil. Et tente de convaincre l'Égypte, le Qatar, les Émirats arabes unis et l'Arabie saoudite !... »


"La France est prête à aider tout pays qui veut se doter de l'énergie nucléaire" déclarait ainsi "Sarko-Vador" lors de la conférence sur les changements climatiques de septembre 2007 !...


Et encore dans le même dossier, ces anecdotes non moins édifiantes :
- « En 1963 - en pleine politique de l'Apartheid !!! -, la France échange du minerai d'uranium sud-africain contre un transfert de technologies nucléaires. Elle fournit à Pretoria les installations et forme les personnels nécessaires à l'élaboration de sa bombe. S'ajouteront en 1976 deux réacteurs nucléaires et de l'uranium enrichi. Egalement épaulée par l'Allemagne et la Suisse, l'Afrique du Sud se dote ainsi en secret de sept armes atomiques dans les années 1980... »

- « Depuis sa création, en 1948, Israël veut la bombe. En 1956, il signe un accord de coopération secret avec la France. Un réacteur nucléaire et une usine d'extraction du plutonium de modèle français sont construits dans le désert israélien. Grâce au plutonium extrait, Israël élabore sa première bombe atomique vers 1965 !
(En 2009, Israël ne reconnaît toujours pas officiellement l'existence de son arsenal nucléaire)... »





ET POUR CONCLURE :
(Par Pierre CORNILLOT, "Votre santé" n° 109 - novembre 2008)

(Pierre Cornillot est médecin, professeur de médecine et biologiste hospitalier.
Il a fondé la faculté de santé, médecine et biologie humaine de Bobigny, dont il a été le doyen de 1968 à 1987.
Il a présidé l’université Paris-Nord (1987- 1992), puis a créé et dirigé l’IUP Ville et Santé sur le campus de Bobigny (1993-2001).
Il est président de l’association Santé internationale.
Après s’être investi parallèlement dans des actions d’aide au développement des pays du Sud, il se préoccupe aujourd’hui de la rédaction d’ouvrages sur la santé et la formation médicale, le système de santé et la recherche.)

Le mois d’août est un temps favorable au vagabondage de la pensée et, si le mois de septembre s’empresse de nous replonger dans les contraintes du quotidien (rentrée, impôts, travail, crise financière...), il nous reste encore un peu de ce goût particulier que peut avoir le temps qu’on a pour soi.

Cette réflexion, pleine de sagesse assurément, trouve tout son sens dans la relecture de l’article du philosophe et sociologue Ulrich Beck, paru à la rubrique Débats dans le journal Le Monde daté du jeudi 7 août dernier.
Sous le titre, “Le danger nucléaire escamoté”, l’auteur se livre à un vibrant plaidoyer pour la protection des populations contre les dangers invisibles du nucléaire civil.

On ne peut qu’être impressionné par un argumentaire implacable qui souligne combien les gouvernements perdent le sens d’un danger considérable sous des prétextes fallacieux qui finiront par se retourner contre eux.
Bien sûr, les campagnes mondiales sur le réchauffement climatique, sur les gaz à effet de serre, sur la raréfaction des sources d’énergies fossiles, ont été autant d’arguments qui ont plaidé en faveur d’une énergie “propre” et ne contribuant pas au réchauffement de la planète.
Les défenseurs de l’énergie nucléaire se répartissent entre les naïfs incompétents (dont certain chef d’Etat !) et les spécialistes de la question, qui font silence sur tout et cachent les dangers sous des flots de communication vide.

Comme le dit Ulrich Beck avec un humour glacial :
Le plus influent opposant à l’industrie nucléaire est l’industrie nucléaire elle-même...” (!)

Et de rappeler les problèmes survenus cette année au Tricastin et à Romans-sur-Isère.
Les cafouillages autour de ces affaires ont montré le degré d’impréparation des organismes responsables de la gestion de ce type de crise, quand il ne s’agissait pas d’une volonté délibérée de désinformation destinée à empêcher l’opinion d’accéder à la réalité des informations.

En ce sens, le dramatique accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl en avril 1986 n’a toujours pas été saisi dans toutes ses dimensions.
Au-delà du sinistre mensonge de nos experts cautionnés par les pouvoirs publics, qui eurent le culot de prétendre que la radioactivité emportée par les nuages avait miraculeusement évité notre pays, il faut savoir que de nombreuses personnes ont été victimes à leur insu de ces irradiations : eau, sol, aliments d’origine végétale et animale ont, à des degrés divers, participé à cette diffusion de la radioactivité.

