BIENVENUE SUR LE BLOG DE DANEEL !

En 2003 naissait le forum yahoogroupes "CULTURE NET 2013"...
Suivi quelque temps après du "FORUM 2013"...
Lequel, suite à sa pulvérisation par "l'Étoile de la mort" de l'Empire (!), fut remplacé par le forum googlegroupes :





Dans la continuité de ces sites déjà riches de centaines de discussions, d'articles et de dossiers "chauds" tous plus passionnants et édifiants les uns que les autres - :oD -... Voici donc "2013 CONTINUUM" !...


Afin que cette nouvelle année 2013
- et celles qui la suivront  (!) -
voit enfin triompher la CONSCIENCE ÉCOLOGIQUE...
POUR UNE VIE ENFIN PLUS EN HARMONIE AVEC NOTRE TERRE-MÈRE... GAÏA !




MEILLEURES PENSÉES DANEELIENNES !!!





samedi 17 mars 2012

HA L'HALAL !...

 


 Dans mes précédents articles (notamment "Chasse cruelle", "J'aime trop la viande...", et surtout "Le végétarisme menacé"), j'avais déjà je crois bien expliqué ce que je pensais de cette habitude barbare et archaïque de l'être humain consistant à massacrer la vie pour prétendument se nourrir... Est-ce vraiment utile de répéter ici tout ce que j'ai déjà dit sur le sujet ? Je ne crois pas...
Et je laisserais donc ici surtout des images (plus ou moins bien judicieusement sélectionnées et agencées (!)) exprimer je pense mieux que les mots - ou même que les plus grandes tirades ou "envolées lyriques" - ce que je pense de cette sanguinolente polémique sur la viande halal, casher... ou "laïque" !

Je ne sais pas si on peut vraiment devenir "communiste" en partageant de la bidoche avec quelqu'un... Mais il est certain en tout cas que l'on devient plutôt un "viandard" qu'un végétarien !
(C'est à dire un véritable écologiste, un citoyen responsable soucieux non seulement de préserver sa santé, mais aussi celle de sa planète... et celle des autres formes de vie qui cohabitent avec lui sur la Terre...
Bref... manger de la bidoche - "halal" ou non - c'est surtout sombrer du "côté obscur"... et se transformer plutôt en Sarko-Vador qu'en Gandhi-Yoda !!!)

 




 



 

 



 

 


 

 
 
 

 
 


 

 

 
 

 


 
 
 

 
 


 

 

 




 



Selon la Fédération vétérinaire européenne :
« L'abattage des animaux sans étourdissement préalable est inacceptable en toute circonstance ! »...

Extrait du documentaire de France 5 "La vérité si je mange" du 11/03/2012 :

« Selon la législation européenne, l'abattage doit se faire après étourdissement de la bête et la tête en bas, l'oesophage est ligaturé justement pour éviter que le contenu de l'intestin ne se répande sur la viande.
Mais il y a une dérogation européenne pour l'abattage rituel.
Un rapport d'expert avait déjà attiré notre attention et souligne les risques liés à l'abattage rituel. Il est mis en évidence que "l'impossibilité matérielle de ligaturer l'oesophage des animaux est très préjudiciable à la salubrité des produits obtenus, car elle se traduit par une souillure massive du bas des carcasses (dont la tête) occasionné par l'abondant épanchement à travers la section béante de l'oesophage des matières stercoraires en provenance de l'estomac"...

Commentaire du toxicologue Jean-Louis Thillie :
"Cette augmentation de la contamination des steack hachés par l'Echerichia Colli (note : bactérie mortelle) me parait [corrélée] avec l'augmentation de la consommation de la viande halal ou casher (...) avec toutes les bactéries susceptibles d'être pathogènes pour l'homme"...
Il ajoute : "ça atteint les jeunes, soit définitivement, soit ce sont des infections mortelles, soit des transplantation rénales, c'est inadmissible. On a eu 26 décès de la vache folle, ou de la variante Creutzfeldt-Jakob chez nous en France. Et chaque année on a plus d'une centaine d'enfants qui meurent de ces beasteaks hachés"...


En théorie, on demande aux abatteurs de procéder au "parage", c'est-à-dire de retirer, à l'aide d'un couteau, toute la partie de la coupe qui aurait pu être souillée. Mais, dans la pratique, cela représente une perte de profit considérable. Cette étape a donc tendance à passer à la trappe. Elle est souvent remplacée par un jet d'eau, ce qui est encore pire : au lieu de retirer les potentielles bactéries, vous étalez le risque de contamination à l'ensemble de la carcasse et créez un brouillard, un spray en quelque sorte, qui est, pour le coup, très chargé en bactéries.


Sinon, je vois une seule raison pour mettre cette "viande religieuse" sur le marché sans l'étiqueter comme telle : le fric !!!
(1 chaîne d'abattage au lieu de 2... On économise l'étape de l'étourdissement) (*)

Et au moins 4 raisons de refuser de manger de la viande "halal/casher" :

- humaine : l'étourdissement, ce n'est sans doute pas l'idéal, mais c'est quand même "moins pire" que d'égorger à vif

- sanitaire : au moins au nom du principe de précaution, puisqu'il semble qu'il y ait un risque de contamination

- financière : abattage rituel = "taxe" versée à l'imam/rabin qui contrôle

- religieuse/laïque : que l'on soit athée ou d'une autre religion, on n'a pas à subir la "loi" juive ou musulmane... (ou n'importe quelle autre délire prétendument spirituel, qui, sous le prétexte fallacieux de mieux respecter "LE Créateur" et sa création... l'accable de plus de souffrances !!!)

(Ceci dit, j'aimerais bien qu'on m'explique pourquoi c'est "normal" d'étiqueter la viande "garantie halal/casher" pour la vendre aux juifs/musulmans... mais "scandaleux" de demander que TOUTE la viande d'animaux abattus "rituellement" soit étiquetée.
Quant à ceux qui évoquent avec nostalgie le temps "pas si lointain" où, dans nos fermes, on coupait le cou des canards ou des cochons sans autre forme de procès : en souvenir de ces si extraordinaires "journées de la femme", qu'il me soit permis de leur rappeler que c'était aussi l'époque où l'on pratiquait (clandestinement) les IVG avec des aiguilles à tricoter. Des regrets ???)



(*) Le "FRIC"... RIEN QUE LE FRIC !
Eh oui... je croyais pas si bien dire.
Voyez donc ce qu'on pouvait lire récemment sur le site "Mascott.fr" :
« Le phénomène Halal, qu'on le veuille ou non, puise ses racines jusque dans une terre fertilisée à la sauce européenne et le "dossier" est loin d'exprimer "une simple polémique" comme l'ont énoncé à peu prés en ces termes tant Nicolas Sarkozy que François Hollande.

En effet, au nom du profit mais surtout pour satisfaire à une immigration de plus en plus nombreuse, et, disons-le, franchement, exigeante, l'Union Européenne et la France au nom d'un multiculturalisme très présent, s'efforcent de satisfaire ces deux communautés revendiquant une série de droits en contradiction avec les lois d'abattage des animaux ; lesquels, sur le sol européen, doivent être étourdis avant l'égorgement.
Mais peu importe, pour nos élus, la question halal ne repose pas sur la considération de la souffrance animale, jugée sans intérêt, donc jamais abordée.

Et pour cause !
Le juteux marché, honoré de l'épithète « halal », en plein essor, s'étendant aussi à d'autres produits, seuls les chiffres éloquents, et le facteur politico-économique constituent le centre du débat. 

Presque soixante-dix milliards de dollars représenteraient quinze millions de consommateurs européens !

Vous avez tout compris ! Voilà pourquoi « ON » n'est pas prêt de satisfaire la demande des amis des animaux pour ne point contrarier les effets de ce phénomène hautement économique...
"Une simple polémique", disent-ils !

Fabricants de foie gras, fromage, yaourt, boissons sans alcool, conquièrent aussi cet important marché tentant de le rendre conforme aux rites juifs et musulmans plus motivés par l'aspect de la rentabilité de la production que par conviction à l'égard de ces rites... »



Bref...
Comme on peut aussi le lire par exemple sur le site des "CHRÉTIENS VÉGÉTARIENS" :

Pour éviter toute souffrance inutile aux animaux, la réglementation française depuis 1964 et européenne depuis 1974, impose l’étourdissement préalable des animaux, c’est-à-dire leur insensibilisation avant la saignée.
Il existe toutefois une exception à cette règle de l’insensibilisation des animaux  : LES ABATTAGES RITUELS ! (...)

Nous devons savoir que 60 % des agneaux et moutons sont à présent SYSTEMATIQUEMENT égorgés et saignés, sans étourdissement préalable. Il en va de même pour les bovins. 

14 minutes de saignée pour un bovin. 
Entre 5 et 8 minutes pour un ovin. 
Entre 3 et 5 minutes pour une volaille. ...

Aucun être humain,
digne de ce nom,
ne peut ignorer la souffrance animale !...


Mais franchement, vous en connaissez beaucoup des "êtres humains dignes de ce nom" ?
Dans le monde végétarien oui, mais dans la campagne politique actuelle ....  ?????????????

 


 




 




 






Le Sommaire de 2013 Continuum