La pathologie consécutive à ces irradiations va du cancer de la thyroïde, dû à la fixation de l’iode radioactif sur cette glande, à des malformations congénitales, liées à des anomalies génétiques, sans parler des cancers osseux, provoqués par la fixation du strontium et du césium radioactifs.

Or, stupéfaction, les autorités n’ont pas jugé utile de signaler les territoires dangereux alors que des organismes dignes de foi constataient des niveaux de radioactivité parfois supérieurs à 1 000 fois la radioactivité naturelle dans certains sites des Alpes ou en Corse.
Cette désinvolture est parfaitement condamnable mais, comme d’habitude (rappelons-nous l’amiante ou le sang contaminé), ce devra être aux victimes de se tourner vers la justice pour obtenir éventuellement réparation.
Aucune leçon n’a été vraiment tirée de ce drame de Tchernobyl et nos experts en ont même profité pour nous expliquer que ce genre d’accident ne pouvait survenir chez nous.

 
La réalité est plus terrible, et peu de gens se doutent à côté de quoi nous sommes passés !...

Expliquons-nous : lors de l’explosion du réacteur n° 4, une très grande quantité de matières radioactives se sont répandues dans l’atmosphère, formant un nuage qui a véhiculé, sur des centaines de kilomètres, les isotopes radioactifs les plus légers du type de l’iode 131I (d’une demi-vie de 8 jours), du césium 137Cs (demi-vie de 30 ans), du strontium 90Sr (demi-vie de 28 ans).
Ce qui veut donc dire que, si l’iode radioactif perd rapidement sa radioactivité, le césium et le strontium radioactifs représentent un réel danger pendant des années.

Fort heureusement pour nous, l’isotope le plus dangereux, le plutonium 239Pu, n’a fait que des ravages de proximité car sa demi-vie est de 24 110 ans, ce qui veut dire que sa radioactivité aura diminué de moitié dans 240 siècles.
Faut-il rappeler aussi que c’est la raison pour laquelle la ville de Pripiat en Biélorussie, recouverte de cet isotope, a été vidée de ses habitants et transformée en ville morte au même titre qu’une zone de 30 kilomètres de rayon autour de Tchernobyl, et qu’une zone de 160 000 kilomètres carrés, soit l’équivalent de 30 % de la surface de notre pays, a été décrétée zone de contamination dangereuse.

Plus grave encore, nous sommes passés à quelques jours d’une explosion secondaire encore plus puissante qui aurait contaminé toute l’Europe jusqu’en Irlande par ce maudit plutonium radioactif, obligeant à vider l’Europe de ses habitants...

Or tout ceci est connu des responsables mais caché à l’opinion de peur d’un rejet massif de l’industrie nucléaire.

Alors, au moment où nous prétendons maîtriser cette énergie nucléaire si redoutable et où nous faisons des propositions tous azimuts de construction de centrales nucléaires à travers le monde, il serait bon que justice soit faite pour les errements et les tromperies du passé, que vérité soit dite sur les problèmes rencontrés aujourd’hui pour sécuriser le parc existant et que nous soit enfin révélé le dramatique problème de l’enfouissement des déchets et résidus radioactifs dont la durée de vie, immensément longue, va polluer des zones entières de notre sous-sol sans autre garantie que des promesses verbales sans valeur.

On comprend mieux la grande inquiétude d’Ulrich Beck qui dénonce la mascarade de l’énergie “verte” pour désigner cette énergie nucléaire redoutable, et l’insouciance et l’absence de discernement des pouvoirs publics.

Seule consolation, les actions entreprises ici et là en Europe pour sortir du nucléaire auront peut-être un jour un effet amplificateur au point de contraindre nos dirigeants à regarder en face ces dangers qu’ils passent leur temps à nier.

Mais c’est dur d’être dirigés par des irresponsables !!! 















Et ne manquez pas ce lien : J'ARRÊTE LE NUCLÉAIRE !!! 




A SUIVRE ?







A propos...
Certains de mes lecteurs m'ont "assassiné" sur FB, sous le prétexte que cet article n'était que du bla-bla de duellistes qui n'apportait rien d'utile ni de constructif, etc. (???)
Peut-être parce que ces lecteurs là - capables de se plaindre de manquer à boire près d'une cascade (!) - s'attendaient à ce que je leur parle ici de machines Tesla fonctionnant à cette fameuse énergie libre
qui fait couler tant d'encre depuis des décennies ?!...

Je rappelle donc qu'il y a un lien installé depuis déjà plusieurs mois dans ma rubrique à droite de ce blog "Des liens... pour être libre" (Cf. "Pour que l'énergie aussi soit... "libre" !")...

Et je rappelle aussi cet article que j'avais publié sur DESTINATION 2013 :